Quelle différence entre location meublée de tourisme et location meublée ?

Morgane Jacquet 28 fév 2021
Partager sur
FacebookTwitterLinkedin

La location meublée se décline en meublé classique, meublé de tourisme et nouvellement arrivé, le bail mobilité. Quels sont les points clés à connaître avant de se lancer ?

Image
Quelle différence entre location meublée de tourisme et location meublée ?
La location touristique ne permet pas à un locataire d'y élire domicile. ©asbe
Sommaire

Tout est une question de durée du contrat de location

La location meublée classique correspond à la situation dans laquelle un locataire va élire domicile de façon pérenne (résidence principale ou secondaire).  

La location meublée de tourisme correspond à la situation dans laquelle un locataire va s’installer dans le logement temporairement et qui n’y élit pas domicile. 

A noter que la demande de classement du meublé de tourisme permet de bénéficier d’avantages fiscaux. 

Le caractère classique ou saisonnier de la location meublée est sans incidence au regard de la TVA. En revanche, la location meublée sera soumise à la TVA lorsqu’en plus de l’hébergement, au moins trois des prestations soont mentionnées au b du 4° de l’article 261 D du CGI.

Le régime fiscal d'une location meublée ou touristique

Que l’on soit dans le cadre de la location meublée classique ou de tourisme, les revenus perçus par le propriétaire seront imposés dans la catégorie des bénéfices industriels et commerciaux (BIC).

En revanche, il existe des divergences pour les propriétaires bénéficiant du régime micro BIC.

Dans le cadre d’une location meublée classique, le bénéfice du régime micro-BIC est subordonné au fait de ne pas dépasser le seuil de chiffre d’affaires hors taxe (CAHT) de 72 600 €. Un abattement forfaitaire de 50 %  s’applique alors sur le montant des loyers encaissés pour déterminer le bénéfice imposable.

Dans le cadre d’une location meublée de tourisme, le régime micro-BIC est le suivant : 

  • Location meublée de tourisme classique : le seuil de CAHT à ne pas dépasser est de 72 600€ et l’abattement forfaitaire est de 50 %.
  • Location meublée de tourisme classée : le seuil de CAHT à ne pas dépasser est de 176 200€ et l’abattement forfaitaire est de 71 %.
  • BOI-BIC
  • Article L324-1 du Code du tourisme
Cet article vous a été utile ?

Pouvez-vous nous préciser pourquoi ? (facultatif)

Partager sur
FacebookTwitterLinkedin
Ces articles peuvent vous intéresser
A la une !
Image
colocation jeune
Louer
Vous souhaitez intégrer une colocation à Brest ? Chiffres clé du marché immobilier dans le Finistère, budget moyen pour louer une chambre, astuces pour trouver rapidement votre colocation, SeLoger...
Image
Renégocier son loyer : certains moments sont plus opportuns que d’autres. © Eleganza – Getty Images
Louer
Vous louez un appartement ou une maison et trouvez votre loyer trop élevé ? Et si vous tentiez une renégociation ? Travaux réalisés par vos soins, travaux urgents, troubles de jouissance, fin du bail...