Rechercher un article

On vous aide dans votre projet

« Dans le Grand Est, comme ailleurs, les prix dans le neuf vont augmenter »

Marché porteur dans l’Hexagone, l’immobilier neuf est en plein essor à cause du manque de logements. Thierry Vellard, directeur commercial chez SAS-3B, aborde avec nous l’évolution de ce marché dans le Grand Est.

« Dans le Grand Est, comme ailleurs, les prix dans le neuf vont augmenter »

La demande de logements neufs, dans le Grand Est,  a-t-elle augmenté à la sortie de la 1re vague de la Covid ?

La période est perturbée en comparaison de ce qui existait avant. Après le premier confinement, l’activité dans le Grand Est a bien redémarré. Il y avait des envies précises de la part des futurs acquéreurs, mais malheureusement l’offre s’est raréfiée. Cela est en partie dû à la crise sanitaire et aux élections municipales qui ont suivi. La demande de logements neufs avec des espaces extérieurs a augmenté durant cette crise sanitaire, les stocks étant au plus bas, donc mécaniquement les prix immobiliers montent et ils vont continuer à monter à cause de la flambée des prix sur les matières premières.

Les prix de l’immobilier neuf ont-ils été impactés suite à la crise de la Covid-19 ?

L’augmentation des prix a été créée par un ensemble de circonstances. La politique des villes a changé, ce qui n’a échappé à personne... L’offre est donc plus rare et les prix ne risquent pas de baisser de sitôt. L’entrée en vigueur de la nouvelle réglementation thermique, la RE 2020, va amplifier ce phénomène d’augmentation des prix. En effet, les constructeurs devront appliquer ces nouvelles normes environnementales sur leurs programmes et comme évoqué plus haut, les matériaux sont en train d’augmenter fortement. Le prix au mètre carré va énormément augmenter. Malheureusement, les primo-accédants auront des difficultés à acquérir des appartements de belles surfaces et vont devoir s’orienter vers des surfaces plus faibles.

« Près de Strasbourg, les possibilités d’investissement sont intéressantes »

Thierry Vellard, directeur commercial chez SAS-3B

À Truchtersheim, quelles sont les différentes gammes de prix que vous proposez pour un appartement neuf ?

Nous avons réalisé une belle opération qui s’appelle la Résidence Le Lindbergh sur les hauteurs de Truchtersheim. Il s’agit d’appartements allant du 2 pièces au 5 pièces. Les prix au mètre carré, annexes incluses, tournent aux alentours de 4 000 €. C’est un marché plutôt porteur sur ce beau secteur, les biens se vendent moins rapidement que dans les zones qui bénéficient du dispositif Pinel. 80 % de nos clients ont investi pour y habiter, c’est une clientèle de séniors qui ont fait le choix de retourner en appartement après avoir vendu leur grande maison dans le Kochersberg pour éviter des entretiens extérieurs éprouvants.

Dans le Grand Est, quels sont les secteurs les plus plébiscités par les investisseurs ?

Concrètement, ce sont les zones éligibles au dispositif Pinel qui sont les plus recherchées. Les investisseurs recherchent une rentabilité, mais également un complément de retraite à terme. Aujourd’hui, l’immobilier est une façon de mettre son épargne à l’abri, de protéger sa famille et de se constituer un patrimoine.

Thierry Vellard © SeLoger
Thierry Vellard, Directeur commercial chez SAS 3B
SAS 3B, 138 avenue du Rhin, 67100 Strasbourg.
Plus de conseils :