Recherche de logement étudiant : les pièges et erreurs à éviter !

Blandine Rochelle
Partager sur
FacebookTwitterLinkedin

Vous êtes étudiant ou vous allez le devenir et vous recherchez un logement ? Cette étape peut s’avérer délicate et longue mais néanmoins nécessaire pour vous installer convenablement et commencer vos études dans les meilleures conditions. Faites le tour des pièges et erreurs à éviter au moment de votre recherche.

Image
Il est important de commencer dès le mois de mai à rechercher un logement pour la rentrée universitaire. © contrastwerkstatt - Adobe Stock
Il est important de commencer dès le mois de mai à rechercher un logement pour la rentrée universitaire. © contrastwerkstatt - Adobe Stock
Sommaire

Attendre le dernier moment pour chercher

Trouver un logement peut s’avérer chronophage, en particulier dans des villes dynamiques où les étudiants sont légion. Chaque année, de nombreux étudiants se retrouvent sans logement au moment de la rentrée universitaire, alors pas question de procrastiner et de s’y prendre à la dernière minute. Il faut prévoir de commencer à chercher un logement au mois de mai pour une rentrée en septembre, car ce délai vous accorde du temps pour constituer un dossier de candidature, étudier les lieux, viser un quartier ou un secteur optimal, écumer les annonces de location et faire les visites.

Notez que si vous ne trouvez pas de logement individuel, d’autres pistes s’offrent à vous : loger chez l’habitant, la colocation, etc.

Regarder des annonces hors budget

L’une des premières étapes de la recherche d’un logement étudiant consiste à établir un budget à ne pas dépasser. Inutile donc de perdre son temps à regarder des annonces dont les logements sont hors budget, cela ne fera qu’alimenter la frustration, et vous ne pourrez pas mettre ce temps dans une recherche active d’un logement adapté.

N’essayez pas non plus de déposer des candidatures pour des logements trop onéreux : les propriétaires et les agences vont s’assurer que vos revenus vous garantissent un reste à vivre suffisant vous permettant de payer votre loyer chaque mois. Les revenus pris en compte sont divers pour des étudiants : revenus issus d’un job étudiant, bourse, indemnité versée par la CAF, aides des parents, revenus des parents, etc. Si vos revenus sont insuffisants au regard du loyer, vous aurez peu de chances de décrocher le logement, il est donc préférable de mobiliser votre temps à surveiller les annonces de locations dans vos moyens.

Au moment de signer le bail, assurez-vous qu’aucune clause abusive n’y apparaît et gardez en tête que les frais d’agence comme le dépôt de garantie sont réglementés.

Répondre à des annonces trop alléchantes

A l’inverse, soyez vigilant(e) face à des annonces dont le loyer est anormalement bas. Les arnaques à la location sont courantes et ont souvent comme spécificité d’attirer l’attention par des prix alléchants. Si vous repérez une annonce dont le loyer est très attractif, il est important de savoir débusquer la supercherie : généralement, le « propriétaire » ne souhaite échanger que par mail et il va probablement vous tenir un discours visant à vous faire payer une certaine somme par virement bancaire de type Mandat Cash, Western Union ou encore MoneyGram.

Notez que vous ne devez jamais payer un seul euro avant d’avoir visité un logement et d’avoir déposé un dossier de candidature en bonne et due forme. Si vous repérez une annonce frauduleuse, ne répondez plus et signalez-la.

Ne pas vérifier l’accessibilité en transports

En tant qu’étudiant, le temps est compté et il ne s’agit pas de passer tout ce temps dans les transports. Il est donc indispensable de vérifier où se situe le logement que vous avez repéré par rapport à votre université ou votre école. La distance à vol d’oiseau est une chose, mais dans les grandes métropoles, avec le jeu des réseaux de transports et des correspondances, un logement qui semble proche peut en réalité se situer dans un quartier mal desservi et inversement.

Un logement dont le quartier est mal desservi peut être un motif de déménagement en cours d’année, pensez donc bien à simuler le trajet en transports avant de vous prononcer pour vous épargner des contretemps.

Monter un dossier de candidature incomplet

Si un logement vous intéresse, n’attendez pas pour monter un dossier de candidature complet. D’une part car tous les propriétaires et/ou agences vous demanderont certains documents à coup sûr tôt ou tard, et d’autre part parce que le fait de déposer un dossier incomplet peut donner mauvaise impression dès le départ. Au moment de débuter vos recherches de logement, réunissez tous les documents nécessaires et légaux qui vous seront demandez, à savoir :

  • un justificatif d’identité
  • un justificatif de vos revenus (job étudiant, bourse)
  • un justificatif de domicile
  • la photocopie de votre carte d’étudiant
  • les quittances de loyer de votre précédent logement le cas échéant
  • les documents concernant votre garant : identité, domicile, revenus, avis d’imposition.

Le dépôt d’un dossier exhaustif dès la visite du bien sera ainsi un gage de votre sérieux et de votre intérêt à l’égard du logement.

Certains documents sont en revanche interdits dans un dossier de candidature, comme une photographie, un chèque de réservation, des documents bancaires, une copie de la carte vitale, etc.

Déposez votre annonce de location sur SeLoger
Cet article vous a été utile ?
2
0

Pouvez-vous nous préciser pourquoi ? (facultatif)

Partager sur
FacebookTwitterLinkedin
Ces articles peuvent vous intéresser
A la une !
Image
Caracol crée des colocations solidaires qui réunissent des jeunes français et étrangers. © Drazen - Adobe Stock
Louer
Caracol est une association créée en 2018, qui a pour objectif d’utiliser les logements vides pour en faire des colocations solidaires, multiculturelles à un prix défiant toute concurrence. Une façon...
Image
La location de résidence secondaire peut être établie pour une courte ou une longue durée. © Davide Angelini - Adobe Stock
Louer
Si vous détenez une résidence secondaire que vous occupez moins de 8 mois dans l’année et que vous souhaitez en retirer des revenus, il est possible de mettre cette résidence secondaire en location...
Image
Mettez en place un contrat de location pour louer votre piscine privée, afin de formaliser votre accord avec le locataire. © Linda Raymond - Getty images
Louer
Durant l’été, nombreux sont ceux qui recherchent des occasions de se rafraîchir. Si vous avez la chance de disposer d’une piscine privée, vous pouvez envisager de la mettre en location, pour arrondir...
Image
intérieur meublé
Louer
Étant donné les avantages financiers et patrimoniaux qui en découlent, la location meublée séduit de nombreux particuliers. Elle est néanmoins soumise à des règles fiscales strictes. Vous devez tenir...