Lyon : Coup de chaud sur les prix immobiliers !

Lyon : Coup de chaud sur les prix immobiliers !

À Lyon, les prix des appartements anciens progressent rapidement. Sur les douze derniers mois, c’est une hausse de 8,4 % qu’ils enregistrent. Tous les arrondissements de la Ville aux Deux Collines voient-ils les prix de leur parc immobilier grimper ? Découvrez-le.

Hausse des prix immobiliers au m² : Lyon devant Paris et Marseille

À Lyon, immobilièrement parlant, force est de constater que la tendance est haussière. Sur les douze derniers mois, celle que l’on surnomme la Capitale des Gaules a ainsi vu les prix de ses appartements anciens gagner plus de 8 % (8,4 % pour être exact). Encouragés par des taux d’intérêt historiquement bas, beaucoup d’acheteurs potentiels, qui ne faisaient jusqu'alors que caresser l’idée de devenir propriétaires d’un logement à Lyon, mettent désormais leurs projets à exécution. Et de cette augmentation du nombre d’acheteurs découle logiquement une poussée des prix immobiliers lyonnais. Si Bordeaux (+ 13,6 %) ou encore Lille (+ 9,8 %) font mieux que la préfecture de la région Rhône-Alpes-Auvergne, Paris (+ 8 %) et Marseille (+ 1,6 %), ses deux rivales, sont battues…

Prix immobiliers Lyon Mars 2018.png

Dans le Ier arrondissement lyonnais, les prix au m² bondissent de 22,3 %

À l’exception notable du IVe arrondissement (Gros Caillou, Serin-Gillet), sur les douze derniers mois, tous les arrondissements lyonnais affichent des prix immobiliers en hausse. Avec un gain de 22,3 %, la médaille d’or revient au Ier lyonnais (la Croix-Rousse, Presqu'île, Croix-paquet). Sur la deuxième marche du podium, c’est le VIIe arrondissement (la Guillotière, Jean Macé, Gerland) de la ville que l’on retrouve. Les prix des appartements dans l’ancien y sont de 12,7 % plus élevés qu’ils ne l’étaient il y a un an de cela… Lui emboîtent le pas les IIe (+ 10,9 % / Cordeliers, Bellecour) et Ve (+ 9,1 % / Vieux Lyon, Sainte-Irénée) arrondissements lyonnais.

Bon à savoir

  • À Lyon, comptez 4 412 € du m² pour un appartement ancien.

Les IIe et VIe lyonnais à plus de 5 500 € du m²

En termes de prix immobiliers, les deux arrondissements les plus chers de la ville sont le IIe et le VIe. De la place Bellecour au cours Suchet, en passant par la rue Victor-Hugo et la place Carnot, un appartement se monnaye environ 5 511 € du m². Et de la rue Duquesne au boulevard de Stalingrad, en passant par la rue Juliette Récamier ou encore l’avenue de Grande-Bretagne, un m² dans l’ancien vous coûtera 5 575 € du m². Enfin, c’est au nord-ouest de la ville que vous trouverez les prix immobiliers les plus bas. Pour un appartement dans le IXe lyonnais (Vaise, la Duchère), comptez 3 200 €.

indicateurs immobiliers lyon mars 2018

À Lyon, la marge de négociation avoisine les 2,4 %

Comme nous l’indiquent les données compilées par le baromètre LPI-SeLoger, il semblerait qu’à Lyon, les appartements anciens soient moins négociés que dans le reste du pays. En effet, dans la capitale de la gastronomie, un appartement pourra faire l’objet d’une ristourne de 2,4 %. À titre d’élément de comparaison, en France, la réduction moyenne, pouvant être consentie sur leurs biens par les propriétaires-vendeurs, se monte généralement à 4,2 % du prix de vente mentionné dans l’annonce et à 3,5 % s’il s’agit d’un appartement.

Negociation prix immobilier Lyon Mars 2018

Les quartiers de Lyon qui ont vu leur prix le plus augmenter

Arrondissement lyonnais

Prix m² moyen

Evolution

Lyon 1e arrondissement 5 321 € +22,3%
Lyon 7e arrondissement 3 956 € +12,7%
Lyon 2e arrondissement 5 511 € +10,9%
Lyon 4e arrondissement 4 269 € +9,1%
Lyon 6e arrondissement 5 575 € +7,1%

Les points clés à retenir

  • À Lyon, la hausse annuelle des prix des appartements dépasse celle de Paris et de Marseille.
  • Seul le IVe lyonnais arrondissement voit ses prix immobiliers baisser.
  • C’est dans le IXe que les biens immobiliers coûtent le moins cher.