Rechercher un article

On vous aide dans votre projet

Publi-communiqué

Comment bien s’assurer en télétravail ?

La pandémie que nous vivons et ses conséquences ont fait surgir de nouvelles interrogations, notamment en matière de télétravail et d’assurance… Faisons le point sur ce qu’il convient de faire pour être bien assuré. 

Comment bien s’assurer en télétravail ?

Sommaire

Assurance habitation : elle comprend généralement le travail

S’il a fait l’objet d’un déploiement dans l’urgence lors du premier confinement de mars 2020, le télétravail s’est depuis installé comme une réalité dans le paysage professionnel français. Près de 2 000 accords de télétravail ont été signés au sein des entreprises en France l’an dernier (2020) et un quart des salariés ont été au moins un jour en télétravail en juin 2021, selon une enquête du Ministère du Travail.

Un contexte qui met les assureurs habitation face à une demande massive d’attestations d'assurance Multirisque Habitation (MRH) de leurs assurés. En effet, un employeur peut demander à son salarié une attestation pour vérifier que le logement dans lequel il travaille est bien assuré et que les clauses prévoient bien le télétravail.

Assurance habitation et assurance de l’employeur

Pourtant, les principaux risques sont couverts par l’employeur. En effet, le partage des rôles entre l’assurance de l’employeur et celle du salarié est clair. Dans le cadre du télétravail, les risques professionnels restent couverts par l’employeur car le télétravailleur dispose des mêmes droits que le salarié qui exécute ses missions au sein de l’entreprise. Il revient donc à l’employeur de couvrir les risques liés au télétravail. En principe, c’est donc à l’employeur de couvrir :

  • Ses salariés, en présentiel comme en télétravail.
  • Le matériel fourni pour effectuer le travail : ordinateur, écran, téléphone, logiciels, etc.
  • Les risques de piratage informatique comme la protection des données sensibles dans le cadre de l’exercice du travail - risque qui est accru avec le télétravail.
  • La perte de documents professionnels lors d’un sinistre (cambriolage, inondation, etc.).

Ainsi, si d’un côté le contrat d’assurance du salarié couvre les dommages causés et/ou subis par les biens personnels du salarié, d’un autre côté l’assurance employeur prend en charge les dommages causés et/ou subis par le matériel mis à la disposition du télétravailleur. 

De facto, le télétravailleur, qui officie depuis son ordinateur personnel, voit, en principe - mais cela reste à vérifier par vos soins en consultant les garanties de votre contrat d’assurance multirisque habitation - ce matériel couvert par son assurance MRH. Tandis que celui qui travaille avec le matériel fourni par l’entreprise voit ce dernier couvert par l’assurance de l’entreprise.

Bon à savoir

Lorsque que vous êtes en télétravail, l'assurance de votre employeur protège vos biens professionnels (ordinateur fourni par l'entreprise, etc.), là où l'assurance habitation vous protège ainsi que vos biens personnels.

Ce qu’il faut faire en cas de télétravail

On le voit, la répartition des rôles entre assurance MRH et assurance professionnelle est claire. Mais cela ne veut pas pour autant dire que le télétravailleur n’a rien à faire en matière d’assurance ! En effet, dès lors qu’il y a télétravail, il est vivement recommandé de prévenir sa compagnie d’assurance ne serait-ce que pour vérifier que l’espace occupé pour y travailler au sein de votre logement est bien couvert par votre assurance MRH.

De même, bien que ce soit souvent le cas, il convient de vérifier, en vous rapprochant de votre assureur, que votre contrat d’assurance habitation couvre déjà la situation de télétravail. Si tel n’est pas le cas, il est préférable de choisir une assurance MRH qui le prenne en charge. Pour cela renseignez-vous et n’hésitez pas à demander des devis d’assurance habitation auprès de différents assureurs pour choisir celui qui vous offre les meilleures garanties, tant pour vos biens personnels qu’en matière de télétravail.

Plus de conseils :