Négocier le prix d'un logement devient de plus en plus facile !

Négocier le prix d'un logement devient de plus en plus facile !

Profitant d’une demande qui marque le pas et de prix immobiliers dont la hausse connait un net ralentissement, les marges de négociation pour l'achat d'un logement signent un come-back remarquable. Et ce ne sont pas les acheteurs qui se plaindront de cette remontée.

Les marges de négociation en hausse de 8 % depuis septembre 2017

Les chiffres collectés par le baromètre LPI-SeLoger sont formels : les marges de négociation reprennent du poil de la bête. Jugez plutôt, après avoir volé en rase-mottes des mois durant, voilà que les ristournes pouvant être concédées (ou obtenues, selon que l’on vend ou que l’on achète…) regagnent de l’altitude. Comme le fait remarquer Michel Mouillart, professeur d’économie à l’université Paris-Ouest et porte-parole du baromètre LPI-SeLoger, « pour le troisième mois consécutif, le niveau des marges se relève : il s’est accru de plus de 8 % depuis le mois de septembre 2017 ». Il est à noter que si globalement, les acteurs reprennent la main, c’est sur le marché des maisons que la remontée des marges est la plus spectaculaire. En cause, « une demande (…) moins pressante et (…) une baisse des prix signés.

immobilier negociation janvier 2018

Jusqu’à 6,8 % de ristourne sur une maison dans le Nord-Pas-de-Calais

Si c’est une maison que vous recherchez, sachez que c’est au nord de l’hexagone que les rabais les plus importants ont été relevés. De Lille à Boulogne-sur-Mer en passant par Dunkerque et Lens, la marge de négociation moyenne pour l’achat d’une maison se monte à 6,8 % de son prix. Les amateurs de négociation apprécieront aussi la Bretagne pour les ristournes que cette région propose. Les marges de négociation y sont de 5,9 % pour les maisons et de 6,1 % pour les appartements.

Bon à savoir

  • En France, la marge de négociation (tous logements confondus) moyenne se monte à 4,1 % du prix de vente affiché.
  • Pour les maisons, les rabais atteignent 5 % en moyenne. Mais ils se limitent à 3,4 % pour les appartements.

Seulement 1,5 % du prix de vente pour un appartement dans le Centre

De Blois à Bourges en passant par Orléans et Châteauroux, les négociateurs vont avoir du pain sur la planche. Et pour cause, dans la région Centre, les appartements se caractérisent par une marge de négociation qui avoisine 1,5 % du prix. Du coté de Auch, de Cahors ou encore de Tarbes, la marge n’est pas beaucoup plus élevée. En Midi-Pyrénées, les rabais tournent autour de 2 %.

Bon à savoir

  • Le prix immobilier, en France, est de 3 764 € du m².

Seloger est noté 7,1/10 selon 270 avis clients Avis-Vérifiés