« A Saint-Raphaël, dans le quartier de Valescure, les biens à vendre se font rares »

27 juil 2022
Partager sur
FacebookTwitterLinkedin

A Vaslescure et sur l’ensemble de Saint-Raphaël, le marché est dynamique et tendu. Jean-Philippe Bossy, Dirigeant associé au sein du réseau Canat & Warton, analyse le marché de ce secteur très prisé.

Image
Valescure séduit les acheteurs à la recherche de biens premium.
Valescure séduit les acheteurs à la recherche de biens premium. © gemadrun – Getty images

Comment s’est comporté le marché à Saint-Raphaël ?

Le marché est sur la continuité de l’année précédente. Il est toujours très dynamique et à flux tendu. Nous manquons cruellement d’offres et j’estime que cette situation va perdurer au moins jusqu’à la fin de l’année 2022. Nous avons, globalement, le même nombre de biens à la vente chaque année mais la demande est tellement croissante que l’offre n’est pas suffisante. De plus, les prix de certains biens ne sont pas corrélés. Environ 20 % des logements en vente sur notre secteur sont au-dessus des prix du marché. Ces biens immobiliers surévalués ne trouvent pas preneurs, même sur notre marché en pénurie d’offres.

La hausse des taux de crédit pourrait-elle avoir un impact sur le marché immobilier varois ?

La hausse des taux de crédit ne devrait pas avoir d’impact sur notre marché, dans la mesure où notre clientèle, composée principalement de classes moyennes supérieures, n’a pas nécessairement besoin de souscrire un prêt immobilier pour acquérir un bien immobilier.

Le prix immobilier à Valescure est de 4 864 €/m² en moyenne.

Quels sont les quartiers les plus recherchés de Saint-Raphaël ?

Si le marché immobilier de Valescure est assez homogène, deux ou trois secteurs, particulièrement prisés, tirent les prix vers le haut. Il s’agit des quartiers proches des deux centres commerciaux. Plus concrètement, le secteur du centre commercial de Golf-Esterel, plébiscité pour ses commerces de qualité et le secteur du Jardin de Diane, sont très recherchés. C’est également le cas du secteur du Parc des Veyssières, qui se distingue des deux autres puisqu’il est plus récent et est donc composé de biens plus modernes.

Quel est le bien typiquement demandé par vos acquéreurs à Valescure ?

Une maison entre 150 et 170 mètres carrés avec 3 chambres et un bureau ou 4 chambres, une grande cuisine et un grand salon. Sur Valescure, les acquéreurs veulent généralement un garage, voire un garage double. De plus, ils ont une préférence pour les terrains plats avec une jolie piscine. Ces biens étant particulièrement recherchés, c’est dans ce segment que le marché est très tendu.

Pouvez-vous nous présenter Canat & Warton ?

Canat & Warton est le premier réseau varois spécialisé dans les biens de prestige. Nous intervenons sur l’ensemble du Var grâce à nos 10 agences, qui disposent chacune de leur propre zone d’intervention. Cela permet à nos équipes de maîtriser parfaitement leurs secteurs respectifs.

Image portrait
Image
Jean-Philippe Bossy
Jean-Philippe Bossy
Dirigeant associé, Canat & Warton, 555 Avenue des Golfs, 83700 Saint-Raphaël
Partager sur
FacebookTwitterLinkedin

A la une !