Cet article a été rédigé avec notre partenaire Nextories, expert en déménagement

5 éléments clés pour comprendre le prix de votre déménagement

Louis Duchesne
Partager sur
FacebookTwitterLinkedin

Le principal critère de tarification d’un déménagement est le volume à transporter. Le prix moyen, en 2023, oscille ainsi entre 350 et 750 € pour un studio ou 1 200 à 3 500 € pour une maison de cinq pièces. D’autres critères sont cependant déterminants pour le montant de votre devis. L’essentiel à retenir !

Image
Comment établir le coût de votre déménagement ? On fait le point pour vous ! ©gettyimages
Sommaire

La date choisie pour le déménagement

La date de votre déménagement a un impact direct sur son coût final. En effet, la demande pour ce type de service varie considérablement tout au long de l’année. Les sociétés de déménagement sont davantage sollicitées pendant certaines périodes : 

  • La période estivale, de juin à septembre, concentre, à elle seule, une grande partie des déménagements annuels. Les particuliers profitent des vacances pour s’installer dans leur nouveau logement, du fait, par exemple, d’une mutation professionnelle ou d’un cursus étudiant. 
  • La moyenne saison, en printemps et automne, offre le plus souvent un bon compromis entre prix et disponibilité. 
  • Un déménagement en hiver (de décembre à février) est généralement l’option la plus économique.

Anticipez et réservez à l’avance !

Quelle que soit la date de votre déménagement, mieux vaut anticiper et réserver le plus tôt possible, deux ou trois mois à l’avance. Vous bénéficierez ainsi des meilleurs tarifs et disponibilités chez les déménageurs professionnels.

La distance de portage

La distance de portage correspond au trajet parcouru par le camion de déménagement entre la zone de chargement et de déchargement. Plus elle est importante, plus le prix d’un déménagement est élevé. Cela s’explique par plusieurs facteurs, comme :

  • Le temps de main-d’œuvre. Plus la distance est grande, plus les déménageurs consacrent du temps au portage.
  • Les dépenses logistiques. Des distances importantes entraînent une consommation accrue de carburant, des frais de péage, une usure du véhicule…
  • La pénibilité. Le portage sur de longues distances est plus contraignant pour les déménageurs. Cela justifie une augmentation de la tarification.

Le stationnement du véhicule

Le stationnement du véhicule de déménagement peut avoir, lui aussi, un impact significatif sur le coût final de l’intervention. Les difficultés d’accès peuvent engendrer des surcoûts non négligeables, à anticiper soigneusement.

Si le déménagement implique l’utilisation d’une zone de stationnement réglementée (zone bleue, zone piétonne, etc.), des autorisations spéciales auprès de la mairie ou des prestations de gardiennage peuvent être nécessaires.

Pour limiter les frais liés au stationnement, il est recommandé de vous montrer prévoyant :

  • Prenez contact avec la mairie ou les services de police municipale pour connaître la réglementation locale.
  • Si le stationnement direct est impossible, explorez des solutions alternatives, comme des zones de déchargement temporaires.
  • Informez votre déménageur des contraintes de stationnement le plus tôt possible.

Les conditions d’accès à l’intérieur du logement

Escalier en colimaçon, portes étroites… La configuration intérieure du logement, au départ ou à l’arrivée, va largement définir la difficulté de la tâche pour le déménageur. Un professionnel va généralement accorder son attention à certains éléments déterminants, comme :

  • Un ascenseur en bon état de fonctionnement. Dans un immeuble, sa simple présence va fluidifier considérablement le déménagement et limiter les efforts physiques à fournir. 
  • L’accès aux caves et aux étages supérieurs, surtout en présence d’escaliers étroits, de couloirs sinueux ou de portes exiguës. 
  • La présence d’obstacles (rampes, marches, meubles imposants…) ou de zones fragiles (parquets, moquettes…).

Pour faciliter le déroulement de l’opération, libérez au maximum les couloirs, escaliers et portes. Vous pouvez aussi utilement couvrir les sols fragiles avec des cartons ou des protections adéquates. Si possible, démontez au préalable les meubles volumineux pour faciliter leur transport.

La nécessité de recourir à un monte-meuble

Dans les configurations les plus complexes, un monte-meuble peut s’avérer indispensable pour assurer un déménagement efficace. Ce dispositif permet de faire passer les meubles et objets volumineux par les fenêtres ou balcons. Vous vous épargnez ainsi le portage par les escaliers et les risques d’accident liés.

La location d’un monte-meuble entraîne un coût supplémentaire dans le devis de déménagement. Ce coût varie lui-même en fonction de plusieurs facteurs, comme :

  • la durée de location ;
  • le gabarit et la capacité de levage du monte-meuble ;
  • l’accessibilité du lieu d’intervention.

Les 3 points clés à retenir :

  • Haute saison ou période creuse ? La date choisie est déterminante pour le prix du déménagement.
  • La distance à parcourir est aussi importante que le volume de vos meubles.
  • Ne négligez pas les difficultés éventuelles liées aux possibilités de stationnement et à l’agencement intérieur du logement.
Vous avez un projet d'achat immobilier ?
Cet article vous a été utile ?
5
1

Pouvez-vous nous préciser pourquoi ? (facultatif)

Partager sur
FacebookTwitterLinkedin
Ces articles peuvent vous intéresser
A la une !
Image
couple en train de déménager
Déménager
Chaque année, un Français sur dix déménage. C’est votre tour cette année ? Vous n’êtes donc pas seul ! Fixer la date de ce grand changement peut être un véritable casse-tête. Entre vos obligations...