Rechercher un article

On vous aide dans votre projet

« A Antibes, les vendeurs sont en position de force »

A Antibes, Éric-André Lotte, gérant de l’agence Century 21 – Roi Soleil, constate l’arrivée d’acquéreurs au fort pouvoir d’achat ainsi que la diminution de l’offre de biens en vente qui mettent les vendeurs en position de force.

« A Antibes, les vendeurs sont en position de force »

Qu’est-ce que la crise sanitaire a apporté comme spécificités sur le marché immobilier d’Antibes ?

Tout le monde a été confiné durant plusieurs mois et cela a fait naître des envies de vivre dans un logement plus grand, plus agréable. D’un point de vue national, plusieurs milliards d’euros sont passés des assurances vie à l’investissement locatif parce que l’immobilier est une valeur refuge. Le télétravail perdure, cela fonctionne bien, ce qui amène dans le secteur des personnes, notamment, issues de l’Île-de-France, mais également de régions où le climat est peut-être moins agréable qu’ici. Ces acquéreurs ont souvent des budgets conséquents et viennent acheter des surfaces assez grandes. Des appartements à 500 000 ou 600 000 € sont inaccessibles pour la plupart des actifs locaux, mais pas pour les actifs parisiens, notamment. Enfin, beaucoup de constructions en cours ont pris du retard, le nombre de permis de construire a diminué, ce qui a provoqué une carence des logements en stock. Ces paramètres ont fait augmenter les prix immobiliers doucement mais sûrement et cela a surtout entraîné une pénurie de biens en vente.

La période est donc favorable aux vendeurs ?

Les vendeurs sont effectivement en position de force actuellement, le contexte leur est particulièrement favorable dans la mesure où les prix continuent de monter et que les acquéreurs actuels ont des budgets importants et apportent des modes de financement solides.

Bon à savoir

Les prix au m² à Antibes s’élèvent en moyenne à 5 160 €.

Pourquoi les propriétaires doivent prévoir de vendre en ce moment sans attendre ?

Parce que la seule certitude que nous avons, c’est que c’est en ce moment que les vendeurs ont toutes les chances de réaliser une vente dans les meilleures conditions et personne ne sait si ce contexte qui leur est particulièrement favorable va perdurer. Qui sait si dans quelques mois, les Franciliens vont cesser de rechercher dans le secteur ? Ou si plus de personnes vont perdre leur emploi ? Personne aujourd’hui ne sait si nous ne serons pas confrontés à une crise économique prochainement et si les prix vont se maintenir à ce niveau élevé. Il est donc urgent de vendre tant que tous les feux sont au vert pour les vendeurs.

Comment se portait le marché immobilier avant la crise sanitaire ?

Le marché immobilier d’Antibes était déjà assez haut, mais il était maintenu par les acquéreurs étrangers, pas par les locaux. Or aujourd’hui, les étrangers ne sont plus présents sur le marché, ce sont donc les assurances-vie des personnes à la retraite principalement qui sont passées dans l’immobilier et ce sont également des acquéreurs assez fortunés issus d’autres régions qui maintiennent le marché immobilier.

Quel conseil pouvez-vous donner aux propriétaires qui voudraient vendre en ce moment ?

Il est indispensable de pousser la porte d’une agence et de solliciter un professionnel pour réaliser une vente dans les meilleures conditions. Certains vendeurs vendent en direct, mais en définitive, ils y perdent la plupart du temps. Il est particulièrement difficile pour un particulier de suivre toutes les évolutions du marché immobilier qui sont fréquentes et rapides. En réalité, une bonne estimation professionnelle est incontournable pour ne pas perdre de l’argent car elle est précise et fiable. Un professionnel offre un service sur-mesure pour les clients vendeurs et c’est également la garantie que la transaction va être effectuée dans le respect du cadre juridique et réglementaire.

Éric-André Lotte © SeLoger
Éric-André Lotte, gérant de l’agence Century 21 – Roi Soleil
Century 21 – Roi Soleil au 66 route de Saint-Jean, 06600 Antibes