Un locataire peut-il compléter l’état des lieux d’entrée après son emménagement ?

Morgane Jacquet 28 avr 2023
Partager sur
FacebookTwitterLinkedin

Dans le cadre d’un bail soumis à la loi du 6 juillet 1989, un état des lieux est impérativement réalisé lors de la remise et de la restitution des clés (à l’entrée du locataire et à sa sortie). Sous certaines conditions, le locataire peut toutefois demander à compléter l’état des lieux d’entrée plus tard.

Image
Un locataire
Un locataire retardataire peut-il compléter son état d'entrée des lieux après avoir posé ses valises dans son nouveau logement ? © r Jose Calsina
Sommaire

Le caractère obligatoire de l’état des lieux

L’article 3-2 de la loi n°89-462 du 6 juillet 1989 précise qu’un état des lieux est établi dans les mêmes formes et en autant d'exemplaires que de parties lors de la remise et de la restitution des clés. Il est établi contradictoirement et amiablement par les parties ou par un tiers mandaté par elles et joint au contrat de location.

Si aucun état des lieux d’entrée n’a été effectué, le bien est présumé avoir été reçu en bon état. À la charge du locataire de rapporter la preuve par tous les moyens de l’éventuel mauvais état du bien.

Jusqu'à quand peut-on compléter l'état des lieux d’entrée ?

Pendant le premier mois de la période de chauffe, le locataire peut demander que l'état des lieux soit complété par l'état des éléments de chauffage. Les modifications éventuellement apportées par le locataire portent uniquement sur ce point. Tout autre modification sur l’état général du bien loué (peinture, sols, éléments de cuisine etc) ne serait pas recevable et le propriétaire serait en droit de ne pas en tenir compte.

  • Articles 3-2 de la loi n°89-462 du 6 juillet 1989
Estimez gratuitement votre bien en 2 min
Cet article vous a été utile ?

Pouvez-vous nous préciser pourquoi ? (facultatif)

Partager sur
FacebookTwitterLinkedin
Ces articles peuvent vous intéresser
A la une !
Image
Le toit est une partie commune, mais qui peut faire l'objet d'un droit de jouissance privative. © simonkr - Getty images
Réglementations
Votre immeuble bénéficie d’un toit-terrasse qui vous permettrait de profiter de moments en plein air ? Si le toit est systématiquement une partie commune, il est nécessaire de s’assurer qu’il ne fait...