Chauffage : qui paie quoi entre le locataire et le propriétaire ?

Vincent Cuzon
Partager sur
FacebookTwitterLinkedin

L'entretien d'une chaudière est essentiel pour éviter tout risque d’intoxication au monoxyde de carbone. Mais, dans le cadre d’une location, qui du locataire ou du propriétaire doit prendre en charge l’entretien du chauffage et les réparations nécessaires ?

Image
Chauffage : qui paie quoi entre le locataire et le propriétaire ?
L’entretien annuel de la chaudière est à la charge de l’occupant du logement. © SkyLine
Sommaire

Propriétaire ou locataire : qui doit payer pour l’entretien de la chaudière ?

Pour éviter tout risque d’intoxication au monoxyde de carbone, la réglementation impose que la chaudière d’un logement soit entretenue chaque année. Cet entretien annuel est à la charge du locataire si le logement est équipé d'un chauffage individuel. Le locataire doit également entretenir les radiateurs du logement et effectuer les menues réparations. Le contrat de bail de location peut toutefois prévoir que l'entretien de la chaudière incombe au propriétaire. En cas de chaudière collective, l'entretien doit obligatoirement être effectué par le propriétaire ou le syndic de copropriété de l'immeuble. Le coût de l'entretien d'une chaudière varie généralement entre 80 et 150 €, main d'œuvre et déplacement compris, selon le type d'appareil et la région. Le professionnel déterminera si la chaudière est toujours en bon état de fonctionnement ou si de petites réparations doivent être effectuées. Si c'est le cas, c’est le locataire qui devra les prendre en charge. De son côté, le propriétaire doit prendre en charge les grosses réparations ou le remplacement de la chaudière, sauf si la panne résulte d’un défaut d’entretien de la part du locataire.

L’entretien de la chaudière doit être effectué par un professionnel choisi par le locataire, qui peut également souscrire un contrat d’entretien.

Chauffage : les frais à la charge du locataire

  • Entretien annuel de la chaudière.
  • Entretien annuel du chauffe-eau à gaz ou électrique.
  • Remplacement du groupe de sécurité du ballon d’eau chaude.
  • Menues réparations et entretien courant des radiateurs.

Chaudière : que doit payer le propriétaire ?

  • Remplacement de la chaudière, sauf en cas de mauvaise utilisation ou de manque d’entretien du locataire.
  • Entretien de la chaudière si celle-ci est collective (en copropriété).
  • Remplacement du chauffe-eau électrique ou à gaz, sauf en cas de mauvaise utilisation ou du manque d’entretien du locataire.
  • Remplacement du ballon d’eau chaude, sauf en cas de mauvaise utilisation ou du manque d’entretien du locataire.
  • Détartrage d’un chauffe-eau électrique avec dépose du bloc résistance.
  • Remplacement des radiateurs à eau et électriques, sauf en cas de dégradation imputable au locataire.

A la recherche d’un bien à louer ? Vous trouverez l’appartement ou la maison qu’il vous faut sur SeLoger, parmi près de 20 000 annonces.

Cet article vous a été utile ?
4
5

Pouvez-vous nous préciser pourquoi ? (facultatif)

Partager sur
FacebookTwitterLinkedin
Ces articles peuvent vous intéresser
A la une !
Image
Caracol crée des colocations solidaires qui réunissent des jeunes français et étrangers. © Drazen - Adobe Stock
Louer
Caracol est une association créée en 2018, qui a pour objectif d’utiliser les logements vides pour en faire des colocations solidaires, multiculturelles à un prix défiant toute concurrence. Une façon...
Image
La location de résidence secondaire peut être établie pour une courte ou une longue durée. © Davide Angelini - Adobe Stock
Louer
Si vous détenez une résidence secondaire que vous occupez moins de 8 mois dans l’année et que vous souhaitez en retirer des revenus, il est possible de mettre cette résidence secondaire en location...