Comment (bien) gérer la relation avec votre propriétaire ?

Vincent Cuzon 29 sep 2023
Partager sur
FacebookTwitterLinkedin

Une location sereine repose indéniablement sur la qualité de la relation que vous entretenez avec votre propriétaire. Pour éviter tout conflit, il est important que chacun connaisse ses droits et obligations. Les conseils à suivre pour gérer au mieux la relation locataire-bailleur.

Image
Relation locataire-propriétaire : la qualité du dialogue est importante. © filmstudio - Getty Images
Relation locataire-propriétaire : la qualité du dialogue est importante. © filmstudio - Getty Images
Sommaire

Une relation propriétaire-locataire débute dès la signature du bail

Pour que la relation que vous entretenez avec votre propriétaire soit saine, il est important que chacun connaisse ses droits et obligations. Cela commence avant même que vous emménagiez dans votre logement. Soyez attentif le jour de la signature du contrat de bail et assurez de bien prendre connaissance des différentes clauses mentionnées. Cela évitera les quiproquos par la suite. En tant que locataire, vous devez notamment assurer l’entretien du bien et effectuer les petites réparations.

Attention : les clauses qui limitent votre jouissance du logement sont interdites. Par exemple, un propriétaire ne peut pas vous interdire l’exercice d’une activité associative ou l’hébergement d’une personne ne vivant pas habituellement avec vous. Il peut toutefois vous interdire de détenir certains animaux non reconnus comme des animaux de compagnie ou un chien de catégorie 1 (chien d’attaque).

En outre, soyez vigilant le jour de l’état des lieux d’entrée. Indiquez les éventuels défauts et dégradations du bien et de ses équipements dans le document et prenez des photos pour vous couvrir en cas de litige ultérieurs, notamment au moment de l’état des lieux de sortie.

Le propriétaire ne peut pas vous interdire de détenir un chien, sauf s’il est de catégorie 1.

Comment maintenir une bonne relation avec votre propriétaire ?

Si tout s’est bien passé avec votre propriétaire avant d’emménager dans le logement, il est important de maintenir cette bonne relation tout au long de la location. Pour éviter les conflits, il est évident qu’il est indispensable de payer votre loyer en temps et en heure chaque mois. C’est le meilleur moyen d’instaurer une relation de confiance. Pour éviter les retards de paiement, pensez à mettre en place un virement automatique. En plus de payer votre loyer, vous avez pour obligation de prendre soin du logement que vous occupez et des équipements qui le composent. Vous devez donc assurer son entretien et réaliser les réparations courantes, comme indiqué dans le bail de location.

Dans le cas contraire, le propriétaire pourra retenir une certaine somme sur votre dépôt de garantie. Veillez également à respecter au maximum le voisinage. Évitez le tapage nocturne, les travaux le dimanche après-midi… Pour éviter que votre propriétaire soit tenu responsable. En effet, votre propriétaire sera considéré comme responsable s'il n'agit pas pour faire cesser les nuisances que vous causez. Ce genre d’incidents peut totalement ternir la relation que vous entretenez avec votre propriétaire. Par ailleurs, si vous dégradez le logement, effectuez les réparations avant de quitter les lieux. Dans le cas contraire, le coût des réparations sera prélevé sur votre dépôt de garantie.

En cas de problème rencontré dans le bien, avertissez le propriétaire au plus vite pour qu’il puisse intervenir.

Comment gérer d’éventuels conflits avec votre propriétaire ?

Si vous avez suivi nos conseils, il n’y a pas de raison que la relation que vous entretenez avec votre propriétaire ne se détériore. Néanmoins, certains conflits peuvent survenir malgré tout, notamment en cas de révision de votre loyer. Cette révision annuelle, qui doit être prévue dans le contrat de location, doit également respecter l’Indice de Référence des Loyers (IRL). Si vous constatez une erreur de calcul, vous pouvez contester l'augmentation de loyer fixée par votre propriétaire, de préférence par courrier recommandé avec accusé de réception. S’il s’agit d’une erreur involontaire, le propriétaire se montrera compréhensif la plupart du temps.

Cependant, s’il refuse de revoir la révision du loyer, vous pouvez engager une conciliation avec l’aide de la commission départementale de conciliation (CDC) ou d'un conciliateur de justice. D’une manière générale, quel que soit le conflit avec votre propriétaire, il faut toujours tenter de trouver une solution amiable dans un premier temps. Cela vous évitera d’entamer une procédure judiciaire longue et coûteuse. Néanmoins, si le dialogue avec le propriétaire est totalement rompu, le recours à la justice est parfois incontournable.

Une bonne relation propriétaire-locataire repose sur le maintien du dialogue tout au long de la location.

Estimez le loyer de votre bien
Cet article vous a été utile ?

Pouvez-vous nous préciser pourquoi ? (facultatif)

Partager sur
FacebookTwitterLinkedin
Ces articles peuvent vous intéresser
A la une !
Image
Les colocataires sont-ils solidaires de leurs dettes
Louer
Après avoir mené une étude du marché locatif local, vous envisagez de louer votre bien immobilier en colocation. Vous craignez cependant que ce choix ne vous confronte à un risque plus élevé d'impayés...