« À Conflans-Sainte-Honorine, la hausse des prix immobiliers a tendance à ralentir »

17 fév 2022
Partager sur
FacebookTwitterLinkedin

À Conflans-Sainte-Honorine, les biens en vente se raréfient, les prix augmentent et les critères de recherche des acquéreurs ont progressé. Arnaud Vicenzi, gérant de l’agence Davril Immobilier, à Conflans, explique que les ventes longues sont également en plein essor.

Image
On observe une délocalisation d'une partie des acquéreurs à Conflans-Sainte-Honorine. © Studio Laure - Adobe Stock
On observe une délocalisation d'une partie des acquéreurs à Conflans-Sainte-Honorine. © Studio Laure - Adobe Stock

Comment se porte le marché immobilier à Conflans ?

Les prix ont beaucoup augmenté jusqu’à juillet 2021, avec une hausse moyenne de +7 % sur l’année 2021. Il me semble que le marché immobilier Conflanais a commencé à ralentir depuis septembre 2021.

Comment s’explique ce ralentissement de l'activité ?

La première raison, c’est la rareté des produits sur le marché, car lorsqu’il y a moins de biens à vendre, il y a moins de volume de ventes. La deuxième explication, c’est que nous avons perdu un grand nombre d’acquéreurs en raison d’une augmentation trop rapide des prix. Beaucoup d’acquéreurs sont en attente d’une baisse des prix. De plus, nous avons relevé un durcissement des conditions d’octroi de prêt de la part des banques. Elles demandent très souvent un apport pour la résidence principale, qui couvre les frais de notaire et les frais d’emprunt. Pour les investisseurs, elles demandent non seulement un apport qui couvre les frais de notaire et 10 % d’apport supplémentaire.

Les acheteurs attendent-ils une baisse des prix ou s’éloignent-ils ?

La baisse du nombre d’acquéreurs s’explique par ces deux facteurs : d’une part certains d’entre eux sont attentistes et espèrent que les prix vont baisser et d’autre part, on relève une délocalisation d’une partie des acquéreurs qui vont chercher un bien plus loin, dans des secteurs où les prix immobiliers sont plus accessibles.

La crise sanitaire a-t-elle modifié les critères de recherche ?

Beaucoup de personnes recherchent des biens plus grands, une pièce en plus, afin de s’adapter au télétravail. Les critères de recherche les plus courants désormais sont la fibre internet et une pièce dédiée au travail. Aujourd’hui, une famille avec deux enfants nous demande systématiquement trois chambres et un espace de travail supplémentaire. Le télétravail s’est largement démocratisé et cela a changé les mentalités mais également les attentes, les besoins et les exigences des acquéreurs.

Le profil des acquéreurs a-t-il changé ?

Nous recevons de nouveaux profils de clients, à savoir des acquéreurs en provenance de Paris ou de la petite couronne parisienne qui sont de plus en plus nombreux. Conflans abrite une gare SNCF et est desservie par la ligne A du RER, ce qui en fait un emplacement prisé des Parisiens, qui ont besoin de rester mobiles, sans oublier les quais de Seine et les réaménagements urbains qui en font une ville où il fait bon vivre.

Que dire de la pénurie de biens sur le marche conflanais ?

Aujourd’hui, la problématique n’est pas de vendre mais de trouver. Or, les vendeurs sont eux-mêmes dans l’attente de trouver le bien suivant et ils sont eux-mêmes confrontés à une pénurie de biens. Ils préfèrent d’abord trouver leur bien et ensuite vendre leur bien actuel. L’autre phénomène, qui a émergé et qui s’installe de plus en plus, c’est celui des ventes longues. Actuellement, nous vendons des maisons pour le mois de juin ou de juillet. De peur de ne pas retrouver quelque chose, les vendeurs demandent des ventes longues pour pouvoir se retourner.

Les acquéreurs acceptent-ils facilement une vente longue ?

Ils l’acceptent totalement car aujourd’hui il est devenu très difficile de trouver le bien qui convient. Donc lorsque les acquéreurs trouvent leur bonheur, ils sont prêts à accepter les exigences du vendeur. Par exemple, en ce moment, nous avons vendu un bien qui ne sera cédé officiellement qu’en décembre 2022 et la maison est tellement agréable que les acquéreurs ont accepté sans problème de patienter tout ce temps.

« Habituellement, les ventes se font sur 3 mois en moyenne, aujourd'hui, elles se font sur 5 à 6 mois »

Y a-t-il des investisseurs immobiliers à Conflans ?

Oui, nous retrouvons des investisseurs, même si beaucoup recherchent des logements neufs pour profiter du dispositif Pinel. De plus, nous notons que les investisseurs sont de plus en plus vigilants quant aux performances énergétiques des logements, notamment parce que la législation va entraîner l’éviction des logements classés F ou G dans le DPE. Les jeunes générations sont globalement plus sensibles quant à l’impact du logement sur l’environnement.

Quelle est la typologie de biens la plus demandée ?

Il s’agit des maisons avec du terrain, c’est la priorité des acquéreurs. Ensuite, nous avons de la demande pour les appartements dotés d’une terrasse, mais également pour les résidences qui comportent un jardin.

Quels conseils pouvez-vous donner aux vendeurs ?

Il est important de solliciter une agence locale, qui a pignon sur rue, car ces agences sont expertes et maîtrisent la complexité juridique qu’implique une transaction immobilière. En tant qu’agent immobilier implanté, nous justifions d’une expertise, nous sommes contrôlés, régulièrement formés et nous connaissons bien le marché immobilier de notre secteur. L’immobilier est un métier complexe, il faut donc faire appel à une agence implantée qui connaît bien le secteur. Il faut faire attention à la surestimation du bien qui est une erreur stratégique qui peut ralentir considérablement une vente. Aujourd’hui, un logement qui ne se vend pas rencontre une problématique de prix et cela se voit sur le délai de vente. Dans une vente, le temps n’est pas un allié, au contraire, car plus le temps passe, plus les acquéreurs se méfient et plus il va être difficile de vendre le bien au meilleur prix. Une annonce, qui reste plus de 3 mois sur le marché, se dévalorise très vite et les acquéreurs ne sont pas prêts à payer le prix fort.

Image portrait
Image
Arnaud Vicenzi
Arnaud Vicenzi
Davril Immobilier, 18 Avenue Carnot, 78700 Conflans-Sainte-Honorine
Partager sur
FacebookTwitterLinkedin
Plus de conseils

A la une !