« La commune de Salies-de-Béarn voit s'envoler le prix de son immobilier »

15 nov 2021
Partager sur
FacebookTwitterLinkedin

À Salies-de-Béarn, le marché de l’immobilier est de plus en plus tendu depuis le début de la crise sanitaire. Loïc Onillon, gérant de Béarn Immobilier fait le point sur l’état du marché de ce secteur, très apprécié des investisseurs. 

Image
« La commune de Salies-de-Béarn voit s'envoler le prix de son immobilier »
À Salies-de-Béarn, la maison avec jardin à la cote auprès des acquéreurs. © Richard Boutin - Photononstop

Comment se porte le marché de l'immobilier salisien ?

Il est très dynamique. Notre volume de ventes ces 2 dernières années a beaucoup progressé. La demande est toujours bien présente sur l’ensemble du secteur. Nous rencontrons d’ailleurs de plus en plus de difficultés à proposer des biens à nos clients. Cette situation engendre automatiquement une hausse des prix relativement importante des appartements et des maisons.

En termes de volume de vente, le bilan est donc positif ?

Très. Nous avons réalisé une excellente année 2021 avec 65 maisons vendues cette année contre 35 en moyenne habituellement. Les biens se vendent également rapidement, puisque moins de 3 mois sont nécessaires pour finaliser une transaction.

En moyenne, le prix au m² à Salies-de-Béarn est d'environ 1 650 €. 

Pourquoi un tel engouement pour la ville de Salies-de-Béarn ?

Son activité thermale est sans aucun doute le facteur principal qui explique l’attractivité de notre commune. Les retraités, notamment, apprécient de pouvoir passer du temps dans notre secteur. Ils s’installent donc dans notre commune ou ils achètent une résidence secondaire. Cette spécialité encourage également les investisseurs immobiliers à choisir Salies-de-Béarn pour leur investissement. La location temporaire, à la semaine notamment, fonctionne très bien. Nous sommes également parfaitement localisés à moins d’une heure de Pau et de Bayonne.

Si vous deviez dresser le portrait-robot de vos clients ? 

Il s’agit de jeunes retraités d’un peu plus de 60 ans appartenant à la catégorie socio-professionnelle supérieure. Ils achètent au comptant, sans réaliser d’emprunt, une résidence principale ou secondaire ou un appartenant pour y résider à l’année.

Quel est le bien le plus recherché et quels sont les prix ?

La maison avec jardin a les faveurs des acquéreurs. Le prix d’un logement de plain-pied de 110 m² environ, disposant de trois chambres et de deux salles d’eau se négocie à environ 2 300 €/m², presque autant qu’un bien neuf.

Comment devrait évoluer le marché de l'immobilier salisien ? 

Nous sommes plutôt confiants pour les prochains mois. Avec la crise sanitaire, de plus en plus d’acheteurs cherchent à s’installer dans des maisons à la campagne. Ils veulent de l’espace, du calme et de la verdure. Le développement du télétravail a permis cette évolution des critères des acquéreurs. Nous restons néanmoins méfiants sur un éventuel mouvement inverse d’ici 4 à 5 ans.

« L’extérieur est un atout majeur pour un logement à Salies-de-Béarn »

Loic Onillon, gérant de Béarn Immobilier

Un conseil pour qui voudrait vivre ou investir à Salies-de-Béarn ?

Nous leur conseillons d’acheter pour y vivre à l’année ou dans le but de louer leur bien à des curistes. Les locations saisonnières connaissent une belle rentabilité. Il est par ailleurs préférable d’opter pour un logement avec balcon, terrasse ou jardin s’il s’agit d’une maison. Les curistes souhaitent en effet très souvent bénéficier d’un extérieur pendant leur séjour.  

Pouvez-vous nous présenter votre agence ?

Nous sommes une agence indépendante, à taille humaine et surtout proche de ses clients. Nous leur offrons un très bon accueil dans des locaux cosy. Nous sommes enfin toujours disponibles avec deux personnes en permanence présentes dans l’agence.

Image portrait
Image
Loïc Onillon, Gérant Béarn Immobilier
Béarn Immobilier, 9 place du Bayaa, 64270 Salies-de-Béarn
Partager sur
FacebookTwitterLinkedin
Plus de conseils

A la une !