Rechercher un article

On vous aide dans votre projet

« Dans le bassin dracenois, les prix des biens avec un extérieur sont en hausse »

Acquéreurs et investisseurs sont nombreux à rechercher un bien dans le bassin dracenois. Cécile Ortis, gérante de l’agence CoStori, à Trans-en-Provence, nous en dit plus sur l’état actuel du marché immobilier local.

« Dans le bassin dracenois, les prix des biens avec un extérieur sont en hausse »

Quels sont les impacts de la crise sanitaire actuelle sur le marché immobilier du bassin dracenois ?

Il ne souffre pas trop de la crise sanitaire et fait preuve d’un fort dynamisme. Depuis le premier déconfinement, la demande immobilière est particulièrement forte sur les biens disposant d’un espace extérieur et, notamment d’un jardin. Parallèlement, nous faisons face à une tension importante sur l’offre de biens disponibles à la vente. Les vendeurs disposant déjà dans leur logement actuel d’un espace extérieur retardent leur projet de vente, car ils ont peur de ne pas retrouver un bien qui leur correspond.

Avez-vous observé une évolution des prix ces derniers mois sur le secteur ?

La raréfaction de l’offre commence à avoir une incidence sur les prix immobiliers dracenois. Nous observons une légère hausse des prix sur les logements disposant d’un espace extérieur

« Un bien affiché à un juste prix se vend entre une à deux semaines seulement »

Cécile Ortis, gérante de l’agence CoStori, à Trans-en-Provence

Quels sont les secteurs plébiscités par les acquéreurs dans le bassin dracenois ?

L’ensemble du secteur est recherché, mais Trans-en-Provence est, sans conteste, le village le plus recherché. À 10 minutes en voiture de Draguignan, il est également proche de l’autoroute, ce qui représente un atout indéniable pour les personnes travaillant à Fréjus ou Cannes.

Quel est le délai moyen pour vendre un logement sur le secteur ?

Les délais de vente ont nettement diminué ces derniers mois. Un bien affiché à un prix de vente conforme avec le marché local trouve preneur entre une à deux semaines. Il fallait auparavant compter entre 1 mois et 1 mois et demi pour vendre un bien.  

Quels conseils donner à une personne souhaitant acheter un bien dans le bassin dracenois ?

Il est conseillé de valider son enveloppe budgétaire en amont. Dans un marché immobilier en forte tension comme l’est actuellement celui du bassin dracenois, il faut être réactif. Être assuré de son budget permet de se positionner rapidement sur un bien. Il est fréquent que plusieurs acquéreurs rédigent une offre d’achat pour un même logement. Dans ce cas, c’est la qualité du dossier qui fera la différence.  

« Face à la forte tension qui règne sur le marché, il faut être réactif pour se positionner sur un bien »

Cécile Ortis, gérante de l’agence CoStori, à Trans-en-Provence

Quelle va être l’évolution du marché immobilier local dans les prochains mois ?

Il y a tout lieu d’être optimiste pour l’avenir. La tension devrait s’atténuer dans les prochains mois. Le secteur est de plus en plus attractif avec l’arrivée de nombreux investisseurs depuis le premier confinement.

Pouvez-vous nous dire quelques mots sur votre agence ?

Nous disposons de deux agences sur Trans-en-Provence dont la plus ancienne est implantée depuis 1965 dans la ville. Nous sommes spécialisés dans la transaction, la location et la gestion locative dans un rayon de 10 km autour de Trans-en-Provence. Nous couvrons l’intégralité du bassin dracenois.

Cécile Ortis © SeLoger
Cécile Ortis, Gérante de l’agence CoStori
Agence CoStori, Centre commercial Arcadia 222, chemin de Menenpenty, 83720 Trans-en-Provence