Achat immobilier : comment faire baisser les frais de notaire ?

Quentin Gres
mis à jour le
Partager sur
FacebookTwitterLinkedin

Les frais de notaire font partie de tout projet d'achat immobilier. Ils viennent s'ajouter au prix de vente d'un bien et aux éventuels frais d'agence. Dans certaines conditions, il est possible de les faire baisser. On vous explique comment faire.

Image
Un couple
Quelle est la marche à suivre pour diminuer le montant des frais de notaire ? © Getty
Sommaire

Définition et composition des frais de notaire dans l'immobilier

En immobilier, les frais de notaire sont en réalité des « frais d'acquisition ». Ils sont composés de taxes et d'impôts, de la rémunération du notaire et d'éventuels frais et débours.

  • Les taxes et impôts correspondent à des droits d'enregistrement, dont les taux varient selon les départements.
  • La rémunération se compose d'émoluments et d'honoraires. Les émoluments sont soumis à des tarifs réglementés. Les honoraires sont librement fixés par les notaires.
  • Les débours correspondent aux sommes que le notaire a réglées pour son client.

Les frais de notaire sont exclusivement à la charge de l'acheteur. Ils doivent être réglés lors de la signature de l'acte de vente chez le notaire.

Investir dans un programme neuf situé en zone tendue permet de profiter du dispositif Pinel et donc de réductions d'impôts.

Comment évaluer le montant des frais de notaire ?

Il est possible de se faire une idée des frais inhérents à son futur achat immobilier en utilisant un simulateur en ligne.

On remarque que plus le prix de vente est élevé, plus le taux de frais de notaire est réduit. Ceci est dû au fait que les émoluments sont proportionnels au prix de vente du bien. Dans l'immobilier, le barème est fixé à l'échelle nationale : à chaque tranche de prix correspond un taux fixe.

  • Entre 0 € et 6 500 €, le taux est de 3,870 %.
  • Entre 6 500 € et 17 000 €, le taux est de 1,596 %.
  • Entre 17 000 € et 60 000 €, le taux est de 1,064 %.
  • Plus de 60 000 €, le taux est de 0,799 %.

Le notaire a la possibilité d'accorder à l'acheteur une remise de 20 % sur ses émoluments lors d'une transaction immobilière supérieure à 100 000 €.

Acheter dans le neuf pour profiter de frais de notaire réduits

Pourquoi les frais de notaire sont-ils toujours réduits dans l'immobilier neuf ? Parce qu'un bien neuf profite de frais d'enregistrement moins élevés que dans l'ancien. Les frais de notaire représentent environ 2 à 3 % du prix de vente du bien.

Pour rappel, un bien immobilier neuf est un logement qui n'a jamais été occupé. Il s'agit donc d'un appartement issu d'un programme neuf, d'un achat sur plan, d'une maison en construction ou en cours de livraison.

Comment faire baisser les frais de notaire dans l'ancien ?

Un bien immobilier ancien est un logement, maison ou appartement, qui a été occupé au moins une fois. En règle générale, les frais de notaire dans l'ancien sont estimés à 7 ou 8 % du prix de vente. Il y a toutefois quelques astuces à connaître pour réduire ces frais.

Régler séparément les frais d'agence

Le propriétaire qui souhaite vendre son bien fait le plus souvent appel à un agent ou à un mandataire immobilier. Il y a donc des frais d'agence, qui viennent s'ajouter au prix de vente du bien net vendeur.

  • Si ces frais sont à la charge du vendeur, ils sont inclus dans le prix de vente total du bien. Les frais de notaire sont calculés sur ce prix.
  • Si ces frais sont à la charge de l'acheteur, ils peuvent être dissociés du prix de vente du bien. Le calcul des frais de notaire s'effectue alors sur le prix net vendeur.

Par exemple, pour un appartement dont le prix total est de 110 000 € (100 000 € net vendeur + 10 000 € de frais d'agence) :

  • Quand les frais d'agence sont à la charge du vendeur, les frais de notaire sont compris entre 7 700 € (soit 110 000 x 7 %) et 8 800 € (soit 110 000 x 8 %) ;
  • Quand les frais d'agence sont à la charge de l'acheteur, les frais de notaire sont compris entre 7 000 € (soit 100 000 x 7 %) et 8 000 € (soit 100 000 x 8 %).

Déduire la valeur du mobilier inclus dans la vente

Si le bien est vendu avec du mobilier (meubles et/ou électroménager), il est possible de déduire leur valeur des frais de notaire. Il y a cependant des conditions.

  • Il doit s'agir de meubles dits meublants, c'est-à-dire qui peuvent être déplacés sans créer de désordre ou détériorer le bien immobilier.
  • La valeur de chaque meuble doit être estimée et le niveau d'obsolescence pris en compte (application d'un coefficient vétusté). Des justificatifs peuvent, par la suite, être demandés par l'administration fiscale.
  • La liste des biens doit être annexée au compromis de vente.
Estimez gratuitement votre bien en 2 min
Cet article vous a été utile ?
30
5

Pouvez-vous nous préciser pourquoi ? (facultatif)

Partager sur
FacebookTwitterLinkedin
Plus de conseils
Ces articles peuvent vous intéresser
A la une !
Image
Les APL peuvent-ils être supprimés ?
Acheter
Vous avez besoin de souscrire un prêt pour financer l’achat d’un bien immobilier et souhaiteriez connaître le montant maximal que vous pouvez obtenir ? Taux d’effort, montant de votre apport personnel...
Image
couple sur canapé souriant
Acheter
Permettant à un organisme prêteur de savoir si un candidat à l'emprunt est solvable ou non, le taux d'effort est l’une des données les plus importantes lors de la souscription d’un crédit immobilier...
Image
Il est important de suivre point par point chaque étape pour que votre projet immobilier se déroule dans les meilleures conditions. © vm - Getty images
Acheter
Lancer un projet immobilier est une démarche stimulante mais également complexe, qui requiert une préparation minutieuse et une compréhension des différentes étapes impliquées. Que vous soyez un primo...