Rénovation énergétique : quels travaux cibler pour réduire votre consommation ?

Blandine Rochelle 17 aoû 2023
Partager sur
FacebookTwitterLinkedin

Si vous avez le projet de réaliser des travaux de rénovation énergétique afin de réduire la consommation d’énergie de votre logement, il est nécessaire de savoir prioriser les catégories les plus importantes. L’audit énergétique est là pour vous orienter. Et certains travaux s’avèrent incontournables dans la plupart des cas.

Image
Il est nécessaire de se pencher sur l'audit énergétique pour savoir quels sont les travaux à prioriser dans votre logement. © AA+W - Adobe Stock
Il est nécessaire de se pencher sur l'audit énergétique pour savoir quels sont les travaux à prioriser dans votre logement. © AA+W - Adobe Stock

Sommaire

L’importance de l’audit énergétique en premier lieu

Pour commencer, sachez que chaque logement est différent, et que la stratégie à mettre en place en termes de travaux de rénovation diffère d’un logement à l’autre. Cela implique donc, avant de parler des travaux à prioriser dans la majorité des cas, de réaliser impérativement un audit énergétique. Celui-ci va vous orienter pour vous indiquer les travaux à privilégier et la façon de les mettre en place.

L’audit énergétique va mettre en avant les points fort et les points faibles de votre logement. Il va indiquer quelles sont les principales sources de déperditions de chaleur et va mentionner quels sont les travaux à mettre en place pour améliorer les performances énergétiques de votre habitation.

Ce document vous informe précisément sur le potentiel de votre logement. Il vous permet ainsi d'élaborer un plan d’action précis et ciblé afin de mettre en place des travaux efficaces.

Les travaux à prioriser pour réduire sa consommation d’énergie

Sachez que même si les travaux à prévoir dans votre logement dépendent des éléments identifiés par l’audit énergétique, certains travaux s’avèrent généralement incontournables quel que soit le cas de figure pour gagner en performance énergétique :

  • L’isolation est très souvent mise en avant dans les audits énergétiques. L’ADEME estime qu’une isolation performante permet de réduire la consommation d’énergie de 60 % minimum. On évalue qu’une maison construite avant 1975 est sujette à des déperditions de chaleur réparties de la façon suivante : 20 % à 25 % des déperditions se font par le toit et 10 % à 15 % par les murs et les fenêtres ;
  • La ventilation est également incontournable pour maintenir une bonne qualité de l’air et donc garantir la santé et le confort des habitants. L’installation d’une VMC double flux par exemple, permet de renouveler l’air mais également de lutter contre la condensation et donc contre l’installation de l’humidité. En effet, il est important de noter qu’un logement sujet à l’humidité est plus difficile à réchauffer, ce qui implique une surconsommation d’énergie en définitive ;
  • Le système de chauffage doit parfois être repensé selon les cas de figure et fait office de priorité également dans de nombreux logements. Il est nécessaire de privilégier des systèmes performants comme les chaudières à condensation, les pompes à chaleur, ou encore les poêles à bois. Cette étape est d’autant plus cruciale si votre chaudière actuelle fonctionne à l’aide d’énergie fossile, à savoir le fioul ou le gaz.

Les travaux de rénovation énergétique doivent être réalisés par un professionnel qualifié RGE (Reconnu Garant de l'Environnement), en particulier si vous souhaitez obtenir des aides financières.

N’oubliez pas de penser « global » pour vos travaux

En consultant l’audit énergétique que vous aurez réalisé, vous comprendrez l’importance d’envisager vos travaux de rénovation de façon « globale », c’est-à-dire par bouquet de travaux dès que cela est nécessaire.

Par souci d’économie, il peut sembler tentant de ne réaliser qu’un certain poste de travaux. Mais ce choix peut s’avérer contre-productif. En effet, admettons que l’audit énergétique mette en évidence la nécessité d’envisager à la fois l’isolation, la ventilation et le remplacement du système de chauffage. Si vous n’optez que pour une seule de ces options, il est fort probable que votre logement ne gagne pas ou peu en performance énergétique en définitive. Car ce sont ces travaux associés les uns aux autres qui vont vous permettre de réduire la consommation de votre logement et donc vos factures d'énergie. Par exemple, une isolation seule - en l’absence de ventilation et d’un système de chauffage performant - ne suffira pas à observer des résultats concrets. De même qu’une chaudière performante dans un logement mal isolé consommera beaucoup trop d’énergie pour parvenir à vous chauffer correctement. Et vous n’observerez aucune amélioration ou presque sur vos factures.

Quelles aides pour les travaux de rénovation énergétique ?

On relève actuellement un grand nombre d’aides et de prêts avantageux qui vous soutiennent dans le financement de vos travaux de rénovation énergétique :

  • MaPrimeRénov’ est proposée aux propriétaires occupants ou bailleurs d’un logement de plus de 15 ans et occupé à titre de résidence principale. Le montant accordé est calculé d’une part en fonction des revenus, mais également en fonction de la nature des travaux engagés ;
  • Les Certificats d’économies d’énergie (CEE) sont accordés par les fournisseurs d’énergie pour inciter leurs clients à effectuer des travaux d’économies d’énergie. Ils accordent ainsi des aides aux personnes qui engagent des travaux d’isolation des murs, du sol, de la toiture, qui remplacent les fenêtres ou le système de chauffage. On relève également des primes Coups de pouce qui s’ajoutent pour certains travaux, à savoir l’installation d’un chauffage performant ou encore une rénovation globale ;
  • L’éco-Prêt à Taux Zéro (éco-PTZ) est un prêt accordé dans le cadre de travaux de rénovation énergétique et peut atteindre 50 000 €, le tout sans aucun intérêt d’emprunt associé. Il est disponible pour les propriétaires occupants ou bailleurs d’un logement de plus de 2 ans et est attribué sans conditions de ressources ;
  • Le Prêt avance rénovation est un prêt hypothécaire qui s’adresse aux ménages modestes qui engagent des travaux de rénovation énergétique. Le remboursement de ce prêt s’effectue soit lors de la revente du bien, soit au décès du propriétaire du logement, ce qui rend indolore le coût de ce prêt. Le prêt est garanti par une hypothèque sur le logement associée à une garantie de l’État qui couvre 75 % du montant du crédit. Le montant accordé dépend de la situation du logement et du nombre de personnes composant le foyer.

Il est préférable d’être accompagné par un professionnel qui vous aidera et vous conseillera dans votre projet de travaux énergétiques. N'hésitez pas à prendre contact avec Mon Accompagnateur Rénov'. Sa mission consiste à accompagner les particuliers :

  • identification des travaux à réaliser,
  • sélection des entreprises,
  • choix des devis,
  • aide aux démarches administratives,
  • conseils en fin de chantier.
Estimez gratuitement votre bien en 2 min
Cet article vous a été utile ?

Pouvez-vous nous préciser pourquoi ? (facultatif)

Partager sur
FacebookTwitterLinkedin
Plus de conseils

A la une !