Comment louer son appartement dans les Bouches-du-Rhône sans agence ?

05 sep 2022
Partager sur
FacebookTwitterLinkedin

Le marché locatif des Bouches-du-Rhône est très tendu dans certains secteurs avec des loyers élevés, tandis que d’autres plus reculés arborent des loyers plus modérés. Pour louer sans agence, renseignez-vous bien sur le marché locatif de la commune et prenez le temps d’évaluer les différentes missions à exécuter.

Image
Les logements en location manquent à Marseille mais les loyers demeurent modérés. © Carolyne Parent
Les logements en location manquent à Marseille mais les loyers demeurent modérés. © Carolyne Parent

Sommaire

Economisez des honoraires en louant sans agence

La location entre particuliers et donc sans l’intervention d’une agence présente un avantage économique avéré, à la fois pour le propriétaire et pour le locataire.

Lorsqu’il fait appelle à une agence pour se charger de la gestion locative de son logement, le propriétaire doit verser entre 6 et 10 % des loyers annuels perçus pour les services que fournit le professionnel. Quant au locataire, il doit également régler des honoraires de location, qui ne peuvent être supérieurs à ceux facturés au propriétaire. Ils ne doivent pas non plus excéder 3 €/m² habitables et c’est un décret qui définit ce montant.

A titre d’exemple, pour un logement de 20 m² de surface habitable, le montant maximal réglable par le locataire est de 60 €, à savoir 20 X 3. Si l’état des lieux est facturé 150 €, la part du locataire ne peut dépasser 60 € et la part du propriétaire sera de 90 €. Mais la part du locataire ne peut être supérieure à celle du propriétaire, donc si l’état des lieux est facturé 100 €, la part du locataire sera de 50 €.

A Marseille, les loyers n’ont pas flambé malgré la pénurie de biens en location.

Les Bouches-du-Rhône : un marché locatif hétérogène

Dans les Bouches-du-Rhône, le marché locatif peut s’avérer très tendu dans certains secteurs, comme Aix-en-Provence, Arles, Marseille ou encore Plan-de-Cuques, Trets, La Ciotat, Fos-sur-Mer, Aubagne ou Auriol. Mais d’autres secteurs plus éloignés du littoral ne présentent pas de tension particulière, il faut donc se montrer particulièrement vigilant au moment de fixer le loyer.

A titre d’exemple, dans l’ensemble du département, on relève une moyenne de 15 €/m² de loyer. Or, cette moyenne cache des disparités importantes car certaines communes arborent des loyers bien plus élevés comme Cassis avec 22 €/m², Carry-le-Rouet avec 21 €/m² ou encore Saintes-Maries-de-la-Mer, Aix-en-Provence et Sausset-les-Pins avec 19 €/m².

A l’inverse, certaines communes offrent des niveaux de loyer nettement inférieurs à la moyenne, comme Tarascon, Maillane et Orgon avec 10 €/m² et Cornillon-Confoux avec 9 €/m².

En cas de difficulté, pensez à solliciter un professionnel

Notez que la gestion locative d’un logement s’avère chronophage, car il s’agit de rédiger une annonce, prendre des photos avantageuses, réceptionner les demandes des candidats, réaliser les visites, sélectionner les dossiers, rédiger le contrat de bail, réaliser l’état des lieux, entretenir le lien avec le locataire durant la location, éditer les quittances de loyer, se charger des réparations locatives, réaliser l’état des lieux de sortie, etc.

Certes, les honoraires peuvent vous sembler élevés, mais un professionnel va se charger de l’intégralité des missions liées à la gestion locative pour votre compte, sécuriser la location et faire en sorte de demeurer dans le cadre légal. Si vous n’avez pas suffisamment de temps pour vous en charger, le recours à une agence peut donc s’imposer comme la meilleure option.

Certaines communes sont soumises à l’encadrement des loyers dans les Bouches-du-Rhône, pensez à vous renseignez avant de mettre votre logement en location.

Partager sur
FacebookTwitterLinkedin
Plus de conseils
French

A la une !