L’acquéreur d'un bien immobilier est-il obligé de verser un séquestre ?

Morgane Jacquet
mis à jour le
Partager sur
FacebookTwitterLinkedin

Le versement du séquestre, au titre d'un dépôt de garantie, n’est qu’une pratique, il n’existe aucune obligation légale et le montant n’est pas encadré, sauf dans deux cas prévus par la loi.

Image
L’acquéreur d'un bien immobilier est-il obligé de verser un séquestre ?
Dans le cas d'une promesse de vente longue durée, le versement d'un séquestre est obligatoire. ©xavierarnau
Sommaire

Vente classique d'un bien immobilier : le dépôt de séquestre est facultatif

Dans le cadre d’une vente classique, le versement d’un séquestre au titre d’un dépôt de garantie n’est pas une obligation légale. Cela résulte d’un accord entre les parties, vendeur et acquéreur. Les parties peuvent décider que l’acquéreur versera un séquestre dès la signature du compromis de vente, ou ultérieurement dan un certain délai. Il est possible également de prévoir qu’aucun séquestre ne sera versé. L’essentiel est que le versement ou non de cette somme d’argent par l’acquéreur soit clairement énoncé dans le compromis de vente.

Bon à savoir

Le montant du séquestre n’est pas encadré légalement. Il est d’usage de le fixer à 10 % du prix de vente.

Cas particuliers : le montant du séquestre est encadré

Le séquestre pour la vente d'un logement en VEFA

Le montant du séquestre est encadré dans deux cas :

  1. Le montant est limité à 5 % du prix prévisionnel de vente si le délai de réalisation de la vente ne dépasse pas un an.
  2. Le montant est limité à 2 % si le délai de réalisation ne dépasse pas deux ans.

Cette somme est déposée entre les mains du notaire ou sur un compte spécial.

Le séquestre dans une promesse de vente de longue durée

Dans le cadre d’une promesse de vente dont la validité est supérieure à 18 mois, une indemnité d’immobilisation correspondant au séquestre, d’un montant minimal de 5 % du prix de vente, doit être prévue à peine de nullité de la promesse de vente. Cette somme est déposée entre les mains du notaire.

Références juridiques

  • Articles R 261-28 et R261-29 du Code de la construction et de l’habitation
Vous avez un projet d'achat immobilier ?
Cet article vous a été utile ?
1
2

Pouvez-vous nous préciser pourquoi ? (facultatif)

Partager sur
FacebookTwitterLinkedin
Ces articles peuvent vous intéresser
A la une !
Image
Evaluez réellement les risques en cas de procédure au sein de la copropriété : toutes les procédures ne se valent pas. © LaylaBird - Getty images
Acheter
Lorsque l'on souhaite acheter un logement en copropriété, il peut arriver de s’apercevoir que la copropriété concernée fait l’objet d’une procédure en cours. Il est important de se pencher sur la...
Image
Il est important de prévoir des visites à des moments de la journée différents. © simonkr - Getty images
Acheter
Lorsqu’il s’agit d’acheter un bien immobilier, choisir le bon moment pour effectuer des visites peut faire une grande différence. Les acheteurs avertis savent que la période de la journée, la saison...
Image
Après une hausse fulgurante, les prix immobiliers bordelais ont finalement nettement baissé. © MarioGuti - Getty images
Acheter
Le marché immobilier de Bordeaux a connu un dynamisme sans précédent entre 2018 et 2022, avec des prix en forte hausse sur cette période. Trop forte peut-être, à en croire la conjoncture actuelle qui...