Rechercher un article

On vous aide dans votre projet

Thionville : « Même si nous avons connu une crise, le marché immobilier haut de gamme reste actif »

Thionville : « Même si nous avons connu une crise, le marché immobilier haut de gamme reste actif »

Après la période de confinement instaurée par le Gouvernement en mars dernier, les agences immobilières ont pu reprendre leur activité le 11 mai 2020. Le marché immobilier de Thionville et ses environs s’est redynamisé suite à cet épisode. Cécile Goergen, directrice de l’agence Thé ou Café Immobilier, nous éclaire sur la situation actuelle du marché immobilier de son secteur.

Thionville : « Même si nous avons connu une crise, le marché immobilier haut de gamme reste actif »

Au regard de la situation actuelle, doit-on s’attendre à une baisse des prix sur Thionville et dans ses environs ?

Cela va très probablement dépendre des biens concernés. Au lendemain du déconfinement, certains d’entre eux pourraient connaître, au contraire, une forte demande. Ceux disposant par exemple d’un espace extérieur seront sans doute très recherchés par les acquéreurs potentiels qui ont vécu le confinement et ses contraintes. Nous remarquons d’ailleurs que certains acheteurs sont maintenant prêts à s’éloigner du centre-ville de quelques kilomètres pour bénéficier d’un jardin ou de plus d’espace intérieur. Il est donc fort probable que les prix de ces biens augmentent dans les prochains mois. D’autres, au contraire, ne devraient pas connaître d’augmentation significative. C’est notamment le cas des appartements situés en centre-ville. À noter que pour le moment nous ne remarquons aucune évolution notable des prix au m² à Thionville et sur notre secteur. 

« Notre secteur a la particularité de se situer à quelques kilomètres de la frontière du Luxembourg. De nombreux travailleurs du Grand-Duché, aux revenus souvent élevés, cherchent à s’installer dans la région »

Cécile Georgen, directrice de l’agence Thé ou Café Immobilier

Malgré la crise, envisagez-vous une baisse de la demande dans les prochains mois ?

Non, il n’y aura probablement aucun impact de la crise sur la demande des biens dans la région de Thionville. Notre secteur a, en effet, la particularité de se situer à quelques kilomètres seulement de la frontière du Luxembourg. De nombreux travailleurs du Grand-Duché, aux revenus souvent élevés, cherchent à s’installer dans la région. Ils peuvent ainsi profiter de prix de l’immobilier plus avantageux et d’un cadre de vie agréable. La crise actuelle ne devrait pas changer la donne. 

Pensez-vous que le développement du télétravail va favoriser des secteurs plus reculés, plus ruraux ? 

Oui, c’est une évolution à laquelle nous avons effectivement pensé. Grâce au télétravail, les salariés n’auront plus systématiquement besoin de se déplacer dans les centres-villes. Alors pourquoi, dans ce cas, ne pas en profiter pour s’installer à la campagne, dans un environnement plus calme ? Il est fort à parier que certains fassent ce choix. La demande dans les secteurs situés dans un rayon de 10/15 km autour de Metz et Thionville devrait donc logiquement augmenter dans les prochains mois.

« Avec le télétravail qui prend de plus en plus d'ampleur, la demande dans les secteurs situés dans un rayon de 10/15 km autour de Metz et Thionville devrait donc logiquement augmenter dans les prochains mois »

Cécile Georgen, directrice de l’agence Thé ou Café Immobilier

Avez-vous l’impression que certains secteurs pourraient sortir gagnants de la crise sanitaire actuelle?

Il est sans doute trop tôt pour se prononcer sur ce point. Cela dit, je n’ai pas l’impression que certains secteurs soient vraiment sortis gagnants de la crise du Covid-19. Il est vrai que certains, comme ceux situés dans la périphérie de Thionville, seront peut-être un peu plus demandés qu’auparavant. Cependant, au lendemain du confinement, ceux qui étaient déjà privilégiés par les acheteurs, comme le quartier Napoléon ou ceux de la synagogue et de la préfecture, restent toujours les plus demandés. 

La pierre est le placement préféré des Français. Les investisseurs locatifs sont-ils toujours présents malgré la situation ?

Oui, ils sont toujours là ! Je vous donne un exemple concret vécu par notre agence. Pendant le confinement, nous avons rentré un immeuble sur Thionville. Nous avons eu beaucoup de demandes de visite dès que l’on a rouvert. Plus généralement, nous n’avons pas noté de baisse des demandes sur l’ensemble de nos biens destinés aux investisseurs. 

Cécile Georgen © SeLoger
Cécile Goergen - directrice de l’agence Thé ou Café Immobilier
Cécile Georgen - directrice de l’agence Thé ou Café Immobilier, 2 Rue Saint-Jean, 57100 Thionville