« Pas de baisse de prix en perspective sur le marché de la petite couronne bordelaise »

24 mar 2022
Partager sur
FacebookTwitterLinkedin

Le marché immobilier de la petite couronne de Bordeaux a très largement profité de la crise sanitaire. Jonathan Ferchaud, négociateur immobilier chez NCI Immobilier, fait le point sur sa situation actuelle mais aussi sur les perspectives de ce secteur dans les prochaines années.

Image
maison-petite-couronne-bordeaux-seloger
Dans la petite couronne de Bordeaux, la maison avec jardin est le bien le plus recherché. © Muhyuddin -Shutterstock

Comment se porte le marché de la petite couronne bordelaise ?

C’est un marché dynamique. Les biens se vendent rapidement, en seulement 1 mois. La plupart de nos clients sont des actifs qui travaillent dans l’agglomération de Bordeaux et des familles qui recherchent plus d’espace et plus de nature. Les prix sont, par ailleurs, plus abordables que dans la métropole. Depuis le confinement, nous avons même observé une certaine stagnation qui devrait continuer dans les prochains mois.

La crise sanitaire l'a-t-elle impacté ?

Paradoxalement, la crise sanitaire a été bénéfique à notre secteur. Celui-ci a pu rester dynamique après les confinements. Les Bordelais et les habitants des grandes agglomérations, comme les Parisiens, notamment, sortent aujourd’hui des villes pour s’installer à la campagne. Malgré les confinements à répétition, les deux dernières années ont donc été bonnes.

Certaines communes sont-elles plus prisées que d’autres ?

Oui absolument, les communes de Bouliac et de Latresne sont très demandées par les familles et les actifs. Elles se situent à seulement 30 minutes du centre-ville de Bordeaux et proposent un environnement de campagne très agréable. Elles disposent, par ailleurs, de toutes les commodités nécessaires. On y trouve des commerces, des services ou encore des écoles.  

Quel est le bien qui s'est le plus vendu sur votre secteur ?

Il s’agit de la maison familiale avec jardin aux alentours de 400 000 à 550 000 €.

Le prix immobilier à Camblanes-et-Meynac est de 3 114 €/m².

Quels biens et à quels prix dans la petite couronne bordelaise ?

Pour acheter un logement dans des communes comme Bouliac, Saint-Caprais-de-Bordeaux, Cénac ou Camblanes-et-Meynac, les acquéreurs doivent disposer d’un budget moyen se situant aux alentours de 3 500 € le m2. Dans la commune de Latresne, le prix de l'immobilier atteint les 4 000 € du m2 environ

Le marché locatif connaît-il la même tendance ?

La tension est encore plus forte pour les biens à la location. Actuellement, il n’y a plus de logement disponible. Les loyers s’en ressentent. Ils sont particulièrement élevés sur l’ensemble de la petite couronne de Bordeaux.

Un conseil aux acquéreurs sur votre secteur ?

Il est impératif de cibler des communes attractives et d’essayer de maîtriser son budget. Toutes les petites villes situées dans la petite couronne à moins de 30 minutes de Bordeaux offrent de belles perspectives dans les années à venir. Nous sommes convaincus de l’évolution positive du marché immobilier de ce secteur.

Quelle est la meilleure saison pour vendre ou pour acheter ?

Il n’y a pas forcément de période privilégiée. Le printemps amène souvent beaucoup d’acquéreurs sur le marché. C’est aussi une période intéressante pour mettre son bien en valeur afin de le vendre. La fin de l’été et le début de l’automne sont également des saisons au cours desquelles le nombre de transactions augmente de façon assez marquée.

Quelles perspectives pour la petite couronne de Bordeaux ?

Elles sont très bonnes. 2021 a été une bonne année et 2022 a très bien démarré. Nous sommes donc très optimistes pour la suite. La situation pourrait même se révéler meilleure qu’avant la crise. Nous sommes, en effet, sur un plateau haut qui devrait perdurer encore plusieurs années. Rien ne permet d’envisager une baisse, car notre secteur devrait rester attractif. 

De grands projets urbains sont-ils prévus ?

Tout d’abord, le pont Simone Veil va donner la possibilité de relier la rive gauche de la Garonne à la rive droite. Les habitants pourront ainsi circuler plus facilement d’un quartier à l’autre de la ville. Dans les prochaines années, un collège et un lycée vont également sortir de terre. Cela va permettre de donner plus d’autonomie à la petite couronne de Bordeaux.

Pouvez-vous nous présenter votre agence ?

Nous sommes ouverts depuis 2017. Nos commerciaux sont jeunes, dynamiques et tous sont spécialisés sur le secteur de la petite couronne de Bordeaux. Cette expertise et cette jeunesse sont nos deux points forts pour répondre aux besoins de notre clientèle.

Image portrait
Image
Jonathan Ferchaud
Jonathan Ferchaud
NCI Immobilier, 2D chemin de Fontbonne, 33360 Camblanes-et-Meynac
Partager sur
FacebookTwitterLinkedin
Plus de conseils

A la une !