+ 20 % sur 1 an : à Vannes, les prix immobiliers défient les lois de la gravité !

24 fév 2022
Partager sur
FacebookTwitterLinkedin

Ville phare de la Bretagne Sud, Vannes est de plus en plus attractive, mais ce gain en attractivité de la préfecture du Morbihan n’est pas sans impacter le prix de son immobilier. Jugez plutôt, celui-ci augmente de 19,6 % sur les 12 derniers mois et c'est dans la capitale des Vénètes que la plus forte hausse de l'hexagone a été constatée.

Image
Vannes est la grande ville la plus chère de Bretagne.
Vannes est la grande ville la plus chère de Bretagne. © JackF – Getty Images

Sommaire

Le prix de l'immobilier vannetais bientôt sur orbite ?

Nichée au Sud de la Bretagne, Vannes est une ville dynamique, économiquement, au centre d’une agglomération de près de 80 000 habitants, la quatrième de la région. La cité des Vénètes est également une ville étudiante. C’est même le 3e pôle universitaire de Bretagne. La préfecture du Morbihan dispose également d’un très riche patrimoine culturel, architectural et naturel, avec ses remparts, ses maisons à pans de bois, sa cathédrale et la proximité des îles du Golfe du Morbihan. Bref, autant d’atouts qui tendent à faire de Vannes, labélisée Ville d’Art et d’Histoire, une ville attractive tant pour les acquéreurs d'une résidence principale que pour les investisseurs, qu'ils viennent de Bretagne ou de plus loin !

En effet, l'attractivité vannetaise s’est encore accrue avec la crise sanitaire, cette dernière ayant poussé de nombreux ménages à quitter les grandes métropoles pour s’installer dans des agglomérations de taille moyenne telles que Vannes. Conséquence de cet afflux de demandes : dans la préfecture du Morbihan, outre le fait que la demande est forte et que les biens à vendre sont rares, il coûte de plus en plus cher de s'y loger. Dans l'ancien, le prix au mètre carré à Vannes accuse une hausse sur 1 an de 19,6 % pour atteindre désormais 4 204 €. Des 124 villes dont le marché immobilier a été passé au crible par le Baromètre LPI-SeLoger, Vannes est même celle où les prix des logements progressent le plus sur 1 an.  

Image
Chiffres clés de l'immobilier à Vannes.

Vannes est la grande ville la plus chère de Bretagne

En ce début d’année 2022, le prix moyen de l'immobilier vannetais représente près du double du prix de la pierre lorientaise (2 397 €/m²) et brestoise (2 288 €/m²). Il dépasse même le prix moyen de l'immobilier à Rennes (3 989 €/m²), faisant de Vannes la grande ville la plus chère de Bretagne. Pour autant, le cas de la capitale des Vénètes est loin d’être isolé. De nombreuses villes de province ont ainsi vu leurs prix de vente augmenter sensiblement au cours des 12 derniers mois.

En dehors de Vannes, les prix immobiliers affichent plus de 18 % de hausse à Angers, à Laval, à Montauban ou encore à Beauvais. Ces villes ont largement bénéficié du développement du télétravail et du resserrement des conditions d’emprunt qui ont encouragé de nombreux ménages des grandes métropoles à concrétiser leurs projets d’achat dans des villes où les prix de vente sont plus accessibles et dans lesquelles il est plus aisé de trouver un logement avec extérieur.

Les prix de vente au m² autour de Vannes

Ville Prix/m²
Treffléan 2 571 €
Saint-Nolff 2 804 €
Saint-Avé 3 057 €
Plescop 3 124 €
Theix 3 159 €
Ploeren 3 383 €
Séné 3 759 €
Arradon 4 817 €

Source : SeLoger

Partager sur
FacebookTwitterLinkedin
Plus de conseils
French

A la une !