Les frais d’agence sont-ils forcément à la charge du vendeur ?

Les frais d’agence sont-ils forcément à la charge du vendeur ?

Vous vous êtes aperçu(e) que certaines annonces affichent des frais d’agence à la charge du vendeur, et d’autres à la charge de l’acquéreur. Mais qu’est-ce que cela change concrètement pour l’acheteur et le vendeur ?

Les frais d’agence peuvent être à la charge du vendeur ou de l’acquéreur

On estime généralement que c’est le vendeur qui paie systématiquement les frais d’agence, lorsqu’un bien immobilier est vendu par son intermédiaire. Or, il n’y a pas de règle imposée, comme dans le cas des frais de notaire. Si ces derniers sont systématiquement supportés par l’acquéreur, les frais d’agence, eux, peuvent être payés par l’un ou par l’autre. Tout dépend de ce que l’agent immobilier et le vendeur ont convenu dans le mandat de vente, puisque le vendeur a deux choix :

  1. Prendre les frais d’agence à sa charge.
  2. Mettre ces frais d’agence à la charge de l’acquéreur.

En revanche dans le cas où le vendeur prévoit que les frais d’agence seront à la charge de l'acquéreur, cela implique que l’agent immobilier, lorsqu’il publie une annonce, doit obligatoirement afficher le détail des prix et indiquer le montant de sa commission.

Bon à savoir

Les frais d’agence varient généralement entre 4 et 10 % du montant de la valeur du bien immobilier mis en vente.

En réalité, c’est toujours l’acquéreur qui paie les honoraires d’agence

Que les frais d’agence soient affichés à la charge du vendeur ou de l’acquéreur, dans les faits, c’est systématiquement l’acquéreur qui les paie, pour une raison simple : c’est que le prix de vente final sera le même pour lui, dans un cas comme dans l’autre. Prenons l’exemple d’un vendeur qui mettrait en vente un bien immobilier dont la valeur est de 300 000 €, et que les frais d’agence sont de 15 000 €. On distingue alors deux cas de figure :

  1. Si les frais d’agence sont affichés à la charge du vendeur, le prix de vente affiché sera l’addition de la valeur du bien et du montant des frais d’agence, soit un prix de vente de 315 000 €.
  2. Si les frais d’agence sont affichés à la charge de l’acquéreur, l’agent immobilier précisera que le prix de 315 000 € se compose de la valeur du bien pour 300 000 €, et du montant de sa commission pour 15 000 €.

Dans les deux cas, l’acquéreur devra bel et bien s’acquitter de la somme de 315 000 €, et c’est donc bien systématiquement lui qui règle les frais d’agence.

Bon à savoir

Les droits de mutation improprement appelés aussi frais de notaire s’élèvent à 7 à 8 % du prix du bien dans l’immobilier ancien.

Des frais de notaire moins élevés lorsque l’acquéreur paie les frais d’agence

Bien que l’acquéreur paie les frais d’agence dans les deux cas, il existe malgré tout une différence pour lui selon que ces frais soient affichés à sa charge ou à celle du vendeur, à savoir l'application de frais d'achat :

  • Si les frais d’agence sont considérés à la charge du vendeur, cela signifie que les frais de notaire seront calculés sur la base du prix de vente global, soit 315 000 € dans l'exemple précédent.
  • Si les frais d’agence sont à la charge de l’acquéreur, ils seront réduits car ils seront calculés sur la base des 300 000 €, soit la valeur réelle du bien.

Ainsi, il reste plus intéressant pour l’acheteur que les frais d’agence soient affichés à sa charge, cela va lui permettre de payer moins de droits de mutation, car il n’y aura pas de frais d’achat appliqués sur les frais d’agence.

Vidéo : Les honoraires d'agence en 3 points clés