Cet article a été rédigé avec notre partenaire Nexity, expert en promotion immobilière.

Les choses à savoir pour réussir son investissement immobilier

Blandine Rochelle
Partager sur
FacebookTwitterLinkedin

Investir dans l’immobilier est une option essentielle pour développer son patrimoine. Cependant, ce projet nécessite une certaine préparation et une compréhension optimale du marché. Faites le point sur les éléments à connaître pour réussir cet investissement et le mener dans les meilleures conditions.

Image
Il est nécessaire d'anticiper certaines étapes et de se poser les bonnes questions avant d'investir dans l'immobilier neuf. © Grand Warszawski - Adobe Stock
Il est nécessaire d'anticiper certaines étapes et de se poser les bonnes questions avant d'investir dans l'immobilier neuf. © Grand Warszawski - Adobe Stock
Sommaire

Évaluez vos objectifs en termes d’investissement

La première chose que vous devez faire pour envisager un investissement, c’est de définir vos objectifs qui peuvent être aussi vastes que :

  • Développer votre patrimoine ;
  • Préparer votre retraite ;
  • Accéder à des dispositifs de défiscalisation pour réduire vos impôts ;
  • Préparer votre succession ;
  • Générer des revenus complémentaires ;
  • Diversifier votre patrimoine.

Cette étape est incontournable pour maximiser vos chances de trouver le bien le plus adapté à vos besoins et vos attentes à court, moyen ou long terme.

Faites une étude de marché

Il est nécessaire de prendre le temps d’analyser le marché immobilier pour comprendre les tendances actuelles et essayer d’anticiper les tendances futures. Essayez de connaître la demande pour différents types de biens immobiliers, et en particulier pour la typologie de bien que vous envisagez d’acquérir. Renseignez-vous également au sujet des quartiers les plus recherchés, les prix moyens pratiqués, et les taux de rentabilité auquel vous pouvez vous attendre.

Soyez vigilants au sujet des frais associés

En investissant dans l’immobilier, vous serez confronté à des certains frais tels que les frais de notaire, bien que ces derniers soient réduits à 2-3 % dans le neuf au lieu de 7 à 8 % dans l’ancien. Pensez également aux frais d’agence immobilière au moment de la gestion locative, les frais de garantie bancaire le cas échéant, les frais de raccordement aux réseaux si le cas se présente, ainsi qu'aux frais d’aménagement intérieur, en particulier si vous envisagez de mettre le bien en location meublée, etc. Tenez compte de ces coûts supplémentaires lors de l’évaluation de votre investissement et du calcul de la rentabilité attendue.

Nexity propose une formation dédiée aux particuliers pour acquérir toutes les connaissances nécessaires à la réalisation d’un projet d’investissement immobilier, quels que soient vos objectifs.

Choisissez un emplacement stratégique

L’emplacement est sans conteste l’un des critères les plus importants pour le succès de votre investissement locatif dans le neuf. Il est nécessaire de choisir une ville dynamique, avec une attractivité étudiante ou saisonnière par exemple, ou dans un quartier en plein essor. Préférez toujours un bien proche des transports en commun, des grands axes routiers, des commerces et des écoles notamment. Ces paramètres vous permettront de maximiser la demande locative pendant toute la durée de la location et donc de diminuer le risque de vacance locative. De plus, un emplacement dûment choisi maximise également les chances de générer une plus-value intéressante en cas de revente à termes.

Vérifiez la qualité de la construction

Si vous envisagez d’investir dans un logement neuf, il est capital de vérifier la qualité de la construction. Assurez-vous que le constructeur respecte les normes de construction en vigueur et que les matériaux utilisés sont de qualité. Il est également important de vérifier la réputation du constructeur, son expérience dans le domaine et de s’assurer qu’il a souscrit toutes les garanties obligatoires.

Dans l’ancien, il conviendra de visiter minutieusement le bien. En complément, les documents requis pour une vente immobilière recèlent de précieuses informations : diagnostic de performance énergétique (DPE), norme de l’installation électrique, amiante, plomb, termites, mérules, etc..

Étudiez les dispositifs fiscaux

Enfin, sachez que l’investissement dans le neuf vous permet de bénéficier d'avantages fiscaux, comme une réduction d’impôt sur le revenu dans le cadre du dispositif Pinel, la récupération de la TVA, ou encore de frais de notaire réduits.

Plusieurs options s’offrent également à vous pour optimiser la rentabilité de votre investissement et notamment en optant pour une déclaration au régime réel : vous déduisez de vos revenus locatifs tous les frais et charges associés à l’exploitation de votre bien.

Sur des biens anciens nécessitant de gros travaux tels que le ravalement, des modifications de structure ou une rénovation énergétique, vous pouvez aussi générer un déficit foncier. Dans ce cadre, les loyers peuvent être complètement effacés de votre assiette d’imposition, ainsi que vos autres revenus d’activité dans une certaine mesure.

Location meublée, déficit foncier, Pinel, Loi Malraux, SCI à l’IS… Si tout cela ne vous dit rien, formez-vous en ligne avec Nexity.

Cet article vous a été utile ?
7
0

Pouvez-vous nous préciser pourquoi ? (facultatif)

Partager sur
FacebookTwitterLinkedin
Ces articles peuvent vous intéresser
A la une !
Image
C’est à Laval que les places de parking sont les plus rentables. © baona - Getty Images
Investir
Les places de parking séduisent de nombreux investisseurs, avec leur ticket d’entrée abordable, leur gestion simplifiée et une rentabilité réputée très bonne. Mais alors, où faut-il investir dans un...