Rechercher un article

Comment fixer le prix de votre location de vacances ?

Comment fixer le prix de votre location de vacances ?

Pour réussir son investissement locatif saisonnier, il est indispensable de fixer un prix de location permettant d’obtenir de bons revenus tout en évitant la vacance locative. Localisation, type de bien, concurrence… les critères à prendre en compte pour fixer le bon prix.

Comment fixer le prix de votre location de vacances ?

Location saisonnière : définissez votre prix plancher

L’objectif d’un investissement locatif saisonnier est d’avoir un bon complément de revenus. Avant de mettre votre bien en location saisonnière, il est donc essentiel de connaitre votre prix plancher, c’est-à-dire le prix de location minimum à partir duquel votre investissement locatif deviendra rentable. En dessous de ce prix plancher, vous louerez à perte. Pour obtenir votre prix plancher, il suffit d’additionner l’ensemble de vos frais annuels (crédit immobilier, charges, assurance, électricité, abonnement internet, service de nettoyage, frais d’entretien, etc.) et de diviser le résultat obtenu par le nombre de jours de l’année. Cela vous permettra de connaître le prix minimal d’une nuitée dans votre logement. Pour une meilleure rentabilité, il est préférable que le prix plancher prenne en compte le coût de l’aménagement du logement, c’est-à-dire du mobilier (lit, placard, ustensiles de cuisine…) mis à la disposition des locataires.

Analysez les prix en location de la concurrence

Une fois que vous connaissez votre prix plancher, il faut analyser les prix pratiqués par vos concurrents pour fixer un prix correspondant à la demande. Vous pouvez consulter les sites d’annonces spécialisés dans la location saisonnière, pour découvrir les prix auxquels sont loués les logements similaires au votre (nombre de pièces, type de logement, services…) dans la même ville ou le même quartier. Vous pouvez décider de vous aligner sur les prix de la concurrence, ou de proposer un prix légèrement plus bas. Cette seconde stratégie est bien adaptée à une première mise en location puisqu’elle permet d’attirer de premiers clients, qui mettront probablement, suite à leur séjour, un avis sur la plate-forme sur laquelle ils ont loué le bien. Or, une annonce avec avis attire plus les clients qu’une annonce sans avis. Une fois les premiers avis positifs obtenus, vous pourrez augmenter progressivement vos prix si vous le souhaitez.

Bon à savoir

Certaines caractéristiques du bien (piscine, proximité d’une plage…) peuvent justifier un prix de location plus élevé que la moyenne du marché.

Les critères qui influencent le prix d'une location de vacances

Plusieurs critères doivent être pris en compte pour fixer le prix de votre location saisonnière, à commencer par la localisation du logement. S'il est situé dans une ville touristique très demandée et à proximité de la mer ou des pistes de ski, le prix de la location sera plus élevé que s’il est situé dans un village éloigné de toutes attractions touristiques. Bien entendu, les caractéristiques propres au bien (superficie, décoration, architecture…) auront également un impact sensible sur le prix de la location. Une villa de caractère avec piscine se louera bien plus cher qu’un appartement sans véritables particularités. La capacité d’accueil du logement aura également un impact sur le prix de la location. Un grand logement pouvant accueillir plus de 7 personnes sera loué plus cher qu’un petit logement, dans la mesure où il sera probablement loué par plusieurs familles ou un groupe d’amis, qui se partageront les frais.

Prix de votre location saisonnière : les erreurs à éviter

S’il peut être tentant de louer son bien plus cher que la concurrence pour que votre investissement locatif saisonnier soit plus rentable, cela s’avère en réalité contre-productif. Avec un prix plus élevé que la concurrence, les clients s’attendent à des prestations d’exception. Si ce n’est pas le cas, ils risquent d’être déçus et de mettre un avis négatif sur la plate-forme sur laquelle ils ont loué le bien. Fixer un prix trop bas pour louer plus vite est également une mauvaise idée puisque votre rentabilité locative sera faible. Un prix trop attractif peut également susciter la méfiance chez les vacanciers (arnaque, nuisances, défauts…). Par ailleurs, quand on loue un logement de vacances, il ne faut pas être trop rigide au niveau des prix. Dans la plupart des régions, sauf dans les grandes villes touristiques comme Paris, le prix de la location varie selon la saison. Par exemple, dans les stations de sports d’hiver, les prix sont plus élevés pendant les vacances de février qu’au mois d’avril.

Conseil SeLoger

Il ne faut pas hésiter à réévaluer le prix de votre location à la hausse ou à la baisse, selon le nombre des réservations.