« Montivilliers : un marché toujours tendu mais des prix en léger recul »

La rédaction
Partager sur
FacebookTwitterLinkedin

Alors que la crise du Covid-19 s’éloigne, le marché de Montivilliers semble montrer quelques signes de ralentissement. Yannick De Rul, gérant de l’agence de l’Abbaye et spécialiste du secteur, nous apporte quelques précisions.

Image
maison-montivilliers-seloger
À Montivilliers, les primo-accédants sont de plus en plus rares. © François Boizot – Shutterstock

Comment se porte le marché immobilier à Montivilliers ?

Nous sommes très clairement sur un marché de revente où, globalement, les primo-accédants sont minoritaires. Cela s’explique, notamment, par le resserrement des conditions bancaires sur le second semestre. Nous n’avons pas été confrontés à un refus de prêt pour nos clients, mais cette nouvelle politique impacte nécessairement les intentions d’achat. Par ailleurs, le marché reste tendu, avec une offre toujours aussi réduite face à une demande qui ne faiblit pas. Les biens se vendent donc rapidement, en seulement 2 ou 3 mois. Cependant, nous constatons depuis plusieurs semaines un allongement des délais de vente. 

Comment les prix de vente évoluent-ils ?

Après une hausse sensible pendant le Covid, nous constatons une stabilisation des prix de l'immobilier à Montivilliers. Nous notons même une légère baisse depuis le mois de septembre.

Quel bilan tirez-vous de 2022 ?

2022 se sera inscrite dans la même dynamique que 2021. Depuis le 2e semestre, nous sentons tout de même un changement dans le comportement des acheteurs. L’augmentation des taux de crédit est en grande partie responsable de cette évolution. Cela provoque un ralentissement du marché immobilier de Montivilliers et de ses environs. Enfin, nous observons une disparition du marché du neuf collectif sur nos secteurs de prédilection. À l’heure actuelle, nous n’avons aucun programme neuf à proposer à nos clients.

La crise sanitaire a-t-elle impacté le marché montivillon ?

Absolument. Comme dans d’autres régions, nous avons constaté un emballement des prix de vente, notamment sur les biens disposant d'un extérieur. Le marché s’est tendu car certains vendeurs ont décidé de remettre leur projet à plus tard. D’un autre côté, davantage de personnes ont souhaité investir dans l’immobilier afin de diversifier leur épargne.

En moyene, le prix immobilier à Montivilliers est de 2 268 €/m².

Sur le marché locatif, la tendance est-elle la même ?

Absolument. La tension est forte car le nombre de biens à louer est très réduit. La concurrence entre les locataires est rude et les logements disponibles partent en moins d’un mois.

Quel conseil donner à un futur acheteur ?

Il faut impérativement être accompagné par un professionnel. C’est la garantie de réaliser un bon investissement.

Quelles sont les perspectives pour les mois à venir ?

Nous anticipons une baisse du marché. Toutefois, le projet du tramway entre Montivilliers et Le Havre devrait contribuer à dynamiser le secteur.

Estimez gratuitement votre bien en 2 min
Image
silhouette homme pour ITV ©Logic-immo
Yannick De Rul
Agence de l’Abbaye, 56 rue Léon Gambetta, 76290 Montivilliers
Cet article vous a été utile ?
0
0

Pouvez-vous nous préciser pourquoi ? (facultatif)

Partager sur
FacebookTwitterLinkedin
Plus de conseils
Ces articles peuvent vous intéresser
A la une !
Image
ville de Colmar
Immobilier local
Depuis un an, les prix de l'immobilier sont en baisse dans toute la France. Et l'Alsace n'est pas épargnée par cette tendance. Dans un contexte d'explosion des taux d'intérêt du crédit immobilier, le...
Image
Immeuble moderne et écologique
Immobilier local
À Ermont, vendeurs comme acquéreurs campent sur leurs positions. Comme le souligne Stéphane Ricou, dirigeant de l’agence immobilière GUY HOQUET ERMONT, les premiers souhaitent vendre leur bien à un...