Vendre pour acheter un logement plus petit, une bonne solution quand on est senior !

Vendre pour acheter un logement plus petit, une bonne solution quand on est senior !

Avec l’âge, vous pensez qu’il est plus raisonnable de vendre votre maison « familiale » : trop coûteuse, l’entretien demande trop d’énergie. Prenez le temps d’étudier toutes les possibilités pour préparer ce changement de vie.

Vous vendez votre logement ? Achetez en centre-ville

Si vous vivez actuellement à la campagne ou dans un secteur reculé des commodités, il est impératif que vous choisissiez certes un logement plus petit, mais également plus près du centre-ville d’une commune de taille moyenne à grande. Vous pourrez faire tout ou partie de vos déplacements à pied ou en empruntant les transports en commun, et vous serez plus près de toutes les infrastructures, en particulier les cabinets médicaux et cliniques en tous genres, ce qui peut s’avérer utile après 60 ans.

Vidéo : Les points clés pour changer de bien immobilier quand on est senior

Bon à savoir

Vous vous demandez comment vendre facilement ? Notre conseil : surtout ne suréstimez pas le prix !

Achetez dans une résidence récente qui offre tout le confort

L’achat d’un logement plus petit va vous permettre d’avoir moins d’entretien et de réaliser des économies sur le chauffage, l’électricité et les taxes. Mais encore faut-il que vous vous tourniez vers un logement neuf ou en tous cas relativement récent. En effet, l’ascenseur et tous les aménagements aux normes pour les personnes à mobilité réduite vous seront d’un grand confort en prenant de l’âge, et vous n’aurez pas besoin d’envisager de travaux durant un long moment.

Vous avez besoin d'un crédit immobilier ?

Les banques ont souvent tendance à bouder les seniors de plus de 65 ans qui rencontrent généralement des difficultés à emprunter de nouveau pour leur nouvelle acquisition. Si vous avez besoin d’un financement pour acheter votre prochain logement, deux possibilités s’offrent à vous :

  • Les emprunts immobiliers seniors, dont les conditions d’obtention sont strictes et qui sont plus coûteux.
  • La convention AERAS, qui facilite l’accès au crédit immobilier et à l’assurance prêt pour les seniors qui ont contracté une maladie.

Enfin, si le coût est trop élevé, vous pouvez demander à une personne de se porter caution pour votre compte ou encore hypothéquer votre logement. En cas de décès, c’est la banque qui deviendra propriétaire du bien.

Bon à savoir

Certains seniors envisagent parfois de vendre leur logement pour redevenir locataires.

Transmettez la plus-value à vos enfants sans taxe

En achetant un logement plus petit, il y a fort à parier que vous allez retirer une plus-value de la vente de votre logement familial. Si vous souhaitez préparer votre succession, sachez que vous pouvez transmettre cette somme à vos enfants en leur épargnant les droits de succession et les taxes. Il s’agira d’une donation, que vous pouvez réaliser dans la limite de 100 000 € par parent et par enfant, et qui peut être complétée d’un « don familial » de 31 865 € sans droits à verser au fisc. Notez cependant que ces dons ne sont possibles que si vous avez moins de 80 ans et que votre enfant est majeur. Ainsi, en suivant cette règle, un couple de seniors de moins de 80 ans pourrait donner 263 730 € à chacun de ses enfants majeurs en prélevant cette somme de la plus-value retirée de la vente.

Bon à savoir

La donation exonérée de 100 000 € et le don familial de 31 865 € peuvent être effectués tous les 15 ans à chaque enfant sans droit de succession et sans taxe.