Sec, associé, rachat… Tout savoir sur les différents prêts relais

Louis Duchesne 02 jan 2024
Partager sur
FacebookTwitterLinkedin

Le schéma classique pour acquérir un nouveau bien immobilier ? Vendre son logement pour disposer de fonds suffisants avant d’en acquérir un nouveau. C’est le cas pour 40 % des transactions. Malheureusement, la situation n’est pas toujours idéale. Dates qui ne coïncident pas, peur de se retrouver sans toit… D’autres acquéreurs préfèrent faire le chemin inverse : acheter leur futur bien avant de vendre le leur. Pour cela, il existe une solution : le prêt relais.

Image
Différents prêts relais
Quels sont les différents types de prêt relais ? ©Getty
Sommaire

Qu’est-ce qu’un prêt relais et comment fonctionne-t-il ?

Le prêt relais une solution financière transitoire conçue spécifiquement pour les propriétaires souhaitant acheter un nouveau bien immobilier avant d’avoir vendu leur propriété actuelle

Une explication pour comprendre le prêt relais : il s'agit d'un crédit à court terme, généralement d’une durée de 12 à 24 mois. La banque y avance une partie significative de la valeur estimée du bien à vendre : entre 50 et 80 % de la somme totale. L’emprunteur s’engage alors à rembourser le montant dès que la vente est conclue. Ce dispositif est une solution pratique pour gérer les chevauchements dans les transactions immobilières. Malheureusement, le marché de l’immobilier a fortement ralenti (les transactions ont baissé de 18 % en un an). Certains propriétaires peinent à trouver un acheteur pour leur bien. Résultat : dans certaines situations, le prêt relais peut s’avérer risqué.

Quels sont les différents types de prêt relais disponibles ?

Le crédit relais se décline sous plusieurs formes. Chacune est adaptée à des besoins spécifiques.

Le prêt relais sec

Le prêt relais sec s’adresse particulièrement aux personnes dont le nouveau bien immobilier a une valeur égale ou inférieure à celle de leur bien actuel en vente. Dans ce cas, l’avance de la banque correspond au montant estimé du bien à vendre. Il n’y a pas besoin de contracter un prêt immobilier supplémentaire. Le concept ? Couvrir l’achat du nouveau bien uniquement avec le produit de la vente de l’ancien. 

Le prêt relais sec est généralement accordé pour une durée de 12 mois, renouvelable une fois. En revanche, le taux du crédit relais peut être moins favorable. Contrairement à d’autres types de prêts relais, la banque ne perçoit d’intérêts que durant la période du prêt. 

Le prêt relais associé

Le prêt relais associé, également connu sous le nom de prêt relais adossé, est une solution adaptée à ceux envisageant d’acheter un bien au prix supérieur à leur propriété actuelle. Dans ce scénario, le prêt relais est couplé à un crédit immobilier classique. Cette combinaison permet de financer l’achat du nouveau bien en complétant l’apport généré par la vente de l’ancien. 

Dans ce type de prêt, les emprunteurs remboursent les intérêts du prêt relais ainsi que les mensualités du crédit immobilier, jusqu’à la vente de leur bien. Après la transaction, le montant du prêt relais est remboursé. L’emprunteur continue de payer le crédit immobilier selon les termes initiaux. En raison de la combinaison du prêt relais et du crédit immobilier, les mensualités peuvent être élevées. Il faut donc bien évaluer sa capacité de remboursement avant de s’engager dans cette option.

La franchise totale sur les intérêts

Si votre capacité d’endettement est atteinte, vous pouvez opter pour une franchise des intérêts. Dans ce cas, vous ne vous acquitterez mensuellement que des assurances liées au prêt. Les intérêts du prêt relais ne seront, quant à eux, réglés qu’après la vente de votre bien immobilier actuel. Mais attention ! Faire ce choix augmente le coût global de votre crédit.

Le prêt relais-rachat

Pour bénéficier d’un prêt relais-rachat, il faut : 

  • Acquérir un nouveau bien immobilier à l’aide d’un crédit.
  • Avoir un prêt immobilier toujours en cours sur la propriété actuelle.

Dans cette situation, la banque fusionne les deux mensualités (prêt relais et prêt immobilier existant).

Que se passe-t-il si le bien n’est finalement pas vendu ?

C’est le scénario redouté par tous les propriétaires souscrivant un prêt relais : après un an, le bien n’est toujours pas vendu. Dans ce cas, il est généralement possible de prolonger le prêt relais, voire de transformer le prêt en crédit classique si vos ressources le permettent. 

Quelle que soit votre situation, votre conseiller bancaire vous contactera afin de vous accompagner.

 

Les points à retenir : 

  • Un prêt relais permet d’acheter un nouveau bien avant même d’avoir vendu le précédent.
  • Il existe trois types de prêts relais : sec, associé ou rachat.
  • En cas de difficultés à vendre, le prêt relais peut être prolongé.
Cet article vous a été utile ?

Pouvez-vous nous préciser pourquoi ? (facultatif)

Partager sur
FacebookTwitterLinkedin
Plus de conseils
Ces articles peuvent vous intéresser
Image
Avez-vous droit au prêt relais ?
Crédits immobiliers
Le prêt relais est une option intéressante pour les propriétaires souhaitant acquérir un logement...
A la une !
Image
Immeubles parisiens
Crédits immobiliers
Si vous avez recours au prêt immobilier, l'appel de fonds, ou déblocage, constitue l'une des dernières étapes pour obtenir l'argent nécessaire pour financer l'achat d'un bien. L'appel de fonds se fait...
Image
Prêt hypothécaire
Crédits immobiliers
D’après la Banque de France, 96,8 % des prêts immobiliers bénéficient d’une garantie en cas d’impayés. Si les mécanismes de caution sont majoritaires, un autre type de garantie existe : l’hypothèque...