Immobilier : quelles solutions si votre logement ne se vend pas ?

Si vous éprouvez des difficultés à vendre, adoptez des nouvelles méthodes. © Photographee.eu
partage(s)

Depuis un bon moment, vous avez mis en vente votre logement mais aucun acheteur ne vous a fait une proposition d'achat... La rédaction vous donne 4 astuces pour débloquer la situation.

Vendre votre logement n'est pas toujours facile

La durée de vente d’une maison ou d’un appartement varie d’un propriétaire à un autre. Vendre un bien immobilier peut alors prendre plusieurs mois voire plus mais si vous avez l’impression que le processus est trop long, peut-être faudrait-il changer vos méthodes

1. Accepter les défauts de votre bien immobilier pour y remédier

Lorsqu’une vente de maison ou d’appartement peine à se concrétiser, c’est généralement parce que le prix affiché est trop élevé. L’envie de faire une belle plus-value est souvent à l’origine de cette situation mais si la vente tarde trop, il peut être préférable de revoir son prix à la baisse ou en tout cas de fixer un prix en adéquation avec le marché. Si le prix n’est pas un problème, il peut que ce soit le bien en lui-même. Fissures, peinture défraichie, travaux trop importants… autant de détails qui peuvent effrayer un acheteur. Si vous appliquez les principes du home-staging, l’acheteur se focalisera sur le volume des pièces, le potentiel de votre logement. Il verra les points positifs.

Bon à savoir

Un acheteur se décide en 90 secondes. Il faut donc frapper les esprits sans pour autant trop en faire !

2. S’adresser à un professionnel pour réaliser une vraie estimation 

Pour estimer le prix de votre bien immobilier, ne vous fixez pas sur le prix auquel vous l’avez acheté mais plutôt sur ce qu’il vaut au moment de votre vente. En effet, une estimation qui ne correspond pas au prix réel du marché immobilier local risque de retarder la vente. Faire appel à un professionnel pourrait alors vous rendre la tâche plus facile.

Conseils SeLoger

Estimez immédiatement votre logement : lacoteimmo.com

3. Renforcer votre communication pour une meilleure visibilité

Plutôt que de multiplier les annonces au risque de s’éparpiller et de donner une mauvaise image de son bien, vous pouvez cibler davantage vos outils de communication. Affichage, journaux d’annonces, site web ou réseaux sociaux, un propriétaire dispose aujourd’hui de nombreux moyens pour mettre en avant son bien. Sans oublier qu’une présentation plus attractive pourra contrer les défauts de votre bien et renforcer son image.

Bon à savoir

Si les potentiels acheteurs retrouvent l'annonce de votre bien en vente sur plusieurs sites d’agences (et parfois à des prix différents), ils pourraient se méfier de sa fiabilité.

4. Adoptez les bonnes attitudes lors des visites

Après avoir reçu les premiers coups de téléphone pour vos visites, ne négligez pas vos rendez-vous ! Pour répondre à la demande des acquéreurs potentiels, soyez le plus disponible possible et accueillez-les comme il se doit car une décision d’achat se joue dès les premières secondes d’une visite. Et si vous réussissez à convaincre vos visiteurs, ne soyez pas trop rigide dans le processus d'achat : acceptez d'entamer des négociations si nécessaire et n'hésitez pas à faire des compromis si vous souhaitez vraiment concrétiser la vente !

Bon à savoir

Un agent immobilier connaît les prix et la réglementation sur le bout des doigts. Passer par un professionnel, c’est l’assurance d’être dûment conseillé pour vendre vite et au bon prix !