Rechercher un article

On vous aide dans votre projet

Étudiant : comment constituer un dossier de location ?

Vous êtes étudiant et vous vous apprêtez à quitter le cocon parental pour louer votre premier appartement ? Avant de commencer vos visites, pensez à finaliser votre dossier de location pour maximiser vos chances de décrocher le logement qui vous plaît.

Étudiant : comment constituer un dossier de location ?

Sommaire

Location : les documents qui peuvent être demandés par le propriétaire

Avant de vous lancer dans la recherche de votre appartement, il faudra constituer un dossier de location complet, à remettre au propriétaire ou à l'agence immobilière. Le but de ce dossier est de prouver que vous êtes un candidat à la location sérieux, capable de payer son loyer chaque mois. C’est la loi qui précise les pièces justificatives qu'un propriétaire peut vous demander d’inclure dans votre dossier. Le propriétaire exigera obligatoirement le justificatif de domicile de votre garant, une photocopie de votre pièce d’identité et les 3 derniers bulletins de salaire de votre garant. Il a également le droit de vous réclamer une photocopie de la pièce d'identité de votre garant, un certificat de scolarité ou une carte d'étudiant, votre contrat de travail, votre dernier avis d’imposition, une photocopie de la taxe foncière, vos 3 dernières quittances de loyer et un relevé d’identité bancaire (RIB). En revanche, le propriétaire ne peut pas exiger certains documents, comme une carte d'assuré social, un chèque de réservation de logement, un dossier médical personnel ou encore un extrait de casier judiciaire.

A noter qu'aucune somme ne peut être exigée par le propriétaire du logement, en dehors du loyer, des charges et du dépôt de garantie.

Bon à savoir

Le décret n° 2019-1019 du 3 octobre 2019 interdit au propriétaire d'exiger que la pièce justificative d’identité produite par le candidat locataire ou sa caution comporte la signature du titulaire.

Location : comment vous démarquer pour décrocher votre logement ?

Même si votre dossier est complet et que vous avez un garant solide, vous n'êtes pas assuré de décrocher l’appartement qui vous plaît. Pour cela, il faut également vous démarquer des autres candidats à la location, qui peuvent être très nombreux dans les grandes villes étudiantes. A dossier équivalent, le propriétaire choisira toujours la personne qui lui est le plus sympathique et lui inspire le plus de confiance. Le jour de la visite, évitez donc à tout prix d’arriver en retard et essayez d’être le plus souriant et courtois possible. La présentation de votre dossier de location doit également être soignée et originale pour retenir l’attention du propriétaire. Pour vous démarquer, vous pouvez joindre une page de garde ou une fiche de présentation, reprenant les éléments essentiels de votre dossier. Un dossier de location bâclé ou incomplet risque de vous pénaliser fortement. Les fautes d’orthographe sont bien entendu à bannir. Alors, si les dictées ne sont pas votre point fort, n’hésitez pas à faire relire votre dossier par vos proches avant de le remettre au propriétaire.

Conseil SeLoger

Le propriétaire ne peut pas vous demander un dépôt de garantie si le loyer est payable d'avance pour une période supérieure à 2 mois.

Quand devez-vous remettre votre dossier de location ?

Il est fortement conseillé d’avoir un dossier complet avant de commencer à visiter des logements. Une fois votre dossier finalisé, pensez également à en faire plusieurs copies pour multiplier les candidatures et être réactif en cas de coup de cœur. En remettant un dossier complet au propriétaire dès la fin de votre visite, vous montrerez votre sérieux et mettrez donc toutes les chances de votre côté pour décrocher l’appartement qui vous a tapé dans l’œil. Le jour de la visite, pensez à rapporter les originaux des documents qui composent votre dossier : le propriétaire pourra éventuellement vous les demander pour vérifier l'authenticité des informations fournies. Si vous n’avez pas votre dossier sur vous le jour de la visite, il faudra le transmettre au propriétaire le plus rapidement possible si le logement vous plaît réellement. Plus vous tarderez, plus le risque de ne pas décrocher le logement sera grand. Si vous envoyez votre dossier par e-mail, pensez à tout regrouper en un seul fichier, pour plus de clarté.

En cours de chargement...

Étudiant : quel contrat de location ?

Si vous êtes étudiant, vous pouvez bénéficier d’un bail étudiant pour louer votre logement. Dans ce cas, votre location sera obligatoirement meublée et votre bail étudiant sera d’une durée de 9 mois maximum, sans reconduction tacite. Vous pouvez également opter pour une location meublée ou vide avec un bail classique. La durée de votre bail sera alors d’1 an si le logement est meublé ou de 3 ans s'il est vide. Si vous envisagez de rester dans le logement seulement pour l’année universitaire, le bail étudiant est avantageux dans la mesure où vous n’aurez pas à donner congé au propriétaire à la fin de votre année d’étude. Avec un bail étudiant, le propriétaire ne peut pas, non plus, vous demander de partir avant la fin du bail. De plus, le logement étant déjà meublé, vous n’aurez pas à acheter de nombreux équipements coûteux (lit, réfrigérateur, meubles de rangement…). Une économie loin d’être négligeable pour un étudiant aux ressources limitées. Précisons toutefois que vous ne pourrez pas bénéficier du bail étudiant si vous êtes en contrat d'apprentissage ou de professionnalisation.

Quelles sont les aides de la CAF pour les étudiants ?

La caisse d'allocation familial (Caf) a mis en place un certain nombre d’aides dont certaines peuvent être demandées par les étudiants selon leur situation.

L’allocation personnalisée au logement

L’allocation personnalisée du logement (APL) s’adresse à tous les locataires à condition que le logement respecte certains critères. Pour commencer, et même en tant qu’étudiant, le logement doit constituer votre résidence principale. Il doit également respecter les critères de salubrité et comporter notamment une pièce principale d’au moins 9 m² avec une hauteur sous plafond d’au moins 2,20 mètres. Le logement doit également faire l’objet d’une convention entre le propriétaire du logement et l’Etat, en termes de montant du loyer, de la durée du bail, des normes de confort, etc. En tant que demandeur, vous devez également répondre à certaines conditions de ressources car vos revenus ne doivent pas excéder certains plafonds. Les revenus pris en compte sont ceux des 12 derniers mois. Enfin, vous ne devez pas être rattaché au foyer fiscal d’une personne payant l’IFI.

L’allocation de logement social

Tout comme les APL, l’ALS est attribuée sous conditions. Son calcul s’appuie sur vos conditions de ressources et le logement doit constituer votre résidence principale. Le logement doit offrir une surface de 9 m² minimum pour une personne et 16 m² pour deux personnes et le montant de l’aide est calculé en fonction de votre situation familiale, de vos ressources et de votre loyer.

L’allocation de logement familial

Si vous êtes un étudiant isolé ou en couple avec une personne à charge, vous pouvez percevoir l’ALF. Elle s’adresse aux locataires de logements non-conventionnés et notamment aux personnes qui bénéficient de prestations familiales ou de l’allocation d’éducation de l’enfant handicapé, des personnes âgées de moins de 21 ans et qui ne bénéficient pas des prestations citées, des femmes enceintes de 4 mois seules ou en couple qui n’ont aucune personne à charge.

Quelles sont les aides d’Action Logement ?

Action Logement délivre également différentes aides pour les étudiants, qui apportent un véritable soutien.

Le dispositif de garantie Visale

La garantie Visale est un soutien apporté aux étudiants qui ne peuvent pas compter sur la caution familiale pour solidifier leur dossier de demande de location. Cette caution est gratuite et offre une sécurité au propriétaire qui a l’assurance de voir les loyers payés par Action Logement en cas de non-paiement des loyers de votre part. Il suffit d’en faire la demande en ligne en constituant un dossier de demande et Action Logement vous répond en quelques heures. Si votre demande de garantie Visale est acceptée, vous obtenez un certificat à délivrer au propriétaire afin d’appuyer votre demande de location.

L’avance Loca-Pass

L’avance Loca-Pass constitue une aide qui se présente sous la forme d'un prêt pour couvrir le montant du dépôt de garantie, les frais d'emménagement, etc. Elle s’adresse à différents profils de demandeurs et notamment aux étudiants qui justifient d’un CDD d’au moins 3 mois en cours lors de la demande d’aide, d’une convention de stage en cours lors de la demande ou d’un statut d’étudiant boursier d’Etat. Vous pouvez en faire la demande jusqu’à 2 mois après avoir emménagé dans le logement et vous devez ensuite rembourser mensuellement sans intérêt et sans frais le montant prêté par Action Logement sous 25 mois maximum.

L’aide Mobili-Jeune

L’aide Mobili-Jeune constitue une prise en charge partielle de vos loyers, allant de 10 à 100 € par mois pendant un an, renouvelable. Pour en bénéficier, il faut avoir moins de 30 ans et suivre une formation en alternance au sein d’une entreprise privée. Votre salaire doit être inférieur à 100 % du SMIC et votre demande doit être déposée 3 mois avant la date de démarrage de votre formation ou au plus tard 6 mois après cette date. Le logement peut être occupé seul ou en colocation, vide ou meublé, se situer dans un foyer de résidence sociale, être conventionné ou non à l’APL.

Bon à savoir

Pour pouvoir bénéficier d’un bail étudiant, vous devrez prouver votre statut d’étudiant au propriétaire, en lui fournissant une attestation.