Rechercher un article

On vous aide dans votre projet

Assurance habitation : comment se faire rembourser en cas de dégât des eaux ?

Fuites, infiltrations… Vous avez été victime d’un dégât des eaux dans votre bien ? Pas de panique, ces dommages sont pris en charge par votre assurance multirisque habitation. Quelles sont les démarches à effectuer pour être remboursé(e) ? On vous répond.

Assurance habitation : comment se faire rembourser en cas de dégât des eaux ?

Sommaire

Que couvre la garantie dégâts des eaux ?

Faisant partie de votre assurance multirisque habitation (MRH), la garantie dégâts des eaux vise à couvrir les dommages liés à l'action de l'eau. Sont généralement pris en charge par l'assurance dégâts des eaux, les dommages résultant de fuites, de ruptures de canalisations, d’engorgements, de renversements ou encore de débordements. Elle couvre également les infiltrations à travers les toitures et par les joints d'étanchéité aux pourtours des installations sanitaires et au travers des carrelages, lorsque ces infiltrations résultent de l'utilisation d'un appareil sanitaire (lavabo, douche, etc.). Il est à noter que certains risques sont parfois exclus par les assureurs. C'est pourquoi il est indispensable de vérifier quelles sont les garanties couvertes par votre contrat et quels sont les cas d'exclusion. Précisons enfin que si l'assurance contre les dégâts des eaux est facultative pour les propriétaires, elle est néanmoins obligatoire pour les locataires.

Bon à savoir

Pour être indemnisé(e), veillez à respecter les mesures de prévention et de sécurité prévues dans votre contrat d’assurance.

Comment réagir en cas de dégât des eaux dans votre logement ?

Si vous êtes victime d'un dégât des eaux dans votre logement, il est essentiel d’agir vite. Si l’origine du dégât des eaux se trouve dans votre maison ou votre appartement, pensez à fermer le robinet d'arrivée d'eau. Si le sinistre est important, coupez également l’électricité pour éviter tout risque électrique. Une fois l’origine du sinistre déterminée, faites effectuer les réparations au plus vite pour éviter l’aggravation des dégâts. Selon l'origine de la fuite, prévenez rapidement vos voisins et le syndic si vous vivez en appartement. Pensez à conserver les justificatifs de réparation de la fuite. En effet, l'assureur et l'expert ont besoin d'un maximum d'indications pour estimer les dommages. Avant de réaliser la remise en état des revêtements des murs et des sols, vous devrez attendre le passage de l'expert ou l'accord préalable de votre assureur.

Dégât des eaux : comment faire votre déclaration à votre assureur ?

En cas de dégât des eaux dans votre logement, vous devez avertir votre assureur dans les 5 jours qui suivent le sinistre. Les coordonnées de la compagnie d’assurance sont indiquées sur vos quittances et votre contrat d’assurance. Selon les cas, vous pouvez effectuer votre déclaration par téléphone, sur internet ou encore en vous rendant directement à l'agence de l'assureur. Il est toutefois conseillé d'adresser votre déclaration de sinistre à votre assureur par lettre recommandée avec accusé de réception. Ce courrier devra préciser vos coordonnées, votre numéro de contrat, la description du sinistre, l’état des objets et du mobilier détruits ou détériorés, la description des dommages, les dégâts causés à des tiers ainsi que les coordonnées des éventuelles victimes.

Conseil SeLoger

Vous avez rempli un constat amiable ? Joignez-le à votre déclaration de sinistre.

Faites remplir un constat amiable pour accélérer l’indemnisation

Pour être indemnisé le plus rapidement possible, pensez à remplir un constat amiable dégât des eaux qui rassemblera l’ensemble des renseignements nécessaires à votre assureur. Ce document précise le lieu du sinistre, les circonstances, les causes, la nature des dommages ainsi que les coordonnées des personnes concernées par le sinistre. Facultatif, ce document permet toutefois d'accélérer le traitement du dossier d'indemnisation par l'assurance. Le constat amiable doit être rempli et signé par vous et par toutes les personnes concernées par le sinistre. Ces dernières devront ensuite l’adresser à leurs assureurs respectifs dans les cinq jours ouvrés à compter de la survenue de l'événement. Pour vous procurer un constat amiable, il convient de vous adresser à votre assureur. Vous pouvez également le télécharger  sur son site. 

Conseil SeLoger

Si vous êtes locataire, pensez à envoyer le constat amiable à votre propriétaire.

Dégât des eaux : une expertise est-elle toujours nécessaire ?

Votre compagnie d’assurance, peut, si elle estime cela nécessaire, désigner un expert pour examiner et évaluer les dommages affectant votre logement. Généralement, l’assurance fait appel à un expert si les dommages sont supérieurs, en montant, à 1 600 €. Vous êtes averti(e) de la venue de l’expert par votre compagnie d’assurance. De votre côté, vous pouvez aussi être assisté(e) par un expert de votre choix. Néanmoins, ses honoraires ne peuvent pas être pris en charge par votre contrat d’assurance. Avant la venue de l’expert qu'aura désigné votre assureur, pensez à préparer un dossier justifiant les dommages que vous avez subis. Vous devez par conséquent veiller à conserver les objets endommagés et à rassembler les éléments (factures, photos…) qui faciliteront l’identification des biens endommagés ou détruits.

Bon à savoir

Vous pouvez faire effectuer des devis de remise en état des locaux avant le passage de l’expert.

Comment se déroule l’indemnisation en cas de dégât des eaux ?

Les procédures d’indemnisation en cas de dégât des eaux sont propres à chaque compagnie d’assurance. Dans la plupart des cas, votre assureur va vous adresser un courrier précisant le montant de l'indemnité proposée. Si vous acceptez ce dernier, vous serez alors indemnisé(e) dans les délais prévus dans votre contrat d’assurance habitation. Ce délai est généralement d’un mois. En revanche, si vous n’acceptez pas le montant proposé par votre compagnie d’assurance, vous pouvez formuler un recours, de préférence par courrier recommandé avec accusé de réception. Dans ce courrier, vous pouvez demander à votre assureur de vous transmettre une copie du rapport d'expertise. Si le désaccord se poursuit, vous pourrez recourir à la Médiation de l’Assurance.

Bon à savoir

Si vous réalisez vous-même les travaux, l'assureur versera généralement une indemnité forfaitaire couvrant le coût des matériaux ainsi que le temps consacré aux réparations.