Démarchage pour contrôle de charpente : on vous aide à démêler le vrai du faux !

10 mar 2023
Partager sur
FacebookTwitterLinkedin

Des entreprises sont récemment entrées en contact avec vous pour vous proposer de contrôler votre charpente ? Sachez que ce type de démarchage intempestif est courant en ce moment, mais est-il justifié ? S'agit-il d'une arnaque ou devez-vous réellement faire contrôler votre charpente régulièrement ? Quelles sont les normes en termes de contrôle de toiture ? Pas de panique, on vous dit tout.

Image
Une charpente
Gare aux arnaques au démarchage pour contrôle de charpente ! © Hervé Rouveure

Sommaire

Démarchage pour contrôle de charpente : méfiez-vous !

Vous avez été contacté(e) récemment par téléphone par un démarcheur qui vous a proposé de venir inspecter votre charpente mais vous ne savez pas s’il s’agit d’une arnaque… Sachez qu'un démarchage agressif gangrène actuellement bon nombre de départements français. Voici comment savoir si vous en avez été victime.

Un démarchage téléphonique reconnu comme frauduleux

Le démarchage abusif de certaines entreprises peu scrupuleuses consiste à vous mettre la pression pour tenter de vous persuader que vous avez besoin de faire contrôler votre charpente. Voici comment procède généralement le démarcheur :

  • Il vous contacte par téléphone et vous propose une vérification de vos poutres et de la charpente.
  • Au cours de l’appel, il vous donne rendez-vous pour un contrôle de charpente, avec à la clé des offres commerciales.

Des remises alléchantes

Les offres commerciales, que vous propose le démarcheur, reposent sur une remise impressionnante et sur un devis qui l’est tout autant. Certaines victimes ont même témoigné avoir reçu un prétendu rabais lié à leur âge… Bien sûr, il s’agit d’une escroquerie pour obtenir un chèque lors de leur passage chez vous pour effectuer leur prétendue expertise.

Depuis le 1er mars 2023, le démarchage téléphonique des consommateurs n'est autorisé que du lundi au vendredi, de 10 heures à 13 heures et de 14 heures à 20 heures. Il est interdit le week-end et les jours fériés

Pourquoi vérifier sa charpente ?

Les arnaques téléphoniques sont une chose, mais faut-il réellement vérifier sa charpente régulièrement ? Et si oui, pourquoi ?

Éviter les mauvaises surprises

Les charpentes, comme tous les autres composants en bois d’une habitation (boiseries en tous genres et parquets), peuvent être menacées par des insectes et des champignons. Si la charpente est attaquée, mais n’est pas traitée rapidement, les conséquences peuvent être catastrophiques :

  • Dégradation rapide des structures.
  • Risque d’effondrement.
  • Potentielle propagation aux constructions alentour (surtout en ville).

Selon la composition de votre charpente (bois de pin sylvestre, de pin maritime, d’épicéa, de peuplier, etc.), cette dernière ne sera pas exposée aux mêmes parasites. De la même manière, certaines régions sont plus touchées que d’autres par certaines menaces. Voici cependant les principales :

  • Les termites, qui creusent des galeries dans le bois. Ils sont difficilement repérables, car ils ne laissent pas de trace sur la surface extérieure des poutres. Ils s’attaquent à tous les types de bois.
  • Les insectes xylophages, qui se nourrissent de la cellulose et creusent des galeries. Ils sont difficiles à repérer, car certains d’entre eux tapissent la paroi de la poutre par des sécrétions cimentières.
  • Les larves du capricorne, du lyctus, de la vrillette ou encore du sirex : ces vers blancs se repèrent par les trous qu’elles forment à la surface du bois et par la sciure qu’elles rejettent.
  • Les champignons lignivores, qui aiment l’humidité et les endroits confinés. Les charpentes humides en sont donc particulièrement victimes.

Comment vérifier l’état de sa toiture ?

Vous pouvez vérifier vous-même votre toiture avant de faire appel à un professionnel. Même si un véritable diagnostic ne peut être réalisé que par un expert en insectes, vous pouvez tout de même effectuer quelques tests au préalable pour vérifier la présence de nuisibles dans votre charpente. Voici les étapes à suivre :

  • Commencez par scruter le sol à la recherche de traces de sciure, preuves de la présence d’un parasite.
  • Sondez les poutres de votre charpente à l’aide d’un tournevis. Si l’outil ne s’enfonce pas de plus d’un ou deux millimètres et si le bois résiste à la pression, c’est bon signe, autrement, il est fort probable que votre architecture soit infestée.
  • Inspectez les poutres à la recherche de champignons : de légères auréoles blanches doivent vous alerter.

Quel type de traitement de charpente choisir ?

Le traitement d’une charpente peut se faire de deux manières : en amont ou en aval.

Le traitement en préventif

Si votre charpente est ancienne ou que son dernier traitement est antérieur à cinq ans, nous vous recommandons vivement de procéder à un traitement préventif. Un professionnel pourra appliquer un traitement spécialisé sur votre charpente qui sera efficace à la fois sur les insectes et sur les champignons.

Le traitement en curatif : assainissement de charpente

Si vous avez observé la présence de nuisibles dans la structure de votre habitation, il est urgent de réaliser un traitement curatif. Au préalable, le professionnel procédera au bûchage, c’est-à-dire à une opération d’épuration du bois. Une fois débarrassée de toutes les parties attaquées, la charpente est prête à subir le traitement approprié. L’administration du traitement peut se faire :

  • par badigeonnage ;
  • par injection, après réalisation de trous dans la pièce de bois ;
  • par pulvérisation (deux applications).

Faire contrôler sa toiture, c'est obligatoire ?

Le contrôle de charpente n’est absolument pas obligatoire, à une exception près.

Dans certaines régions de France, le diagnostic termite est obligatoire (à réaliser par le propriétaire) avant une vente immobilière.

Cette décision, qui a fait l’objet d’un arrêté préfectoral (la loi n° 99-471 du 8 juin 1999), concerne des régions dites « zones d’infestation » qui sont au nombre de 55, principalement situées à Paris, dans le Sud-Ouest, sur la Côte d’Azur et en Corse. Pour savoir si votre commune est concernée, vous pouvez vous rapprocher de votre mairie.

Estimez gratuitement votre bien en 2 min
Cet article vous a été utile ?
Partager sur
FacebookTwitterLinkedin
Plus de conseils
French

A la une !