« À Strasbourg, les biens de prestige se vendent entre une semaine et un mois »

11 avr 2022
Partager sur
FacebookTwitterLinkedin

La capitale alsacienne est idéale pour les acquéreurs de la région, à la recherche d’un bien de prestige. Emmanuel Faure, directeur commercial d’Immium Gestion Alsace, partage avec nous son expérience de ce marché de niche strasbourgeois.

Image
place-kleber-strasbourg-seloger
Le centre-ville strasbourgeois compte de nombreux biens de prestige. © Traveller70 – Shutterstock

Quel est l’état actuel du marché immobilier de prestige à Strasbourg ?

Nous sommes face à un marché qui fait preuve d’un fort dynamisme ces dernières années où les prix ont fortement augmenté. La demande immobilière est particulièrement importante sur ce type de logements et les critères de recherche des clients très précis. Il est fréquent qu’ils recherchent un bien depuis plusieurs mois, voire un à deux ans.   

La crise sanitaire a-t-elle eu un impact sur les critères de recherche des acquéreurs ?

Elle a réveillé des envies d’espace et de confort. La présence d’un espace extérieur est plus que jamais devenue un critère incontournable. Depuis la crise sanitaire, la demande a explosé sur les appartements avec balcon ou terrasse et les maisons.

Quel est le profil de votre clientèle sur ce marché ?

Nous recevons en agence des familles avec enfants qui souhaitent acheter un appartement ou une maison entre 150 et 200 m2. Nous avons également affaire à des retraités originaires de la ville. Ils disposent d’un budget confortable après avoir vendu, bien souvent, un bien sur Paris. Enfin, entre 20 et 25 % de notre clientèle est étrangère, car Strasbourg est le siège du Parlement européen et abrite également plusieurs consulats.

Quels sont les secteurs privilégiés pour faire l’acquisition d’un bien haut de gamme ?

Le secteur de l’Orangerie, à proximité du parlement et des consulats, est l’un des plus prisés par les acquéreurs. De manière plus générale, la demande se concentre sur l’hypercentre que ce soit pour l’achat d’une résidence principale ou un investissement locatif.

Le prix immobilier à Strasbourg est de 3 655 €/m².

Pouvez-vous nous donner une idée du budget à prévoir pour l’achat d’un logement de haut standing dans ces quartiers ?

Pour devenir propriétaire d’un appartement F4 d’environ 100 m2, il faut prévoir entre 500 000 à 550 000 €. Le prix des maisons oscille entre 1,2 et 1,5 M€ en fonction des travaux à envisager et de leur superficie.

Quel est le délai moyen de vente d’un bien de prestige sur Strasbourg ?

Au vu de la forte tension sur ce type de biens, les délais de vente sont courts si le logement est estimé à sa juste valeur. Dans ce cas, ils trouvent preneurs entre une semaine et un mois.

Y a-t-il une saison idéale pour mettre en vente son bien ?

Il n’y a pas réellement de saisonnalité concernant les transactions. Elles ont lieu toute l’année à un bon rythme.

Comment se porte le marché locatif à Strasbourg ?

Il est tout aussi dynamique que celui de la transaction. La demande locative et les biens ne restent pas longtemps sur le marché.

Pouvez-vous nous donner un exemple de loyer pour un appartement F4 ?

L’agence a récemment loué un appartement rénové de 140 m2 avec garage et balcon dans le secteur de l’Orangerie à 1 950 € par mois.

Comment va évoluer le marché de l’immobilier de prestige à Strasbourg ?

Face à l’incertitude des placements boursiers, l’immobilier apparaît comme une valeur refuge avec des taux qui restent bas. Il y a tout lieu de penser que cela va perdurer dans les prochains mois même s’il est difficile, pour le moment, d’anticiper l’impact du conflit en Ukraine.

Pouvez-vous nous présenter, en quelques mots, votre agence ?

Nous sommes implantés sur Strasbourg depuis 25 ans. Nous y sommes devenus un acteur majeur et l’un des principaux prestataires immobiliers en Alsace. Nous disposons de 4 agences présentes sur 3 secteurs distincts à savoir l’Orangerie, Contades et Cronenbourg.

Image portrait
Image
Emmanuel-Faure
Emmanuel Faure
Immium, 2 allée de la Robertsau, 67000 Strasbourg
Partager sur
FacebookTwitterLinkedin
Plus de conseils

A la une !