Zoom sur Caracol, le pro de la coloc’ solidaire

Blandine Rochelle
Partager sur
FacebookTwitterLinkedin

Caracol est une association créée en 2018, qui a pour objectif d’utiliser les logements vides pour en faire des colocations solidaires, multiculturelles à un prix défiant toute concurrence. Une façon d’associer des personnes réfugiées et des personnes déjà implantées localement, qui ne peuvent pas se permettre de se loger sur le marché locatif classique, et qui bénéficient d'un tremplin durant cette colocation temporaire.

Image
Caracol crée des colocations solidaires qui réunissent des jeunes français et étrangers. © Drazen - Adobe Stock
Caracol crée des colocations solidaires qui réunissent des jeunes français et étrangers. © Drazen - Adobe Stock
Sommaire

Le concept : des colocations temporaires et multiculturelles

L’association Caracol propose des colocations multiculturelles entre jeunes français et étrangers, afin de favoriser leurs projets universitaires, professionnels, ainsi que leur intégration. Un modèle qui séduit, puisque depuis 2018, l’association a ouvert 22 colocations, 260 chambres et 21 000 m² d’activité. Ces colocations réunissent des personnes aux profils très différents, qu’ils soient demandeurs d’emploi, étudiants, actifs, etc. Une façon pour ces groupes de colocataires de créer du lien social, de s’entraider et de s’enrichir de cette expérience de vie partagée.

Les colocations sont organisées de façon temporaire, pour une durée minimale d'un an. A l'issue de cette période, les personnes qui ont bénéficié de la colocation à travers Caracol doivent retrouver un autre logement, pour laisser à leur tour la place à des personnes en difficulté. Mais ils ne sont pas livrés à eux-mêmes dans cette quête, puisque les membres de l'association accompagnent chaque colocataire sur le départ pour lui permettre de trouver un nouveau logement. Même si cela n’est pas toujours évident, car le marché de la location est saturé et les Jeux Olympiques à venir n’ont pas arrangé la situation. Loin de là.

Ce modèle de colocation attire de plus en plus de candidats, qui n’obtiendront pas tous un logement à l’issue de leur candidature, puisque l’association relève en moyenne 4 candidatures pour une place vacante. L'association Caracol a d’ailleurs mis en place un processus de recrutement en plusieurs phases, à savoir un dépôt de candidature suivi d’un entretien individuel avec un membre de l’association.

L’objectif : rebondir en créant du lien social

Pour intégrer l'une des colocations mises en place par Caracol, il faut d’abord être pleinement engagé dans les causes et les enjeux d’ordre sociaux. Car l’association propose un environnement multiculturel, qui réunit des personnes d’origines diverses, de langues diverses et dont les projets et les trajectoires de vie sont tout aussi diversifiés.

Cet aspect fait des colocations de Caracol des environnement riches, créatifs et stimulants, qui offrent la possibilité de créer du lien social en partageant des horizons et des perspectives de vie différents.

Pour autant, les colocations de Caracol sont mises en place pour assurer le confort des colocataires et habiter temporairement dans un lieu partagé ne signifie pas pour autant renoncer à la qualité de vie. Les colocations de Caracol se veulent par ailleurs éco-responsables, invitant les colocataires à faire le tri des déchets, à réaliser des économies d’énergie et en les incitant à utiliser les mobilités douces.

Enfin, l’association apporte un accompagnement sur mesure à chacun des colocataires afin de leur permettre de trouver des réponses et des solutions à leurs problématiques propres, en fonction de leur profil et de leurs besoins spécifiques.

Caracol propose des loyers très abordables

Parmi les grands avantages du projet de colocation porté par Caracol : le montant du loyer qui est particulièrement bas. Il est ainsi possible de louer en colocation à Paris pour un loyer tournant autour de 350 €, une somme particulièrement modique par rapport aux niveaux de loyer pratiqués dans la capitale. Ce niveau de loyer se veut avantageux pour les personnes aux revenus modestes, car il permet notamment à ces derniers de se rapprocher parfois de leur lieu de travail ou d'études.

Lorsque les revenus sont bas et que l’on étudie ou que l'on exerce à Paris ou dans d'autres grandes métropoles, il est généralement impossible de se loger à proximité de son lieu de travail, ce qui amène certains actifs à devoir faire plusieurs heures de trajet par jour pour assurer leurs déplacements incontournables.

En tant que propriétaire, il est possible de transformer son logement vide en colocation solidaire et collaborer avec Caracol, pour une durée contractualisée à l’avance.

Déposez votre annonce de location sur SeLoger
Cet article vous a été utile ?
0
0

Pouvez-vous nous préciser pourquoi ? (facultatif)

Partager sur
FacebookTwitterLinkedin
Plus de conseils
Ces articles peuvent vous intéresser
A la une !
Image
La location de résidence secondaire peut être établie pour une courte ou une longue durée. © Davide Angelini - Adobe Stock
Louer
Si vous détenez une résidence secondaire que vous occupez moins de 8 mois dans l’année et que vous souhaitez en retirer des revenus, il est possible de mettre cette résidence secondaire en location...
Image
Mettez en place un contrat de location pour louer votre piscine privée, afin de formaliser votre accord avec le locataire. © Linda Raymond - Getty images
Louer
Durant l’été, nombreux sont ceux qui recherchent des occasions de se rafraîchir. Si vous avez la chance de disposer d’une piscine privée, vous pouvez envisager de la mettre en location, pour arrondir...
Image
intérieur meublé
Louer
Étant donné les avantages financiers et patrimoniaux qui en découlent, la location meublée séduit de nombreux particuliers. Elle est néanmoins soumise à des règles fiscales strictes. Vous devez tenir...