Rechercher un article

On vous aide dans votre projet

« A Grenoble, malgré un marché tendu, les loyers n’ont pas beaucoup augmenté »

Grenoble est une ville très attrayante pour l’investissement locatif. La capitale des Alpes attire les étudiants, mais aussi les actifs en raison de son activité économique développée. Coralie Rodriguez, présidente d’Oralia Faure Immobilier, nous dresse l’état d’un marché dynamique.

« A Grenoble, malgré un marché tendu, les loyers n’ont pas beaucoup augmenté »

Quels sont les secteurs ou quartiers les plus convoités pour la location à Grenoble et sa proche agglomération ?

Pour le marché locatif, les secteurs privilégiés sont Grenoble centre, le quartier de l’Ile-Verte au bord de la rivière Isère, le quartier de Meylan situé dans la partie est de la ville et La Tronche au nord-est.

La présence de transports en commun est-elle un atout, voire un prérequis pour la location d'un logement dans votre secteur ?

Absolument ! D’ailleurs, Grenoble est très bien desservie par les transports en commun et est très avant-gardiste sur l’optimisation du vélo en ville.

Quels types de biens se louent le plus facilement à Grenoble ?

Les appartements de type T2 et T3 bien équipés, avec cuisine et placards, sont les biens les plus recherchés des locataires. Malgré les confinements successifs et à notre grand étonnement, la pièce en plus pour le télétravail n’est pas forcément une demande essentielle venant de nos clients.

Bon à savoir

Le prix d'un loyer à Grenoble pour un T3 est de 750 €/mois

Pour autant, avoir un extérieur est-il devenu un critère déterminant pour la location avec la crise sanitaire ?

Effectivement, c’est une demande que nous recevons de plus en plus. Les confinements successifs dus à la pandémie ont révélé l’envie, voire le besoin des particuliers de disposer d’un extérieur pour pouvoir s’aérer et respirer, que ce soit un balcon ou une terrasse.

À la suite des différentes périodes de confinement, comment avez-vous pu vous adapter concernant la gestion locative des biens ?

La pandémie a transformé de nombreux aspects de notre métier, certainement pour le meilleur. Par exemple, le dépôt de dossier en ligne est devenu la règle pour limiter les rencontres. Cette demande a d’ailleurs globalement bien été comprise par notre clientèle. Ce système présente l’avantage de faciliter la possibilité de transmettre un maximum d’informations aux bailleurs en amont de la visite (virtuelle, y compris). Le dépôt de dossier en ligne a également permis de prouver la volonté du candidat à confirmer une visite après avoir levé un ensemble de conditions, pour une gestion du temps efficace, pour eux comme pour nous.

La crise sanitaire a-t-elle eu tendance à impacter le prix des loyers à Grenoble ?

Non, nous n’avons pas constaté une franche et significative augmentation, hormis lors des prises de mandats où une réévaluation a été revue un peu à la hausse. Nous nous trouvons dans une zone avec encadrement des loyers, donc la marge de manœuvre pour augmenter les prix n’est finalement pas très élevée.

Pensez-vous que les locataires vont sauter le pas plus facilement pour acheter un bien cette année ?

La demande est effectivement favorisée par les taux de crédit exceptionnellement bas et les taux d’endettement passés à 35 %. Il y a en effet beaucoup de demandes sur nos secteurs... mais peu d’offres !

Coralie Rodriguez © SeLoger
Coralie Rodriguez, Présidente d’Oralia Faure Immobilier
Oralia Faure Immobilier, 1 rue Lesdiguières, 38000 Grenoble
Plus de conseils :