Visiter une maison en hiver : nos conseils et astuces

Laetitia Lapiana 27 fév 2024
Partager sur
FacebookTwitterLinkedin

S’il n’y a pas de saisons pour visiter une maison en vue d’acheter, l’hiver reste une période particulière, peu propice pour apprécier la luminosité, les extérieurs et l’ambiance générale, souvent ternis par la grisaille et une nature dépouillée. Difficile, dès lors, de se laisser embarquer par le fameux coup de cœur. Pour autant, c’est aussi le (bon) moment de constater in situ nombre d’aspects clés qui permettront d’évaluer plus rationnellement les caractéristiques et le potentiel d’une maison. On fait le point.

Image
visite maison hiver
Isolation, confort thermique, aération... Visiter une maison en hiver est idéal pour scruter à la loupe des aspects cruciaux et faire le bon choix. ©Getty
Sommaire

Visiter sa future maison en hiver, freins et bénéfices

L’achat d’une maison vous engage pendant de longues années. De l’importance de se poser les bonnes questions avant d’organiser vos visites et contre-visites afin d’avoir toutes les cartes en main pour évaluer la qualité de votre futur nid. En marge des checklists et points à scruter pour passer au peigne fin tous les détails qui doivent capter votre attention, visiter une maison à la basse saison vous oblige à faire un effort de projection, l’hiver n’étant pas idéal pour découvrir les lieux sous leur meilleur jour. Mais... C’est aussi la période parfaite pour profiter d’un marché au ralenti, avec moins de demandes, peu de concurrence, vendeurs et agents immobiliers motivés et aux petits soins. De quoi ne rien laisser au hasard pour un choix éclairé.

Confort thermique, c’est le moment de tester

La saison froide est idéale pour vérifier le confort thermique d’une maison, avec les systèmes de chauffage qui tournent alors à plein régime, tout comme les éclairages. Facile dès lors de se faire une bonne idée de l’état de fonctionnement des différentes installations, de leur qualité et de leur performance énergétique. Et pour faire le tour de la question, pensez également à vérifier l’entretien régulier des différents appareils de chauffage et de l’éventuelle cheminée (purges, vidanges, ramonage...) par les actuels propriétaires, indispensable pour préserver leur efficacité et la sécurité du foyer. Il n’y a d'ailleurs pas que la qualité des systèmes de chauffage qui entre en jeu, car même avec des équipements performants, si l’isolation de la maison tend vers le zéro pointé, il faudra s’attendre à une surconsommation d’énergie qui peut peser lourd dans le budget.

Des défauts d’isolation plus visibles

Côté isolation, la saison est bien choisie pour mener une inspection plus fine et efficace. Car même si le DPE du logement et les factures de chauffages sont des indices (très) précieux qui peuvent vous mettre la puce à l’oreille, rien n’empêche de vérifier les éventuels signes d’une mauvaise isolation et d’une déperdition thermique, à savoir :

  • Vous constatez des écarts de température d’une pièce à l’autre de la maison, que les murs ou le plancher sont anormalement froids au toucher.
  • Idem pour la présence de buée à proximité des ouvertures et de courants d’air alors que toutes les portes et fenêtres sont closes.
  • Si les bruits extérieurs vous parviennent assez nettement, c’est l’isolation phonique (qui va de pair avec l’isolation thermique) qui laisse alors à désirer. En cause, les vitrages et menuiseries, ainsi que les composants utilisés pour les murs et les plafonds, pas assez qualitatifs pour lutter contre la pollution sonore.

Selon l’Ademe, la déperdition de chaleur dans un foyer se fait par le toit (25 à 30 %), les murs extérieurs (20 à 25 %), les infiltrations d’air et systèmes de ventilation (20 %), puis par les portes et fenêtres (10 à 15 %), ainsi que les planchers bas et autres ponts thermiques (5 %).

Étanchéité de l’air et ventilation : à l’œil et au doigt

Condensation, humidité, moisissures, mauvaises odeurs... Si une isolation ténue est en cause dans l’apparition de ces phénomènes, la qualité de l’aération peut l’être tout autant. A vous alors de vérifier la présence de grilles d’aération ou de VMC dans les différentes pièces, sachant que si vous constatez des traces d’humidité ou des moisissures dans des espaces comme le salon ou les chambres, il y a de quoi tirer la sonnette d'alarme ! A surveiller en priorité : les angles des murs et plafonds, ainsi que le sous-sol si la maison en dispose.

Extérieurs et environs, une inspection rationnelle

Pour apprécier les espaces et vous faire une petite idée du potentiel des extérieurs aux beaux jours, le mieux serait de prévoir une heure de visite matinale ou en tout début d’après-midi, la lumière déclinant rapidement durant la saison froide. Mieux encore, consultez la météo et faites en sorte de caler votre visite sur une journée dégagée ou ensoleillée. Le contexte est alors propice pour découvrir les extérieurs, faire le point sur l’exposition, les aménagements paysagers, les coupes et l’entretien général, le type de végétation et d’arbres, mais aussi la présence d’équipements : piscine, spa, cabanons, dépendances, etc. Et qui dit extérieurs dit environs, et la nature dépouillée peut être un avantage pour vérifier les alentours, le vis-à-vis du voisinage, les axes routiers à proximité, voire la présence d’une voie ferrée qui ne serait pas mentionnée dans l’annonce...

Pour vous faire une idée des extérieurs durant la belle saison, n’hésitez pas à demander au vendeur plusieurs photos prises au printemps et en été !

Vous avez un projet d'achat immobilier ?
Cet article vous a été utile ?

Pouvez-vous nous préciser pourquoi ? (facultatif)

Partager sur
FacebookTwitterLinkedin
Ces articles peuvent vous intéresser
A la une !
Image
Sonder le voisinage peut vous aider à prendre une décision concernant votre projet immobilier. © MixMedia - Getty Images
Acheter
Vous avez certainement déjà entendu parler de l’importance de sonder le voisinage avant d’acheter un logement. Il est vrai que vos potentiels futurs voisin pourront vous renseigner sur de nombreux...
Image
Acheter un logement déjà occupé : les avantages et précautions à prendre. © filadendron – Getty Images
Acheter
Vous envisagez d’acheter un logement actuellement occupé par un locataire ? Si ce type d’achat offre des avantages, il est important de prendre quelques précautions avant de vous lancer. Prix de vente...