Faut-il vendre ou louer son logement quand on change de région ?

Faut-il vendre ou louer son logement quand on change de région ?

Vous avez le projet de déménager dans une autre région, et vous vous posez la question du sort qui sera réservé à votre ancien logement, ainsi qu’au prochain. Voici quelques astuces qui pourront vous guider dans votre réflexion d'acheter ou de louer votre bien immobilier.

Comparez le rendement locatif des deux villes 

Si vous vous posez la question de louer ou de vendre votre logement actuel afin de vous installer dans une autre région, commencez par vous pencher sur les montants des loyers dans les deux villes : votre ville actuelle, et la prochaine. Ensuite, comparez les rendements locatifs de ces deux villes à l’aide d’une opération simple. Il vous suffit de calculer, pour chacune de ces deux zones, le ratio du loyer rapporté au prix de vente au mètre carré. De cette manière, vous pourrez observer si le rendement s’avère élevé ou au contraire plutôt bas. Sachez par exemple que l’on observe généralement un rendement locatif assez bas à Paris par rapport aux villes de province, lorsque l’on compare les écarts de prix.

S’il s’avère donc que le rendement locatif n’est pas avantageux, préférez la vente de votre ancien logement, car en contrepartie, vous obtiendrez un gain en capital important et ces liquidités pourront vous permettre de vous installer plus confortablement dans votre nouvelle région.

Bon à savoir

Si le rendement locatif est parfois décevant dans certaines villes, gardez à l’esprit qu’il s’agit d’un placement, et que celui-ci est toujours bien plus intéressant que beaucoup d’autres. En effet, investir dans la pierre est bien plus rentable que les placements sur un livret A, et moins risqué que les cours boursiers, par exemple.

Il peut parfois s’avérer intéressant de louer votre ancien logement

Pour commencer, n’oubliez pas de bien étudier la conjoncture actuelle, ville par ville, car toutes ne sont pas logées à la même enseigne. Certaines villes ont vu leurs prix baisser ces dernières années, tandis que d’autres ne cessent de se dynamiser, entraînant une hausse des prix. Ainsi, si vous souhaitez vous établir dans une ville dans laquelle les prix sont en train d’augmenter, mieux vaut vendre votre ancien logement afin d’acheter le nouveau. A l’inverse, si les prix de votre nouvelle ville ont tendance à baisser, peut-être gagnerez-vous à louer votre ancien logement ainsi que le nouveau, et d’attendre que les prix augmentent pour enfin acheter dans votre nouvelle ville. Si votre ancien logement se situe dans une ville dynamique dont les prix tendent à augmenter, vous gagnerez certainement à mettre celui-ci en location pour un certain temps, ce qui vous permettra de percevoir un revenu mensuel en attendant de réaliser une belle plus-value sur la vente de votre bien.

Enfin, notez que vendre un logement pour en acheter un autre nécessite parfois d’avoir recours à un prêt-relais. Mais le recours au prêt-relais peut s’avérer risqué dans certains cas, notamment si votre ancien logement se situe dans une ville dans laquelle le nombre d’achats est en chute, car vous prenez le risque que votre bien ne soit pas vendu dans les délais impartis. Si tel est le cas, envisagez un retour temporaire à la location, le temps que la conjoncture soit plus favorable.

Si vous savez que vous serez amené à changer régulièrement de région dans les années à venir, il sera préférable de choisir la location,  ce qui entraînera moins de désagréments et de démarches, vous facilitant ainsi la tâche lors de vos départs.

Les points clés à retenir

Le choix de la vente ou de la location de votre logement lorsque vous changez de région doit être fait selon plusieurs critères déterminants : le rendement locatif de l’ancienne ville et de la nouvelle, l’évolution des prix ainsi que vos projets personnels.

La rédaction vous conseille :