« Sur la rive droite de Rouen, l’offre est insuffisante pour répondre à la demande »

31 mar 2022
Partager sur
FacebookTwitterLinkedin

Les prix immobiliers rouennais ont explosé ces dernières années sur la rive droite de Rouen. Julie Thierry, responsable du service transaction du cabinet BIHL, nous en dit plus sur l’état actuel de ce marché recherché.

Image
rue-a-rouen-seloger
Rouen compte de très nombreux étudiants qui cherchent à se loger à l’année, sur la rive droite. © Catarina Belova - Shutterstock

Comment se porte le marché immobilier sur la rive droite de Rouen ?

La tension immobilière est importante et n’a cessé de s’accroître ces dernières années. L’offre de logements n’est pas assez importante pour répondre à la forte demande locale. Cela s’est traduit par une augmentation des prix qui atteignent aujourd’hui un niveau élevé.

Comment expliquez-vous l’attrait des acquéreurs pour ce secteur rouennais ?

La rive droite englobe l’hypercentre de Rouen qui est très dynamique avec ses nombreux commerces et transports en commun. Les acheteurs peuvent y trouver des appartements de caractère au sein d’immeubles en vieille pierre ou à colombages, mais aussi des résidences récentes de standing. La ville de Rouen accueille, de plus, tous les 4 ans l’Armada, l’un des plus grands rassemblements de voiliers au monde. Cet évènement est une véritable vitrine pour la ville. Nous aurons la chance d’accueillir des touristes venus du monde entier qui chercheront également à se loger sur cette période.

Pouvez-vous nous donner une idée du budget à prévoir pour acheter dans l’hypercentre ?

Les studios trouvent preneurs autour de 4 000 €/m2. Pour l’achat d’un appartement F2, il faut compter un budget entre 110 000 et 150 000 € selon sa situation et le niveau des prestations offertes. Pour devenir propriétaires d’un appartement F3, les acheteurs doivent prévoir entre 180 000 et 220 000 €.

Le prix au mètre carré à Rouen est de 2 736 €.

Avez-vous un conseil à donner à une personne motivée par un achat sur la rive droite ?

Il est recommandé de valider son enveloppe budgétaire avant de commencer les visites de logements. Les conditions d’emprunt ont évolué ces derniers mois et mieux vaut vérifier en amont son financement. Cela permet d’être réactif pour faire une offre d’achat en cas de coup de cœur.

Et pour un vendeur ?

Il ne faut pas hésiter à mettre en vente son logement, car la demande reste importante. Il est conseillé de se rapprocher d’une agence immobilière pour faire estimer son bien et lui en confier la vente. C’est un sérieux atout pour sécuriser la transaction, et ce, dans des délais maîtrisés.

Êtes-vous optimiste pour l’avenir du marché local ?

Face aux évènements internationaux que nous connaissons actuellement, il est probable que le marché immobilier ralentisse un peu dans les mois à venir. De plus, les taux de crédit immobilier repartent à la hausse et cela pourrait avoir un impact sur la demande. Nous pourrions, parallèlement, assister, à moyen terme, à un réajustement des prix sur le secteur.

Pouvez-vous nous dire quelques mots sur votre agence ?

Nous sommes, à l’origine, syndic de copropriété depuis 1974 avec une gestion d’environ 8 000 lots sur l’agglomération rouennaise. Depuis 2018, nous avons ouvert un service transaction et réalisons chaque année entre 90 et 120 ventes. Nous connaissons parfaitement le marché immobilier, ce qui nous permet de bien conseiller et d’accompagner nos clients acquéreurs comme vendeurs. Nos activités se développant (syndic, gestion, location, vente) nous avons depuis peu déménagé notre agence et avons fait le choix de la rive droite. Vous pouvez, dorénavant, nous retrouver quai Corneille.

Image portrait
Image
Julie Thierry
Julie Thierry
Cabinet BIHL, 24 quai Pierre Corneille, 76000 Rouen
Partager sur
FacebookTwitterLinkedin
Plus de conseils

A la une !