Rechercher un article

On vous aide dans votre projet

Annonces immobilières : comment éviter les arnaques ?

Derrière une très (trop ?) bonne affaire se cachent souvent de mauvaises surprises. Retrouvez tous nos conseils pour détecter (et éviter !) d'éventuelles fraudes.

Annonces immobilières : comment éviter les arnaques ?

Sommaire

Si c’est trop beau… méfiez-vous !

Qu’on se le dise : les très, très bonnes affaires, dans l’immobilier, ça n’existe pas. En clair, si c'est trop beau pour être vrai, c'est qu'il y a probablement un loup quelque part… Que vous cherchiez un logement à acheter ou à louer, retenez que vous trouverez au mieux des annonces dont le prix est conforme à la réalité du marché, au pire des annonces dont le prix est surestimé et que vous devrez alors négocier. Conclusion : si c’est trop beau, c’est que ça l’est sûrement, auquel cas vous devez fuir absolument cette annonce. Faites preuve de réalisme et concentrez-vous sur les annonces dont les logements sont proposés au prix du marché, qu’il s’agisse d’un prix de vente ou d'un loyer.

Vous avez repéré une annonce frauduleuse sur SeLoger, que faire ?

Pour signaler une annonce d'une location frauduleuse, cliquez sur le lien «  Signaler une annonce » qui se trouve en bas à droite de chaque annonce de particulier et complétez le formulaire. Il vous sera demandé de renseigner un certain nombre de champs (photos trompeuses, bien déjà loué...) et d'indiquer vos coordonnées avant de pouvoir envoyer votre signalement. 

annonce frauduleuse seloger

Les locations pour presque rien, ça n'existe pas !

Ah, les bons sentiments… Ils sont nombreux, les interlocuteurs qui se justifient de louer leur bien en contrepartie d'une somme modique sous prétexte que leur seule volonté est d’aider une personne qui a vraiment besoin d’un logement ou encore parce qu’il s’agit d’un appartement hérité du cousin de la tante de leur arrière-grand-mère et dont la grande valeur sentimentale fait qu'il ne doit pas rester inoccupé, au risque de se détériorer... Ben voyons ! Bref, oubliez ! Aucun propriétaire sérieux ne vous servira un tel discours ! et à supposer que le logement en question ait effectivement une grande valeur sentimentale aux yeux du propriétaire, il est bien évident que l'objectif de ce dernier est au minimum de l’amortir, mais aussi (et surtout !) de le rentabiliser. Or, c'est bien légitime ! car comme le disent les Anglo-Saxons, « there's no such thing as a free meal » ou encore pour citer Louis-Ferdinand Céline : « Rien n'est gratuit en ce bas monde »…

Conseils Seloger

Les excès de zèle et les débordements d’honnêteté du type « conservez jalousement le numéro du mandat/code d’accès/nom de la banque » ne sont destinés qu'à vous rassurer et à gagner votre confiance. N'y donnez surtout pas suite !

N'envoyez jamais d'argent pour « réserver » un logement

Si vous cherchez un logement dans une zone dite « tendue », c'est-à-dire un secteur géographique au sein duquel les logements se font rares et où l’on compte plusieurs dizaines de candidatures pour un même logement, redoublez de vigilance ! En effet, désireuses de tirer profit de la détresse des personnes ayant besoin de se loger, certains individus peu scrupuleux n'hésiteront pas à vous demander de leur envoyer de l’argent pour vous « réserver » un logement. De même, certains vous demanderont de leur verser de l'argent afin que vous leur prouviez votre réelle motivation. En échange de quoi, ils vous garantiront que vous passerez devant tout le monde et serez préféré(e) aux autres candidats… Encore une fois, si l'on vous sort ce type de baratin, coupez court à la discussion !

Bon à savoir

Envoyer de l'argent pour « réserver » un logement est totalement illégal. Vous pouvez être certain(e) de ne jamais revoir votre argent et encore moins le logement que vous aviez pourtant « réservé ».

Ne communiquez aucun document en amont d'une visite 

Habituellement, lorsque vous n’avez pas affaire à un arnaqueur, vous prenez contact avec le propriétaire qui vous donne rendez-vous pour visiter le logement. Ce n'est qu'ultérieurement et si la visite a été concluante qu'il vous demandera de lui transmetre certains documents. Un propriétaire n’a aucun intérêt à vous demander des documents avant même que vous ayez visité son bien. Il pourrait aussi arriver que l'on exige de votre part des documents comme un RIB (Relevé d'Identité Bancaire) ou encore un dossier médical. Sachez qu'un propriétaire n'est pas en droit de demander à son locataire que celui-ci lui transmette un RIB, un livret de famille, un relevé de compte, un chèque de réservation ou encore un mandat cash. Pourquoi autant de mises en garde ? Tout simplement parce que mieux vaut prévenir que guérir. Et qu'en fournissant à un escroc vos papiers d'identité (carte d'identité, passeport), vous risqueriez d'être la victime d'une usurpation d'identité. Munie des documents que vous lui auriez remis, une personne mal intentionnée aurait, en effet, tout le loisir de récupérer votre nom, l'attribuer à un faux loueur et d'arnaquer d'autres malheureux candidats à la location… 

Conseils SeLoger

Trouver votre location sur SeLoger.

Oubliez les paiement en « mandat cash »

Si vous détectez dans l’annonce ou dans l’échange de mails la mention « mandat cash » ou encore « mandat cash urgent », ne réfléchissez pas plus longtemps, prenez vos jambes à votre cou et fuyez. Et pour cause, ce mode de paiement permet à la personne à qui vous envoyez l’argent d'en percevoir le montant en liquide, sans passer par un compte bancaire. Vous avez dit, rusé ? Le hic, c'est que dans l’immense majorité des cas, vous envoyez de l’argent sur un compte situé à l’étranger et il est alors impossible de traquer l’escroc pour remonter jusqu’à lui. Sachez qu’aucun propriétaire un tant soit peu scrupuleux ne vous demandera jamais le moindre versement par mandat cash et encore moins par mandat cash urgent. C'est pourquoi il ne faut en aucun cas que vous cédiez aux demandes (même insistantes !) d’un interlocuteur de cet acabit, sans quoi, vous le regretteriez amèrement…

Conseils SeLoger

Les escrocs vivant le plus souvent à l’étranger, il n’est pas rare que ces personnes fassent de nombreuses fautes de Français en essayant, en vain, de s'exprimer de façon soutenue : cet indice peut (et doit !) vous mettre la puce à l'oreille.

Si le propriétaire joue les abonnés absents... faites en autant !

Le propriétaire vit à Londres ou à Berlin ? Il est à l’hôpital . Dans tous les cas, vous aurez affaire à son neveu... Ces explications ont ceci en commun d'être toutes « 100 % bidon ». Vous devez vous méfier des pseudo-propriétaires qui sont systématiquement absents ou trop occupés pour vous rencontrer. Lorsque c’est le cas, ils délèguent cette tâche à des agents immobiliers, ce qui signifie que vous aurez affaire à des professionnels. Si tel n’est pas le cas, ne vous attardez pas plus longtemps sur cette annonce. Next !

Sachez démasquer les faux loueurs !

Pour se faire passer pour les véritables propriétaires du logement qu’ils proposent à la location et vont même parfois jusqu’à faire visiter, certains escrocs (et ils sont de plus en plus nombreux !) n’hésitent pas à louer des biens sur une célèbre plateforme de location entre particuliers. D’autres n’hésitent pas se procurer les clés d’appartements ou de maisons inoccupés (leurs propriétaires légitimes peuvent être en vacances, à l’hôpital…). Un bon moyen de contrecarrer leurs plans et de les forcer à tomber le masque consiste à leur demander de vous fournir un document attestant de leur droit de propriété, comme une copie de la taxe foncière, par exemple.

Les escrocs en font des tonnes pour vous rassurer

Bien que cela puisse paraître déroutant, les escrocs à l’origine des mails ou des annonces frauduleuses, insistent généralement plus que de raison sur leur volonté de se protéger d’une éventuelle escroquerie. Ils vous parlent de garantie et de protection, en font des caisses, se montrent parfois méfiants (c'est le comble !) et semblent même douter de votre probité/sincérité. Bref, c'est le monde à l'envers ! En conclusion, un propriétaire honnête vous indiquera peut-être que vous devez être à l’heure car il a un rendez-vous après la visite, mais il ne rabâchera certainement pas 20 fois de lui apporter l'argent qu'il demande pour s'assurer que vous êtes motivé(e).

Parce qu'un bon exemple vaut parfois mieux qu'un long discours, pour visualiser un exemple de mail frauduleux, cliquez ici.

Signalez l'arnaque aux autorités compétentes

Info Escroqueries : 0811 02 02 17 (coût d'un appel local) ou www.internet-signalement.gouv.fr. Si vous êtes victime d'une escroquerie, n'hésitez pas à porter plainte. Rendez-vous au commissariat ou à la gendarmerie la plus proche de chez vous muni de tous les éléments en votre possession : références bancaires, coordonnées, etc. En vous protégeant, vous protégerez aussi les autres et contribuerez à éviter que de prochaines victimes ne se fassent arnaquer à leur tour.

Personne n’est à l’abri des arnaques aux faux logements !

Flora Hollande, la propre fille de l'ancien président de la République a perdu 2 400 € en versant, par avance, des loyers à un propriétaire fantôme.