Rechercher un article

Votre appartement est-il facile à vendre ?

Votre appartement est-il facile à vendre ?

Au moment de vous séparer de votre appartement, il est important de faire le point sur les atouts que possède votre bien pour faire en sorte d'accélérer et de faciliter sa vente.

Votre appartement est-il facile à vendre ?

3 critères primordiaux : l'emplacement, l'emplacement et ... l'emplacement !

L'emplacement reste un critère essentiel. La proximité des transports, commerces et écoles font de certains quartiers des lieux plus ou moins prisés par les acquéreurs. Les appartements situés en centre-ville des grandes communes n'ont d'ailleurs aucun mal à se vendre alors que, plus l'emplacement est éloigné de ces zones, plus la vente se complique. En effet, dans les régions peu dynamiques, la concurrence entre vendeurs est accrue face à une demande moindre. Enfin, la hausse des impôts locaux, plus ou moins élevée selon les communes, devient également un critère décisif aux yeux des acheteurs.

Une petite surface peut se vendre jusqu'à deux fois plus vite

Les grands appartements s'adressent à une cible restreinte, par conséquent l'offre est plus importante que la demande. Vendre un quatre pièces parisien prend environ 80 jours quand un studio situé dans le même arrondissement peut se vendre deux fois plus vite. La décote est également plus mesurée pour les petites surfaces et l'écart entre le prix affiché et le prix signé d'un quatre pièces ou plus est en moyenne trois fois plus élevé que pour un studio.

Bon à savoir

En Poitou-Charentes, la marge de négociation moyenne pour un appartement est de 8,8 %. C'est en Rhône-Alpes et en Aquitaine que la marge est la plus faible. Elle y atteint 4,2 %, pour une moyenne nationale de 5 %. (Source : LPI-SeLoger)

Un bon entretien de votre logement dope la vente

Première impression de l'acheteur, l'état général de l'immeuble joue également un rôle important. Un ravalement de façade récent, des parties communes rénovées, la mise à disposition d'un ascenseur et d'une cave sont toujours appréciés. L'accès à une place de parking est aussi un avantage conséquent, notamment en centre-ville. L'étage de votre appartement a également une influence importante. Par exemple, si votre bien se situe au dernier étage avec une terrasse, il se vendra plus facilement et plus cher qu'au rez-de-chaussée, avec des écarts de prix pouvant atteindre 30 % dans le même immeuble ! Enfin, la luminosité et la vue constituent aussi des critères essentiels et peuvent séduire ou décevoir un acheteur potentiel.

Conseils SeLoger

Le Diagnostic de Performance Energétique (DPE), qui évalue la consommation d'énergie et les émissions de gaz à effet de serre de votre bien, est un atout majeur pour conclure au mieux une vente. Pensez donc à faire une demande de devis gratuit pour obtenir votre DPE.

Votre appartement est bien agencé, c'est un atout de poids !

En fonction de l'agencement et de l'exposition de votre bien, la vente peut se révéler plus ou moins facile. En effet, certains appartements peuvent être difficiles à vendre pour plusieurs raisons :

  • mauvaise utilisation de l'espace et de longs couloirs ;
  • répartition inadaptée entre l'espace de nuit et l'espace de vie ;
  • architecture vieillissante et travaux de rénovation à entreprendre ;
  • présence de vis-à-vis ou orientation plein nord ou est.

À l'inverse, la présence de plusieurs salles de bains ou d'une cuisine bien aménagée sont de véritables atouts rendant un appartement plus attrayant.

Certaines villes sont privilégiées

A la question comment vendre son appartement ? La réponse est plus simple si votre appartement se situe à Bordeaux ou Nantes, c'est le jackpot ! En effet, ce sont les villes françaises qui affichent le meilleur ratio entre l'offre et la demande, de quoi conclure rapidement la transaction. A contrario, mieux vaut vous armer de patience si vous comptez mettre en vente votre appartement à Strasbourg, Nice ou Marseille où les ventes sont plus lentes et difficiles.

Le marché immobilier est cyclique, vendez au bon moment !

Les prix immobiliers varient selon les saisons et c'est entre avril et juin que la majorité des transactions sont conclues. Au printemps et en été, vous avez plus de chances de trouver un acquéreur et de tirer le meilleur prix de votre appartement. Par ailleurs, les trois premiers mois de mise en vente sont déterminants. Au-delà de ce délai, vous avez peu de chances de trouver un acheteur si vous ne changez rien. N'oubliez pas que la réussite de votre vente dépend autant d'une bonne estimation du bien que de l'adoption d'une stratégie adaptée, l'idéal restant de solliciter l'expertise d'un agent immobilier.

Chiffres clés

3 Français sur 4 tentent de vendre leur bien seuls mais 70 % d'entre eux finissent par faire appel à des professionnels. (Source : IFOP et le Ministère du Logement)

Plus de conseils :