Rechercher un article

On vous aide dans votre projet

Publi-communiqué

L’entretien des ascenseurs : comment maîtriser les coûts ?

Dans les bâtiments résidentiels, l’entretien des ascenseurs représente des coûts non négligeables. Alors même qu’il constitue la colonne vertébrale d’un immeuble, des pannes peuvent survenir, occasionnant des désagréments en termes d’usage et de coûts. Entre les contrats de maintenance et les dépenses engendrées par des réparations non prévues, quelles solutions existent pour mieux maîtriser ces frais ?

L’entretien des ascenseurs : comment maîtriser les coûts ?

Sommaire

Les ascenseurs dans les bâtiments résidentiels : quelles obligations ?

Dans les bâtiments résidentiels, la réglementation impose aux propriétaires d’assurer l’entretien des ascenseurs. Le code de la construction et de l’habitation leur impose deux types de contrôles. La visite périodique, toutes les six semaines, permet d’assurer le bon fonctionnement de l’équipement. Le contrôle technique, qui intervient quant à lui tous les cinq ans, vise à identifier et signaler tous les défauts présentant un danger pour la sécurité des usagers. À l’issue de ce contrôle, des travaux de mise en conformité peuvent être exigés. Ces travaux comme les charges de l'ascenseur sont réparties au sein de la copropriété.

Cependant, des pannes peuvent occasionnellement survenir. Dans un bâtiment résidentiel, elles sont pénalisantes pour la vie quotidienne (courses à livrer, mobilité des personnes âgées, utilisation de poussettes, etc.). Il faut alors réparer et cela peut engendrer des coûts supplémentaires lorsqu’il faut remplacer des pièces non prévues par le contrat d’entretien. Ces coûts peuvent être d’autant plus élevés que les ascenseurs sont vieillissants : 25 % des ascenseurs en France ont plus de 40 ans alors qu’ils sont utilisés tous les jours.

Remplacer les équipements pour plus de confort et de durabilité ?

Le remplacement d’un ascenseur trop ancien présente de nombreux avantages. Cela permet de disposer d’un équipement conforme aux normes en vigueur et de bénéficier des innovations récentes. Par ailleurs, un équipement rénové représente un gain important sur la facture énergétique. Les nouveaux ascenseurs sont jusqu’à 70 % plus éco-efficients que les anciens.

Sans aller jusqu’au remplacement, la modernisation d’un ascenseur le rendra plus fiable et plus durable, ce qui permettra une meilleure maîtrise des coûts liés à son entretien. Il pourra également bénéficier des nouveaux services adaptés aux usages des immeubles d’habitation. Ainsi, en connectant l’ascenseur à une plateforme digitale, le bâtiment résidentiel pourra disposer de services tels que l’appel à distance, la pré programmation d’étage ou encore la gestion des autorisations d’accès, qui fluidifient et sécurisent les déplacements au sein des bâtiments résidentiels.

L’ensemble de ces innovations constitue une plus-value non-négligeable pour le bâtiment. C’est un atout pour séduire de nouveaux acquéreurs puisque, par l’ascenseur, ce dernier va se faire une opinion sur l’état général du bâtiment et les équipements neufs sont plus sûrs et apportent plus de confort.

Par ailleurs, les avancées technologiques en matière de connectivité offrent la possibilité de s’adapter à de futurs usages et de répondre aux différents besoins des occupants en termes de communication (informations sur la résidence, par exemple) ou de service (conciergerie, entretien).

La maintenance prédictive : une solution innovante et performante

Centre névralgique des bâtiments résidentiels, l’ascenseur fait face à un double enjeu. Il s’agit d’une part de rendre l’ascenseur existant plus sûr pour qu’il y ait moins de pannes et, d’autre part, de maîtriser les coûts liés à leur entretien, répartis au sein de la copropriété. La maintenance prédictive des ascenseurs constitue une solution intéressante parce que, justement, elle peut être déployée sur les équipements existants. Dès lors qu’un ascenseur a moins de 25 ans et que son état global est encore fonctionnel, il peut être avantageux de choisir cette solution. La maintenance prédictive consiste aujourd’hui à rendre l’ascenseur intelligent en le dotant de capteurs qui vont surveiller en continu plus de 200 paramètres critiques, notamment sur les portes palières où se produisent les pannes les plus fréquentes.

Une intelligence artificielle va alors analyser les informations recueillies et les comparer aux données de milliers d’autres ascenseurs connectés. Il en résulte une anticipation des dysfonctionnements. Ainsi, les anomalies sont traitées avant que la panne n’apparaisse et les opérations de maintenance sont améliorées. En plus, le système améliore sans cesse sa connaissance et donc sa performance.

L’analyse des datas a aussi des répercussions directes sur le contrôle des investissements liés à l’entretien des ascenseurs. En effet, la maintenance prédictive permet de prioriser de façon objective les investissements et de les planifier dans le temps. Elle représente donc une opportunité majeure pour la maîtrise des coûts au sein des bâtiments résidentiels.

Plus de conseils :