Assurance habitation : comment se déroule une expertise ?

Morgane Jacquet 19 avr 2023
Partager sur
FacebookTwitterLinkedin

Lorsque vous subissez un sinistre dans votre habitation, qu’il s’agisse d’un dégât des eaux ou d’un incendie, votre assurance peut faire réaliser une expertise avant de vous indemniser. Éléments d'explication.

Image
Une maison
Si vous avez toujours voulu savoir comment se déroulait une expertise réalisée dans le cadre d'une assurance habitation, cet article devrait vous intéresser. © navarro raphael
Sommaire

Assurance habitation : l’expertise est-elle obligatoire ?

Un expert n’est pas automatiquement mandaté par l’assurance. Pour les sinistres de faible importance, l’assureur peut se contenter de vous demander de lui fournir un devis afin de procéder à une indemnisation de gré à gré. Dans ce cas, l'assureur évalue lui-même les dommages et vous formule une proposition de règlement que vous êtes libre d’accepter.

En revanche, si l'assureur l’estime nécessaire et notamment en cas de sinistre important, il peut désigner un expert. Les honoraires de l'expert sont souvent pris en charge en tout ou partie par l'assurance.

En cas de dégât des eaux, un expert est obligatoirement désigné si le montant estimé des dommages est supérieur à 1 600 € HT.

Quel est le déroulement de l’expertise ?

Généralement, l’expert se rend sur les lieux du sinistre assez rapidement. Pour cela, il prend contact avec vous afin de vous informer de son passage. Il peut également se prononcer à distance notamment à partir de photos. Il doit constater non seulement la réalité du sinistre mais aussi en déterminer les causes et les éventuelles responsabilités. Un inventaire doit être établi afin d’évaluer le montant des biens endommagés. L’expert peut vous demander de lui fournir tous justificatifs nécessaires à son évaluation. Vous pouvez ainsi être amené(e) à devoir lui fournir :

  • des factures,
  • des certificats de garanties,
  • des photos.

L’expert est chargé de rédiger un rapport qu’il remettra à l’assureur. Le rapport doit mentionner les mesures à prendre telles que la réparation ou le remplacement des biens endommagés. Ce rapport permet à votre assurance de vous faire une proposition d’indemnisation. En cas de désaccord, vous avez la faculté de faire réaliser une contre-expertise par un expert de votre choix.

  • Convention d’Indemnisation et de Recours des Sinistres Immeuble (IRSI) du 1er juin 2018
Estimez gratuitement votre bien en 2 min
Cet article vous a été utile ?

Pouvez-vous nous préciser pourquoi ? (facultatif)

Partager sur
FacebookTwitterLinkedin
Plus de conseils
Ces articles peuvent vous intéresser
A la une !
Image
Le toit est une partie commune, mais qui peut faire l'objet d'un droit de jouissance privative. © simonkr - Getty images
Réglementations
Votre immeuble bénéficie d’un toit-terrasse qui vous permettrait de profiter de moments en plein air ? Si le toit est systématiquement une partie commune, il est nécessaire de s’assurer qu’il ne fait...