Assurance habitation : combien ça coûte ?

Vincent Cuzon 13 juin 2023
Partager sur
FacebookTwitterLinkedin

L’assurance habitation est indispensable pour vous couvrir en cas de sinistre dans votre appartement ou maison. Type de logement, superficie, garanties choisies… sachez que son coût peut toutefois varier sensiblement selon plusieurs critères.

Image
Pas toujours obligatoire, l’assurance habitation n’en est pas moins primordiale. © miniseries – Getty Images
Pas toujours obligatoire, l’assurance habitation n’en est pas moins primordiale. © miniseries – Getty Images
Sommaire

Le coût d’une assurance habitation peut varier du simple au triple

Le prix d’une assurance habitation varie sensiblement selon plusieurs critères. Il peut aller de 150 euros annuels pour le locataire d’un petit appartement à plus de 500 euros pour le propriétaire d’une grande maison. Plus concrètement, le coût de l’assurance fluctue selon la région ou la commune où se situe le logement à assurer, le type de bien (maison ou appartement), la surface du logement et des annexes éventuelles, la valeur des biens contenus dans l’habitation (objets de valeur, électroménager, meubles…), le profil de l’assuré (propriétaire ou locataire), les conditions d’occupation du logement (maison secondaire ou principale) ainsi que du niveau de protection. En effet, si plusieurs garanties sont généralement incluses d’office dans un contrat d’assurance habitation (responsabilité civile, dégât des eaux, bris de glace, inondation…), d’autres sont optionnelles. Si vous faites le choix d’opter pour des garanties optionnelles pour couvrir des besoins spécifiques (piscine, mobilier de jardin, etc.), elles impacteront logiquement le coût de votre assurance à la hausse. Le montant de la franchise, c’est-à-dire la somme restant à votre charge en cas de sinistre, fait également varier la prime d’assurance à la hausse ou à la baisse : plus la franchise est faible, plus le coût de l’assurance est élevé, et inversement.

En cas de sinistre, la franchise correspond à la somme d’argent restant à votre charge après remboursement de l’assureur.

Assurance habitation : pas forcément obligatoire mais toujours nécessaire

En théorie, la souscription d’une assurance habitation n’est pas toujours obligatoire. En effet, si vous être propriétaire d’un logement hors copropriété, libre à vous de l’assurer ou non. Néanmoins, cela est fortement recommandé pour vous couvrir contre les risques pouvant affecter votre bien. Sans assurance habitation, c’est vous qui devrez prendre intégralement en charge l'indemnisation de l’ensemble des préjudices occasionnés. En outre, si vous êtes propriétaire d’un bien mis en location, il est fortement recommandé de souscrire une assurance PNO (Propriétaire non-occupant). Celle-ci inclue des garanties qui vous protègeront contre les préjudices liés à un défaut d’entretien ou à un vice de construction. Précisons que si vous êtes propriétaire (occupant ou non-occupant) d’un logement situé dans une copropriété, la loi vous oblige à vous assurer au minimum pour la partie responsabilité civile. En outre, si vous êtes locataire, vous avez l’obligation de souscrire une assurance habitation couvrant au minimum le bien contre les risques locatifs, à savoir un dégât des eaux, un incendie ou encore à une explosion.

Comment obtenir une assurance habitation au meilleur prix ?

Si vous êtes propriétaire et que vous souhaitez assurer votre logement à moindre coût, vous pouvez choisir de vous passer des garanties optionnelles. Néanmoins, gardez à l’esprit qu’il est toujours préférable d’opter pour une assurance couvrant correctement vos besoins pour éviter les mauvaises surprises, comme un reste à charge trop élevé en cas de sinistre dans votre habitation. Comme vu plus haut, vous pouvez également jouer sur le montant de la franchise pour réduire le coût de votre prime d’assurance. Néanmoins, prenez impérativement en compte votre capacité à vous affranchir de la franchise en cas de sinistre afin de ne pas être pris au dépourvu. D’autre part, pour trouver l’offre offrant le meilleur rapport qualité-prix, n’hésitez pas à utiliser un comparateur d’assurances en ligne et à faire jouer la concurrence en demandant des devis à différentes compagnies. Cela vous permettra également d’avancer des arguments pertinents pour négocier le coût de la prime.

Si le contrat contient une clause de révision, l’assureur peut augmenter chaque année le montant de la prime d’assurance.

Cet article vous a été utile ?

Pouvez-vous nous préciser pourquoi ? (facultatif)

Partager sur
FacebookTwitterLinkedin
Plus de conseils
Ces articles peuvent vous intéresser
A la une !