Rechercher un article

On vous aide dans votre projet

Assurance habitation : faut-il assurer sa piscine ?

Une piscine n’est pas un équipement comme un autre. D'une part, elle peut être source d’accidents, d'autre part, étant exposée aux agressions extérieures, une piscine est également sujette aux sinistres et aux dégradations. Il est donc essentiel d’assurer sa piscine en optant pour une extension de garantie du contrat d’assurance habitation.

Assurance habitation : faut-il assurer sa piscine ?

Sommaire

Pourquoi assurer sa piscine ?

En théorie, et à l'instar des espaces extérieurs, une piscine n'est pas couverte - par défaut -  par l’assurance habitation de votre logement. À la suite de sa construction, une piscine maçonnée bénéficie d’une garantie de parfait achèvement pour les défauts et les problèmes de faible ampleur mais aussi d'une garantie décennale du constructeur pour les éventuelles malfaçons de plus grande ampleur. En revanche, ces garanties -  apportées par le professionnel qui l'aura construite - ne permettent pas de couvrir l’ensemble des risques liés à l'utilisation, dans la durée, de la piscine. Cest la raison pour laquelle il est essentiel de contacter votre assureur dès l’installation de votre piscine. Vous pourrez ainsi opter pour une garantie spécifique selon le type de piscine que vous avez installée et selon vos besoins. Pour que votre piscine soit couverte, il vous faudra demander une extension de garantie du contrat d'assurance habitation, extension dont le contenu sera adapté à la configuration de votre piscine, à ses caractéristiques et au niveau de protection dont vous souhaitez profiter.

Que comprend la garantie piscine ?

Pour apporter une garantie à votre piscine, le contenu de votre contrat doit être parfaitement adapté à vos besoins, au type de piscine dont vous disposez et enfin au niveau de protection que vous souhaitez atteindre. La garantie piscine doit toutefois comprendre a minima :

  • La responsabilité civile, car elle vous couvre en cas d’accident d’un tiers qui surviendrait dans le bassin. Si une personne venait à se blesser dans votre piscine, vous pourriez alors, en tant que propriétaire, voir votre responsabilité engagée. Il est donc impératif d’être couvert contre ce type de risques.
  • Une garantie dommages pour assurer les équipements en cas de dégâts. Vous pouvez souscrire des garanties optionnelles avec votre contrat d’assurance habitation. Il vous est possible, par exemple, de souscrire une option qui vous permettra d’être couvert en cas de dommages causés par un incendie, des évènements climatiques, un vol, du vandalisme, etc. Ces garanties permettent de couvrir tout ou partie de la piscine en fonction du contrat souscrit. Elles peuvent aussi être orientées vers certaines parties spécifiques, comme le bassin, les margelles, le local technique, la pompe, etc. Il est donc important de prendre le temps d'évaluer, avec votre assureur, les principaux risques qui pèsent sur chaque partie de la piscine. De cette façon, vous pourrez opter pour la couverture la mieux adaptée.

Notez qu’avec une option piscine dans votre contrat d’assurance habitation, vous obtenez une garantie sur scellés - totalement ou partiellement - sur une chape au sol, mais également sur d’autres équipements tels que les éléments immobiliers comme le liner, les couvertures et protections qui ne sont pas fixés dans le sol, les installations liées au filtre et à la pompe de piscine, les robots, etc.

Enfin, il est à noter que ces garanties sont applicables aussi bien aux piscinex intérieurex qu'aux piscinex extérieurex, ainsi qu'aux piscines et aux spas hors-sol, pour peu qu'ils soient installés à demeure.

Bon à savoir

Lors de la souscription de l’option piscine. prenez soin de vérifier les exclusions de garantie. Certains sinistres comme une fuite accidentelle des canalisations extérieures d’alimentation en eau, par exemple, ne sont généralement pas pris en compte.

Piscine : des obligations de sécurité à respecter

Souscrire une garantie spécifique pour votre piscine en annexe de votre contrat d'assurance habitation est un paramètre incontournable pour être parfaitement couvert en cas d’accident et correctement indemnisé en cas de dégâts causés au bassin ou à l'un de ses éléments. Cependant, pour pouvoir prétendre à cette couverture ainsi qu'à d’éventuelles indemnités au cas où un sinistre surviendrait, vous devez préalablement doter votre piscine d’un dispositif de sécurité homologué. Cela implique d’installer l’un ou l’autre de ces quatre équipements :

  1. Une alarme sonore répondant à la norme NF P90-307.
  2. Un abri de piscine, qu’il s’agisse d’une structure légère ou d’une véranda, respectant la norme NF P90-309.
  3. Une couverture ou un volet roulant satisfaisant à la norme NF P90-308.
  4. Une barrière de protection qui limite l’accès au bassin et répond à la norme NF P90-306.

L’installation d’un système de sécurité permettant de limiter le risque d’accidents et de noyades est une obligation légale. L'absence de cette installation de sécurité est sanctionnée de 45 000 € d’amende. C’est pourquoi il est préférable de l’installer avant de souscrire une extension à votre contrat d’assurance.

Quelles garanties pour les piscines hors-sol démontables ?

Les piscines hors-sol, piscines tubulaires, autoportées et autres spas gonflables ne peuvent être couverts dans le cadre d’une option piscine au sein de votre contrat d’assurance habitation. En effet, ils sont considérés comme des meubles d’extérieur. À ce titre, vous pouvez obtenir une meilleure couverture en vous tournant vers une option jardin. Cette extension de garantie - qui peut être appliquée à votre contrat d’assurance habitation - permet de garantir les équipements extérieurs. Parmi ces équipements extérieurs, on retrouve notamment les clôtures, le portail, la terrasse, la pergola, les portiques de jeux, les barbecues maçonnés, les interphones, le salon de jardin, le robot-tondeuse, le bac à compost et bien entendu le spa gonflable ou encore la piscine hors-sol. Avec cette option jardin, vous profitez des garanties habituellement proposées dans le cadre d'un contrat d’assurance habitation, à savoir la responsabilité civile, le vol, les catastrophes naturelles, l’incendie, les dégâts des eaux, etc.

Bon à savoir

L’option jardin permet également de bénéficier d'une garantie sur les arbres et les arbustes plantés en cas de dépérissement, de destruction ou de disparition.

Plus de conseils :