Quelles sont les charges déductibles des revenus fonciers ?

Quentin Gres
Partager sur
FacebookTwitterLinkedin

Le montant de vos charges dépasse celui de vos revenus fonciers ? Cette situation de déficit foncier est un avantage fiscal appréciable pour les propriétaires. Les conditions à remplir et charges déductibles pour réduire vos impôts sur le revenu, on vous dit tout ! 

Image
Les charges à déduire de ses revenus fonciers - SeLoger
Quels frais et charges pouvez-vous déduire de vos revenus fonciers ? ©Getty
Sommaire

Le déficit foncier, c'est quoi exactement ?

Le déficit foncier se produit lorsque les charges liées à la location d'un logement non meublé dépassent les revenus fonciers générés. En tant que propriétaire bailleur, et sous certaines conditions, vous pouvez déclarer ce déficit à l'administration. Il sera ainsi déduit de votre revenu global pour réduire votre impôt sur le revenu.

La déduction des charges des revenus fonciers a un double avantage. Pour les propriétaires immobiliers, c'est donc un moyen de réduire le montant imposable de leurs revenus. D'un autre côté, ce dispositif permet aussi de les encourager à investir dans leurs biens pour le bien-être de leur locataire.

Comment bénéficier de la déduction des charges des revenus fonciers ?

Pour bénéficier de la déduction des charges des revenus fonciers, voici les conditions à remplir :

  • Les charges doivent être liées à un bien immobilier non meublé.
  • Il faut relever du régime d'imposition du réel.
  • Le bien immobilier doit être loué.
  • Le montant total des charges déductibles doit être supérieur aux revenus fonciers générés par le bien.
  • Il faut être en mesure de justifier ces charges auprès de l'administration fiscale.

Quelles sont les charges déductibles des revenus fonciers ?

Les dépenses pour les réparations, l'entretien et l'amélioration du bien

Les dépenses liées aux travaux de réparation, d'entretien et d'amélioration d'une propriété locative sont généralement déductibles pour l'administration fiscale. Avec cette option, vous augmentez à la fois la valeur de votre bien, tout en bénéficiant d'une réduction d'impôt.

Les dépenses pour le compte du locataire, mais à la charge du propriétaire

Certaines dépenses engagées en faveur de vos locataires peuvent aussi être déduites. Cette normalisation se fait à la fin de l'année du départ du locataire. Si ce dernier n'a pas remboursé certaines dépenses que vous avez supportées pour son compte, vous avez la possibilité de les déduire de vos revenus fonciers.

Les provisions pour charges de copropriété

Les propriétaires de biens en copropriété bénéficient également de déductions fiscales avantageuses. Chaque propriétaire bailleur peut, en effet, déduire de ses revenus fonciers toutes les provisions de charges payées l'année précédente.

Les frais de gestion

Certains frais de gestion des logements locatifs offrent aux propriétaires la possibilité de profiter d'importants avantages fiscaux. Parmi les dépenses concernées, on retrouve :

  • La rémunération des gardes, concierges et employés de la copropriété.
  • Les frais de procédure liés à la résolution de litiges (frais d’huissier, etc.).
  • Les achats de modèles types de contrat de location, les frais de correspondance, de téléphone (via un forfait type de 20 € par an et par logement).

Les primes d'assurance

Les primes d'assurance liées aux logements loués sont 100 % déductibles. Cette déduction couvre à la fois la Garantie des Loyers Impayés (GLI) et l'assurance Propriétaire Non Occupant (PNO). Assurer vos biens contre les risques permet donc de protéger votre investissement et de bénéficier en même temps de réductions d'impôts intéressantes.

Les taxes et contributions déductibles d'impôt

Certaines taxes et contributions sont aussi déductibles d'impôt, comme :

  • La taxe foncière.
  • La taxe sur les surfaces de stationnement
  • La taxe spéciale d'équipement.
  • La contribution sur les revenus locatifs (lorsqu'elle est applicable).

Les intérêts d’emprunts

Certains intérêts d'emprunts engagés peuvent également être déductibles. Pour être éligibles, ils doivent concerner l'acquisition, la construction, la réparation, l'amélioration ou la conservation du logement loué. Les déductions concernent les intérêts, mais pas seulement. Les frais liés à l’emprunt, comme ceux liés à la constitution de dossier, sont également concernés. C'est une solution qui permet de maintenir le logement dans un bon état pour les locataires, sans en subir la pression financière.

En conclusion

La déduction des charges des revenus fonciers est donc un avantage fiscal précieux pour les propriétaires immobiliers. C'est un moyen d'optimiser leur gestion fiscale et de renforcer leur rentabilité et leur patrimoine tout en minimisant les frais. Alors, n'hésitez pas à prendre contact avec un expert pour savoir si vous pouvez bénéficier de cette déduction.

Cet article vous a été utile ?
180
11

Pouvez-vous nous préciser pourquoi ? (facultatif)

Partager sur
FacebookTwitterLinkedin
Plus de conseils
Ces articles peuvent vous intéresser
A la une !
Image
C’est à Laval que les places de parking sont les plus rentables. © baona - Getty Images
Investir
Les places de parking séduisent de nombreux investisseurs, avec leur ticket d’entrée abordable, leur gestion simplifiée et une rentabilité réputée très bonne. Mais alors, où faut-il investir dans un...
Image
ville de saint-brieuc
Investir
Le marché immobilier de Bretagne attire de nombreux investisseurs. Quelles sont les spécificités de cette région ? Les meilleures villes pour un investissement locatif en Bretagne ? Grâce à SeLoger...
Image
Rue Nice
Investir
La cinquième plus grande ville de France est une cité onéreuse. Si votre projet est de vous lancer dans un investissement locatif à Nice, vous devrez débourser une somme importante. Ainsi, on vous...