Comment bénéficier de droits de mutation réduits sur l'achat d’un bien immobilier ?

17 jan 2021
Partager sur
FacebookTwitterLinkedin

La vente d’un bien immobilier entraîne, pour l’acheteur, le paiement de droits de mutation à titre onéreux (DMTO), appelés à tort frais de notaire, qui, sous certaines conditions, peuvent bénéficier d’un taux réduit.

Image
Comment bénéficier de droits de mutation réduits sur l'achat d’un bien immobilier ?
L’achat d’un logement de moins de 5 ans peut bénéficier de droits de mutation au taux réduit. © acilo

Sommaire

Droit de mutation : l’achat d’un bien immobilier par un particulier

Dès lors que le vendeur et l’acheteur sont des particuliers, peu importe la nature du bien immobilier vendu (terrain non constructible, terrain à bâtir, logement neuf, immeuble achevé depuis plus de cinq ans), les droits de mutation, appelés à tort frais de notaire, à payer sont toujours de 5,80 % du prix de vente. En revanche, lorsque le vendeur est un professionnel (assujetti à la TVA), l’acheteur particulier peut bénéficier de droits au taux réduit concernant :

  • L’achat d’un terrain à bâtir si la vente est soumise à la TVA sur le prix total.
  • L’achat d’un logement neuf.

Quand l’acheteur est un professionnel et qu’il prend un engagement de construire, seul un droit fixe de 125€ doit être acquitté. 

L’achat d’un bien immobilier par un professionnel

Dès lors que le vendeur est un particulier, peu importe la nature du bien immobilier, les DMTO sont par principe calculés avec un taux de 5,80 % sur le prix de vente. Le taux réduit de 0,75 % s’applique si l’acheteur prend l’engagement de revendre l’immeuble. Dès lors que le vendeur est un professionnel de l’immobilier, il faut distinguer selon les différents types de biens :

  • Terrain non constructible : DMTO au taux de 5,80 % par principe et au taux réduit si engagement de revendre.
  • Terrain à bâtir : si la vente est taxée à la TVA sur le prix total, DMTO au taux réduit dans tous les cas. Si la vente est taxée sur la marge, DMTO au taux de droit commun et taux réduit si engagement de revendre.
  • Immeuble neuf : DMTO au taux réduit dans tous les cas.
  • Immeuble achevé depuis plus de cinq ans : DMTO au taux de droit commun par principe et au taux réduit si engagement de revendre.
Partager sur
FacebookTwitterLinkedin
French

A la une !