« Les prix immobiliers continuent de grimper à Bordeaux, mais à un rythme plus modéré »

21 avr 2022
Partager sur
FacebookTwitterLinkedin

Le marché immobilier bordelais reste dynamique même si la demande tend à ralentir depuis quelques mois. Emmanuel Coustaud, consultant de J’Habite en Ville-Khépri, nous éclaire sur son état actuel.

Image
place-du-parlement-bordeaux-seloger
L’hypercentre bordelais abrite des appartements et des maisons de standing avec de beaux espaces extérieurs © Saiko3p – Shutterstock

Comment se porte le marché de l'immobilier à Bordeaux ?

Nous constatons une très forte tension immobilière dans la ville. Notre activité s’est réduite depuis quelques mois. La demande est moins forte et les biens restent plus longtemps sur le marché. C'est souvent le cas à l’approche d’élections présidentielles et législatives. La guerre en Ukraine a également des répercussions sur le comportement des acquéreurs qui ont tendance à retarder leur projet.

Comment les prix des logements bordelais évoluent-ils ?

Ils poursuivent leur progression, mais à un rythme nettement moins spectaculaire qu'au cours des années précédentes. Un exemple permet d'illustrer la forte hausse des prix à Bordeaux ces dix dernières années : en 2014, l’agence a vendu une maison autour de 380 000 € et elle vient de se revendre à 700 000 € en début d’année !

Quels sont les principaux atouts de Bordeaux ?

Elle profite d’une excellente situation géographique. Bordeaux n’est qu’à deux heures de Paris en TGV et à une heure en voiture de l’océan Atlantique. Notre ville offre un cadre de vie tranquille avec toutes les commodités à proximité.

Quel est le profil de votre clientèle ?

Nous recevons essentiellement en agence des personnes qui souhaitent acheter une résidence principale. Bordeaux séduit également les investisseurs, mais ceux-ci sont actuellement moins actifs sur le marché. La mairie a mis en place, le 1er janvier 2022, un permis de louer sur certains quartiers et cela freine l’investissement locatif, semble-t-il.

Le prix immobilier à Bordeaux est de 4 795 €/m2.

Qu'est-ce qu'a changé la crise sanitaire ?

Avec l’essor du télétravail, les Parisiens sont revenus sur le marché bordelais depuis deux ans maintenant. Ils achètent une résidence principale d'où ils télétravaillent et empruntent le TGV pour se rendre à Paris quelques jours par semaine. Depuis la crise sanitaire, la présence d’un espace extérieur est aussi devenue un critère incontournable de toutes les recherches immobilières.

Quel est le délai de vente à Bordeaux ?

Nous sommes face à un allongement des délais de vente depuis quelques mois sur certains biens. Il faut actuellement prévoir un délai de 4 à 6 mois entre la publication de l’annonce et la signature du compromis de vente. Ces dernières années, la grande majorité des biens se vendait en un mois seulement. Nous sommes ainsi revenus aux délais qui avaient habituellement cours avant l’explosion de la demande.

Quel avenir pour le marché de l'immobilier bordelais ?

C’est difficile à prévoir dans le contexte national et international actuel. Les prix devraient se maintenir à un haut niveau et la demande rester équivalente à celle observée aujourd’hui pendant quelque temps. Nous espérons un rebond du marché dans les mois à venir.

Pouvez-vous nous présenter votre agence ?

Nous sommes une agence familiale indépendante implantée sur Bordeaux depuis 15 ans. Spécialisés dans la transaction, la location, la gestion locative et l’activité de syndic, nous intervenons dans tous les quartiers du centre-ville bordelais.

Image portrait
Image
Emmanuel Coustaud
Emmanuel Coustaud
J’Habite en Ville-Khépri, 89 rue du Loup, 33000 Bordeaux
Partager sur
FacebookTwitterLinkedin
Plus de conseils

A la une !