« À Sainte-Maxime, les biens sans travaux à prévoir sont les plus prisés »

09 fév 2022
Partager sur
FacebookTwitterLinkedin

Dans le secteur de Sainte-Maxime, Anthony Rossi, directeur de Stil Immobilier, observe que les acquéreurs de biens de prestige tendent à s'orienter vers des produits neufs ou quasiment, que ce soit à l’achat ou à la location, afin de pouvoir s’y installer sans tarder.

Image
sainte-maxime-seloger
Sainte-Maxime, une ville du littoral vallonnée et protégée par le massif des Maures. © Pack-Shot – Shutterstock

Quels sont les secteurs les plus prisés du golfe de Saint-Tropez ?

Dans la ville de Sainte-Maxime, le quartier résidentiel de Sémaphore est très convoité. Il se situe sur une petite colline toute proche des plages et du centre-ville, et offre des vues magnifiques sur le golfe. On y trouve de superbes villas typiquement provençales ou au contraire très contemporaines, ainsi que quelques résidences. C’est un environnement privilégié très calme et entouré de pins, proche du centre et de toutes les commodités. Il est donc extrêmement prisé et les biens y sont rares, car très demandés ! À la frontière de Sainte-Maxime, le quartier Croisette est assez similaire, tout comme l'est celui de la Nartelle. À Grimaud, c’est le quartier de Beauvallon qui suscite toutes les convoitises, notamment pour son célèbre golf et ses plages. Du côté des Issambres, c’est le quartier de San-Peïre qui est idéalement placé entre le village et les plages.

Le prix immobilier à Grimaud est de 5 815 €/m².

Que recherchent les acquéreurs ?

Nous rencontrons principalement des personnes en préretraite ou des cadres dynamiques qui font de l’investissement locatif saisonnier. Cette année, les biens qui se sont le mieux vendus sont les logements neufs prêts à l’utilisation ou à la location, les appartements et villas en excellent état qui ne nécessitent pas de travaux, ainsi que les biens aux emplacements rares avec de belles vues sur la Méditerranée.

Comment se porte le marché locatif maximois ?

À l’année, le marché de la location est très tendu : il existe peu de propositions en raison d’un trop grand nombre de locations saisonnières ! En termes de prix, il faut compter environ 1 200 à 1 500 € par mois pour un F3 et entre 600 et 800 € pour un F2. Il faut savoir se montrer très réactif dans ses recherches, car à la location comme à la vente, il y a peu de biens sur le marché.

Quels sont les prix de vente dans votre secteur ?

Un studio se vend aux alentours de 150 000 à 200 000 €. Un T2 sera proposé à la vente pour 250 000 à 350 000 €, un T3 entre 400 000 et 600 000 € et un T4 de 800 000 à 1 200 000 €. Pour les maisons, il faut compter un budget compris entre 800 000 et 1 500 000 €, et pour une villa d’exception, cela peut aller de 3 500 000 à 6 000 000 €. Évidemment, ces prix vont avoir tendance à varier de façon importante en fonction de l’emplacement du bien et de la vue dont il bénéficie. Le prix d’un bien avec une vue exceptionnelle ne reflétera pas la moyenne du marché.

Y a-t-il un moment idéal pour acheter ou vendre un bien ?

Je dirais de mars à juin avant la saison estivale, et en septembre et octobre après la grosse période touristique.

Image portrait
Image
Anthony-Rossi
Anthony Rossi
Stil Immobilier, 14 rue Pierre et Marie Curie, 83120 Sainte-Maxime
Partager sur
FacebookTwitterLinkedin

A la une !