« À Lyon, la pénurie de biens entretient la hausse du prix de l’immobilier »

04 nov 2021
Partager sur
FacebookTwitterLinkedin

Le dynamisme du marché immobilier lyonnais ne se dément pas. Un phénomène qui contribue à une hausse des prix et que Maximilien Chessel, président de la Centrale Immobilière, nous explique.

Image
« À Lyon, la pénurie de biens entretient la hausse du prix de l’immobilier »
La ville de Lyon est prisée des acquéreurs, mais aussi de ceux recherchant un bien en location, à l’année ou pour une durée plus courte. © Ventdusud – Shutterstock

Êtes-vous sectorisé ou intervenez-vous dans toute la région ?

La Centrale Immobilière possède 6 agences dans le Grand Lyon. Notre politique est de proposer à nos clients une réelle démarche de proximité. Nous intervenons essentiellement sur Lyon et sur les communes à moins de 30 minutes de trajet de nos agences.

Avez-vous constaté une évolution du marché de l’immobilier lyonnais ?

Globalement, le marché de l’immobilier reste stable à Lyon et dans sa périphérie. Dans les quartiers recherchés, il y a cependant une pénurie de biens à vendre. L’offre étant inférieure à la demande dans ces secteurs, les prix immobiliers ont tendance à augmenter, surtout depuis la crise sanitaire.

Le prix immobilier à Lyon est de 5 350 €/m², environ.

Pouvez-vous nous donner des exemples de prix dans ce secteur ?

Nous préférons rester prudents quant à une estimation de prix de vente ou des moyennes au mètre carré. Certains biens situés dans le même secteur, voire dans le même bâtiment, ont une évaluation différente en fonction de la vue, des lots annexés en vente ou encore de l’exposition.

Quelles sont les perspectives d'évolution du marché immobilier à Lyon ?

Avec les nombreuses augmentations de prix sur ce secteur, ces dernières années, beaucoup pensent qu’ils vont prochainement redescendre. Ce n’est pas du tout ce que l’on pense. Bien entendu, les prix vont finir par stagner pour atteindre un plateau, mais sans grande chute.

« J’ai confiance dans le marché lyonnais, qui a été sous-évalué pendant de nombreuses années »

Maximilien Chessel, président de la Centrale Immobilière

Avez-vous des conseils à donner à de futurs acquéreurs ?

Tout d’abord, leur dire qu’ils ont choisi le bon secteur pour acheter leur futur logement ou investir dans l’immobilier. Ensuite, leur rappeler que ce projet mérite d’être approfondi, car pour beaucoup, il représente le projet d’une vie. En échangeant avec un futur acquéreur sur son projet, nous ciblons plus facilement ses attentes et pouvons l’éclairer à long terme.

Pouvez-vous présenter votre agence en quelques mots ?

Nous sommes avant tout une société de gestion immobilière. À ce titre, nous proposons des services de gestion locative et de syndic de copropriété. Notre approche de la transaction immobilière est davantage patrimoniale que commerciale.

Image portrait
Image
Maximilien Chessel, Directeur général de la Régie Centrale Immobilière
Régie Centrale Immobilière, 127, avenue Thiers, 69006 Lyon
Partager sur
FacebookTwitterLinkedin

A la une !