Notre guide pour louer (sans stresser) son logement à plusieurs étudiants

Louis Duchesne 05 déc 2023
Partager sur
FacebookTwitterLinkedin

De la sélection des bons profils à la gestion quotidienne du logement, une colocation étudiante n’est pas de tout repos pour le bailleur. Elle peut néanmoins s’avérer particulièrement rentable. Ces quelques astuces simples vous permettront de loger plusieurs étudiants dans votre bien locatif avec un minimum de stress et de complications !

Image
Une colocation
On vous explique comment louer votre logement à plusieurs colocataires étudiants. © Getty
Sommaire

Pourquoi transformer un logement en colocation étudiante ?

Transformer son logement en une colocation étudiante comporte plusieurs avantages attrayants pour les propriétaires :

  • Il s’agit tout d’abord d’une opportunité intéressante si vous souhaitez louer en meublé : pour des raisons de praticité, ce type de bail est, en effet, le plus adapté à un logement collectif. Vous pourrez bénéficier, à la clé, des avantages fiscaux liés au statut LMP ou LMNP.
  • Les risques de vacance locative seront réduits car mutualisés entre plusieurs étudiants.
  • La colocation offre typiquement un rendement plus élevé qu’un locataire en solo. Le bailleur peut prévoir un loyer total d’un montant supérieur, lequel loyer sera équitablement réparti entre les différents occupants du logement.
  • Les parents des étudiants, enfin, sont souvent prêts à se porter garants pour le logement. Certains peuvent même signer le bail eux-mêmes, simplifiant ainsi considérablement les transactions financières pour le bailleur. 

Choisir entre bail unique et bail individuel

Deux solutions s’offrent au propriétaire au moment de créer une colocation étudiante :

  • Un bail unique est signé par l’ensemble des colocataires.
  • Un bail individuel est signé par chaque colocataire.

Le mode de contractualisation aura un impact sur la gestion et la responsabilité financière des étudiants logés. Avec un bail individuel, chaque personne est uniquement responsable du paiement de sa part de loyer. En cas d’impayé, le bailleur doit alors entamer des démarches séparées pour chaque locataire défaillant.

Un bail unique de colocation, en revanche, implique que les signataires sont collectivement redevables du loyer. Dans ce cas, l’ajout d’une clause de solidarité est essentiel. Chaque colocataire sera alors tenu pour responsable en cas de défaut de paiement de l’un d’entre eux. Cette solidarité renforce la sécurité financière du bailleur.

La signature d’un bail unique pour une colocation apparaît donc comme la solution la plus avantageuse si vous souhaitez vous épargner du stress

Sollicitez l’ouverture d’un compte bancaire joint

Les différents colocataires du logement ont la possibilité d’ouvrir un compte bancaire joint pour gérer le budget commun et notamment le versement du loyer. Non obligatoire, il constituera néanmoins un facteur de facilitation pour le propriétaire dans ses rapports avec les différents colocataires.

Accorder toute son attention au choix de chaque colocataire

Pour votre future tranquillité d’esprit, vous devrez sélectionner chaque dossier de colocataire avec la même rigueur qu’une location plus classique. Trois critères essentiels doivent être évalués avec soin :

  • Les revenus du locataire doivent être au moins trois fois supérieurs au montant de sa part de loyer. Cette condition assure une solvabilité financière suffisante pour couvrir les dépenses mensuelles, et réduit le risque d’impayés. 
  • Le propriétaire a le droit de demander une liste limitative de pièces justificatives pour évaluer le sérieux du dossier. Cela inclut une pièce d’identité, un justificatif de domicile récent ou encore une preuve de ressources.
  • Pour se protéger contre d’éventuels impayés de loyer, il est recommandé de solliciter un garant pour chaque colocataire. Solidaire du paiement du loyer, le garant vous apporte une sécurité supplémentaire en cas de manquement du locataire à ses obligations contractuelles.

Faire appel à un professionnel de l'immobilier

Une multiplicité de locataires implique souvent davantage de démarches fastidieuses. Le recours à un professionnel de l’immobilier constitue une solution très avantageuse dans le cadre d’une colocation étudiante. Son expertise permet de gérer efficacement les contrats et les aspects administratifs du bail.

Les agences immobilières appliquent un processus de sélection bien établi pour vous orienter vers des locataires fiables. Elles effectuent des vérifications approfondies des dossiers, des antécédents de location et des références du candidat. Une agence peut aussi gérer :

  • Les visites du bien.
  • La rédaction des baux multiples.
  • Les états des lieux d’entrée et sortie.
  • La perception du loyer et la rédaction de quittances multiples…

L’agence peut enfin faciliter les échanges et la résolution de conflits éventuels entre les colocataires et avec le propriétaire. Un allié incontournable pour votre sérénité !

Encourager l’établissement d’un règlement intérieur

Une harmonie durable entre les colocataires empêchera votre téléphone de sonner trop souvent ! La rédaction d’un règlement intérieur ou « pacte de colocation », si elle relève de la responsabilité des colocataires, peut utilement être encouragée par le propriétaire.

Ce document est rédigé conjointement par tous les occupants du logement pour décrire les règles et les modalités de fonctionnement de la colocation. Il peut aborder divers sujets tels que :

  • le paiement des dépenses communes,
  • l’organisation des tâches ménagères,
  • les règles de vie en communauté
  • et la gestion des équipements partagés.

La location d’un logement à plusieurs étudiants peut s’avérer une opportunité juteuse pour le propriétaire. Pour limiter la charge de travail, vous devrez vous appuyer sur les bons relais et les bonnes stratégies ! De la sélection minutieuse des candidats à l’organisation de la colocation, une approche réfléchie favorisera une expérience moins stressante.

Déposez votre annonce de location sur SeLoger
Cet article vous a été utile ?

Pouvez-vous nous préciser pourquoi ? (facultatif)

Partager sur
FacebookTwitterLinkedin
Plus de conseils
Ces articles peuvent vous intéresser
A la une !
Image
colocation jeune
Louer
Vous souhaitez intégrer une colocation à Brest ? Chiffres clé du marché immobilier dans le Finistère, budget moyen pour louer une chambre, astuces pour trouver rapidement votre colocation, SeLoger...
Image
Renégocier son loyer : certains moments sont plus opportuns que d’autres. © Eleganza – Getty Images
Louer
Vous louez un appartement ou une maison et trouvez votre loyer trop élevé ? Et si vous tentiez une renégociation ? Travaux réalisés par vos soins, travaux urgents, troubles de jouissance, fin du bail...